fougère

Faciles à vivre, les fougères transforment les coins d’ombre du jardin en un décor végétal plein d’élégance.

Leurs frondes ciselées apportent une touche de légèreté et de fraîcheur.

A lire aussi :

Fougère, pour la petite histoire

Les toutes premières fougères sont sans doute apparues dès l’ère primaire, il y a environ 500 millions d’années ! Plus de mille variétés existent de par le monde, soit une multiplicité de formes et de couleurs.

Les fougères ne produisent pas de fleurs, et leurs feuilles naissent directement sur le rhizome, cette tige souterraine renflée et ligneuse que l’on confond souvent avec la racine.

En réalité, les racines sont de fins filaments fibreux, que l’on appelle racines adventives, puisqu’elles partent d’une tige. Enroulées sur elles-mêmes, les jeunes frondes ressemblent à l’extrémité du manche d’un violon.

Plantation de la fougère

Plantez les fougères au printemps ou à l’automne, à mi-ombre ou ombre, dans un sol frais, de préférence riche en humus et drainé. La terre de bruyère pure convient fort bien de même qu’un terreau forestier.

La présence naturelle de fougères indique un sol riche en humus et qui retient bien l’humidité.

N’enterrez pas la souche trop profondément, la partie supérieure doit effleurer le niveau du sol, sinon elle risque de pourrir.

En bac, prévoyez un mélange bien drainé de terre de bruyère ou de terreau tourbeux.

Entretien de la fougère

Entretenez la fraîcheur du sol durant toute la saison de croissance avec un paillage et des arrosages suivis. Brumisez le soir après une forte chaleur. Côté taille, il suffit de couper les frondes sèches à la fin de l’hiver pour bien nettoyer les touffes.

Surveillez les limaces : si elles n’ont rien de plus tendre à se mettre sous la dent, elles risquent de se régaler des jeunes frondes au printemps.

Pour multiplier, divisez la touffe en fin de saison. Veillez à ne pas abîmer les racines, très fragiles.

Conseils à propos de la fougère

Broyez grossièrement les frondes de fougères sèches que vous avez coupées et utilisez-les comme paillis pour les plantes frileuses ou comme ombrage pour les jeunes semis.

Évitez les fougères dans  votre compost : elles se décomposent très lentement.