Connexion
Accueil / Le Jardinage / Fruitiers / Cultiver le groseillier en pot sur une terrasse ou un balcon

Cultiver le groseillier en pot sur une terrasse ou un balcon

Culture du groseillier en pot
0

Le groseillier est un arbuste à fruits sucrés et acidulés qui demande peu d’entretiens, et qui se cultive parfaitement bien en pot sur une terrasse, un balcon ou dans une cour. Contenant, variétés, substrat, plantation, entretien et récolte… Voici comment cultiver le groseillier en pot avec succès.

Quelles variétés de groseilliers cultiver en pot ?

On distingue deux espèces de groseilliers dont la forme et le goût des fruits diffèrent singulièrement :

  • Groseillier à maquereau en pot

    Groseillier à maquereau

    Ribes rubrum, ou groseilliers « classiques », aux petites baies rouges en grappes et à la saveur acidulée ;

  • Ribes uva-crispa, ou groseilliers à maquereau, aux gros fruits translucides, blanchâtres ou rouge sombre et à la saveur douceâtre.

Si leurs caractéristiques diffèrent, il n’existe en revanche aucune différence de culture entre ces deux espèces qui peuvent toutes deux être cultivées en pot.

Dans quel pot cultiver le groseillier ?

Le groseillier a besoin d’un sol profond. En pot, plantez-le dans un contenant d’au moins 30 à 40 cm de profondeur. Dans l’idéal, misez même sur un pot de 50 cm de profondeur dans lequel votre fruitier pourra prospérer pendant des années. La largeur du contenant doit quant à elle atteindre les 60 cm minimum.

Quel type de terreau choisir ?

Le groseillier aime les sols riches, frais, bien drainés et plutôt argileux. En revanche, il craint le calcaire et les terres trop sèches.

En pot, plantez-le dans du terreau universel enrichi avec du compost mûr.

Peut-on semer le groseillier dans un pot ?

Les résultats du semis de groseillier sont très aléatoires et sans garantie de succès. Aussi, il est conseillé de miser sur le bouturage, une méthode bien plus simple et efficace pour multiplier le groseillier.

Comment planter un groseillier en pot ?

Cultiver le groseillier en potL’automne (de septembre à novembre) est la meilleure période pour planter un groseillier. En pot, il est également possible de le planter au printemps, mais la production de fruits la première année en sera diminuée.

  1. Installez une couche de billes d’argile au fond du pot.
  2. Pralinez les racines nues.
  3. Placez la motte dans le terreau pour que le collet arrive à la surface du pot.
  4. Rebouchez complètement, tassez et arrosez.

Où installer le pot ?

Les groseilliers redoutent les fortes chaleurs et la sécheresse. Installez votre pot en situation mi-ombragée, à l’abri du soleil brûlant et du vent.

Dans l’idéal, installez plusieurs pots de groseilliers à proximité les uns des autres, afin d’améliorer la pollinisation.

Comment arroser un groseillier en pot ?

Les arrosages doivent être réguliers durant les premiers mois qui suivent la plantation de votre groseillier en pot. Les années suivantes, maintenez le substrat frais et augmentez les apports d’eau en période de sécheresse.

Attention : n’arrosez pas votre groseillier pendant la maturation de ses fruits.

Au printemps, installez une couche de paillage autour du pied, afin de préserver l’humidité du substrat. Par ailleurs, le paillis permet de protéger le pot de l’apparition des mauvaises herbes et il vient nourrir le substrat en se décomposant.

Faut-il tailler le groseillier cultivé en pot ?

Ne taillez pas votre groseillier la première année qui suit sa plantation en pot.

Les années suivantes, taillez-le au cours du mois de février.

  1. Dégagez le cœur de l’arbuste, afin de permettre à la lumière d’y pénétrer plus facilement.
  2. Rabattez les branches vielles de plus de 3 ans au ras du substrat.
  3. Rééquilibrez la ramure de l’arbuste.

Quand récolter les groseilles cultivées en pot ?

Récolte des groseilles en potSi la production de groseilles est toujours moindre en pot qu’en pleine terre, cette méthode de culture permet toutefois de belles récoltes.

Les groseilles sont récoltées à complète maturité (elles se détachent alors facilement) entre les mois de juin et d’août en fonction des variétés et des espèces.


Photos : ©Ralphs_Fotos, ©miguellupo, ©Magnus Franklin, ©RitaE


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *