Ligularia hessei, la ligulaire à fleurs jaunes

Ligularia hessei - ligulaire

La ligulaire Ligularia hessei a une floraison spectaculaire avec des fleurs jaune-soleil de juillet à août. Les fleurs ressemblent à celles de marguerites tombantes. La plante nécessite une humidité constante.

Nom : Ligularia hessei
Famille : Astéracées
Type : Plante vivace

Hauteur : 1,2 à 1,8 mètres
Exposition : Lumineuse
Sol : Humide

Feuillage : Caduque – Floraison : mi à fin été

Ligularia hessei a une floraison relativement tardive pour une astéracée, et surtout plus tardive que toutes les autres ligulaires. Ainsi, elle offre un beau feuillage vert en forme de cœur avec des feuilles de 10 à 25 cm. En plein été, les feuilles sont couronnées par des fleurs jaune ressemblant à des marguerites sur de grands épis coniques. Selon la zone climatique, la floraison s’étend jusqu’en octobre. Cette merveilleuse plante est parfaite près de l’eau.

Plantation de Ligularia hessei – ligulaire

La plantation de Ligularia hessei impose la présence d’une zone humide et à mi-ombre. Évitez le plein soleil d’une exposition sud-ouest. Toute en hauteur, évitez les endroits venteux.

Cette rustique (jusque -10 °C) atteint plus d’un mètre de hauteur, presque jusque 2 mètres parfois. Il faut de la place pour constituer des massifs. Espacez chaque plant de 60 à 80 cm.

Dans un sol plutôt acide et riche, la croissance est assez rapide. Ainsi, cette amoureuse de l’humidité forme un bouquet de feuilles rondes d’un vert brillant suivi d’épis robustes de fleurs jaune orangé pur en été.

  • Plantation Ligularia hessei - ligulairePlantez directement in situ ou dans un grand pot pour cette plante d’environ 1,5 mètres.
  • Creusez un trou de taille juste suffisante pour accueillir le contenu complet du pot-godet d’achat.
  • Ne cassez pas les racines au cours de l’opération de dépotage.
  • Après avoir mis le plant en place, recouvrez de terre de remblai.
  • Arrosez abondamment dès la plantation effectuée.

La ligulaire convient aux tourbières et aux jardins aquatiques. Elle est idéale avec les astilbes et les fougères. Elle est superbe en arrière-plan de la frontière d’un plan d’eau ou cours d’eau.

(encadré) La ligulaire offre un feuillage luxuriant et de nombreuses grappes coniques uniques de fleurs. Bien sûr, son port compact est également remarquable, tout comme sa capacité à bien croître et à fleurir abondamment en pot. Elle convient très bien pour les jardiniers de terrasse et de balcon. Sa taille impose une culture en grand pot, profond et spacieux.

Culture et entretien de la ligulaire

Entretien Ligularia hessei - ligulaireEn été, le sol ne doit pas s’assécher et des arrosages sont obligatoires régulièrement. Toutefois, c’est bien là le seul véritable entretien de la plante. En effet, la culture de la ligulaire ne demande pas d’engrais.

En revanche, coupez les tiges florales à ras du sol lorsque les fleurs fanent : cela évite à la plante de s’épuiser et de consommer de l’énergie « inutilement ». Bien sûr, vous pouvez profiter de la saison estivale pour former des bouquets de fleurs coupées de la ligulaire. Les fleurs coupées tiennent très bien et assez longtemps.

Multiplication de Ligularia hessei 

Ligularia hessei se propage par division de la touffe (lien). La plante ne produit pas de graines car les fleurs sont stériles ou les plantes ne germeront pas à partir de graines !

Les touffes peuvent être divisées au printemps, tous les 3 à 4 ans.

Maladies et soucis

Les limaces peuvent être gênantes, surtout avec les jeunes pousses au printemps. Utilisez des moyens naturels biologiques pour les éloigner (lien) : la présence proche de l’eau interdit l’emploi de produits chimiques.

À savoir sur la ligulaire – Ligularia hessei 

Ligularia hessei est souvent considérée comme un hybride, avec le taxon Ligularia x hessei. D’ailleurs, plusieurs cultivars sont disponibles dans le commerce, par exemple « Gregynog Gold » aux fleurs franchement dorées. Une autre espèce de ligulaire est intéressante : Ligularia dentata.

En qualité d’astéracée, la ligulaire est appréciée des insectes volants tels que les abeilles et les papillons.


©Jasmine Kabuya Racine, ©Leonora (Ellie) Enking, ©normanack