Connexion
Accueil / Jardinage / Aromatiques / La marjolaine, délicieuse aromatique à cultiver au jardin

La marjolaine, délicieuse aromatique à cultiver au jardin

Marjolaine
1

La marjolaine est une plante herbacée facile à cultiver, parfaite pour apporter une note parfumée à votre cuisine.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Origanum majorana
Famille : Lamiacées
Type : vivace

Hauteur
 : 20 à 40 cm
Exposition : ensoleillée
Sol : drainé, léger, sec, sablonneux

Rusticité : -10°C – Semis : printemps – Récolte : 3 mois après semis

La marjolaine des jardins est une plante vivace souvent cultivée en annuelle dans nos régions. Issue de la famille des Lamiacées, elle pousse spontanément dans tout le bassin méditerranéen.

Les variétés de marjolaine

Origanum majorana est l’espèce type, et on l’appelle marjolaine des jardins, marjolaine à coquilles ou encore marjolaine officinale. Elle ne doit pas être confondue avec Origanum vulgare, l’origan, qui est issu de la même famille et du même genre.

Fleurs de marjolaineDe croissance rapide, la marjolaine possède de petites feuilles arrondies, pubescentes et vert grisâtre installées sur des tiges dressées jusqu’à 40 cm de hauteur. Ses fleurs blanches sont groupées en épis terminaux et entourées de bractées arrondies très caractéristiques, à l’origine de son nom vernaculaire de marjolaine à coquilles.

Semis de la marjolaine

Origanum majorana est une plante peu rustique qui ne supporte pas le froid et l’humidité combinés. Aussi, les jardiniers sont généralement contraints de la ressemer chaque année dans leur jardin pour profiter de ses feuilles aromatiques.

Le semis de marjolaine à coquilles intervient au printemps, entre les mois de mars et de mai.

À noter : il est également possible de multiplier facilement la marjolaine par division des touffes à l’automne.

Sol

Cultiver la marjolaineLa marjolaine des jardins apprécie les sols secs, légers et drainants, à tendance sablonneux.

Emplacement

Cette plante méditerranéenne a besoin de beaucoup de soleil. Résistante à la sècheresse, offrez-lui une exposition bien ensoleillée.

Astuce : semez la marjolaine à proximité de vos plants de concombres, de courges et de melons dont elle éloignera les insectes ravageurs.

Étapes du semis

En mars, semez vos graines de marjolaine sous abri en caissette. Dès la mi-mai, lorsque tout risque de gel est écarté, semez-les directement en pleine terre.

  1. Semez en poquets de 4 à 5 graines tous les 15 cm.
  2. Enfoncez les graines à 1 cm de profondeur.
  3. Espacez les rangs d’environ 30 cm entre eux.
  4. Après la levée, éclaircissez les jeunes plants pour n’en conserver qu’un tous les 30 cm sur le rang.

Culture et entretien de la marjolaine

Feuilles de marjolaineCultiver de la marjolaine demande peu d’interventions de la part du jardinier. Quelques attentions peuvent toutefois être nécessaires.

Arrosage

La marjolaine craint l’excès d’humidité et l’eau stagnante par dessus tout. Aussi, arrosez-la seulement lorsque la terre est très sèche en été.

À noter : si ses feuilles jaunissent, c’est que votre plante aromatique souffre d’un excès d’arrosage.

Paillage

Pour protéger vos plants de la fraîcheur, paillez généreusement au pied.

Taille

Vous pouvez pincer les sommités fleuries de votre marjolaine des jardins au fur et à mesure de leur apparition, afin de favoriser le développement de nouvelles pousses.

Récolte et conservation de la marjolaine

La récolte des feuilles aromatiques de la marjolaine débute 3 mois après le semis. Cueillez les tiges et les feuilles au fur et à mesure des besoins, et toujours avant la montée en graines de la plante.

Récolte de marjolaineLa marjolaine se consomme de préférence fraîche. Elle peut toutefois être séchée pour une conservation longue ou être conservée dans l’huile d’olive. Le séchage est une technique efficace qui induit toutefois une perte de saveur.

Voir aussi : Voici comment faire sécher les herbes aromatiques pour les conserver longtemps

Conseil malin à propos de la marjolaine

Pour conserver votre pied d’Origanum majorana d’une année sur l’autre malgré le froid, plantez-le en pot. Le contenant pourra ainsi être installé à l’abri des gelées durant l’hiver.



Photos : ©Forest and Kim Starr, ©J.P. C., ©Hans, ©Leopictures


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *