Nymphoides peltata : cultiver le faux-nénuphar en milieu aquatique

Faux nenuphar jaune -Nymphoides peltata

En fait, se faux-nénuphar Nymphoides peltata prend toute sa valeur par des fleurs jaunes, voyantes et étonnamment frangées. Facile en jardin aquatique, la plante est une alternative aux vrais nénuphars plus gros.

Nom : Nymphoides peltata
Famille : Ményanthacées
Type : Plante vivace aquatique

Hauteur : 30 à 50 cm
Envergure : 40 à 80 cm
Sol : Aquatique

Exposition : Ensoleillée – Feuillage : Caduque – Floraison : printemps, été

Le faux-nénuphar s’enracine dans la boue des plans d’eau calmes. Les feuilles, très inégales, issues de rhizomes, mesurent de 5 à 15 de long et de large. Celles-ci surnagent quand le niveau baisse. Les feuilles sont vertes à jaune-vert et ont des marges légèrement ondulées. Le dessous des feuilles est souvent violet.

Les fleurs jaune vif de Nymphoides peltata ont cinq pétales et mesurent 3-4 cm de diamètre. Elles émergent bien au-dessus de la surface de l’eau. Il y a une à plusieurs fleurs sur chaque tige. Les bords des pétales sont frangés. Cette plante fleurit de juin à septembre, selon la température de l’eau.

Plantation du Nymphoides peltata

La plantation du faux-nénuphar se fait en eau calme, comme en étang ou bassin de jardin. La culture en potée est très délicate : évitez ce mode de culture.

  • Cultivez dans 30 à 50 cm de profondeur d’eau en eau stagnante, assez proche d’une berge.
  • Plantez directement le rhizome dans un substrat de fond sableux riche en matières organiques.
  • En alternative, laissez le rhizome dans un conteneur avec de grosses ouvertures pour pouvoir déplacer la plante. Dans ce cas, déposez simplement au fond de l’eau sans enfoncer dans le substrat.
  • Positionnez en plein soleil.
  • Laissez faire…

Le faux-nénuphar tolère les environnements anaérobies : c’est une vraie plante rustique. Elle consomme beaucoup d’azote et de phosphore. Ainsi, elle assainit l’eau du bassin.

Culture et entretien du faux-nénuphar

La culture du faux-nénuphar ne demande guère d’entretien.

Les fleurs ne durent qu’un jour. Le faux-nénphar ressemble à Hydrocleys nymphoides.

Le faux-nénuphar peut recouvrir assez rapidement de grandes surfaces d’eau et pousse de la berge jusque profondément dans le bassin. Pour les petites pièces d’eau, il est nécessaire de couper régulièrement les pousses qui se dirigent vers le centre du bassin.

Les plantes hivernent au fond d’un étang de la même manière que les nénuphars rustiques. Dans les régions où les conditions hivernales sont douces, les plantes peuvent se propager de façon assez agressive au point d’évincer les espèces indigènes. Dans une telle situation, régulez simplement en supprimant quelques plants par arrachage.

Nymphoides peltata - Faux nenuphar jaune

Multiplication du Nymphoides peltata :

Nymphoides peltata se propage par dissémination naturelle et production de nouvelles plantes par le rhizome. De longs stolons ramifiés issus du rhizome peuvent mesurer jusqu’à 2 mètres. Ainsi, des « plantules » à feuilles multiples sont produites aux nœuds avec les racines.

Bien que les plantes puissent être multipliées par graines, la méthode la plus simple consiste à diviser les plantules.

Info : cette espèce peut également se reproduire par voie végétative; les fragments de plantes, à partir des nœuds de tiges et des feuilles, peuvent former une nouvelle plante.

Maladies et soucis :

Sans maladie et sans véritable parasite, les soucis posés par Nymphoides peltata sont rares. Toutefois, Nymphoides peltata a le potentiel d’ombrer et d’évincer les plantes aquatiques sous elle, son contrôle est facile. En cas d’invasion, une élimination manuelle suffit à la limiter.

À savoir à propos du Faux-nénuphar jaune

L’espèce Nymphoides peltata est adaptée aux climats tempérées (la seule, les autres sont tropicales) car elle est originaire d’Asie de l’Est et du Nord de la zone méditerranéenne. Elle est naturalisée à l’Est et l’Ouest des États-Unis.

La saison de croissance de cette espèce est d’avril à fin octobre. Les feuilles ont une durée de vie de 23 à 43 jours. De plus, Nymphoides peltata hiverne sous forme de rhizomes dormants.

Attention : les zones d’eaux stagnantes peuvent être un endroit idéal pour la reproduction des moustiques. Les larves de moustiques trouvent un lieu sûr sous les feuilles de nénuphar et y pullulent.

Le nom du genre, Nymphoides, se réfère à une ressemblance évidente avec les nénuphars Nymphaea, d’où le nom commun de « faux-nénuphar ».


©U Hd, ©CreativeNature