pensee truffaut

Voilà une petite plante rustique et facile à cultiver qui offre une grande diversité d’utilisations.

La pensée a un atout imparable : elle fleurit en plein hiver !

De la famille des violacées, on peut la confondre à l’état sauvage avec la violette, sa cousine. Pour vous y retrouver, une astuce : les violettes ont deux pétales vers le haut et trois vers le bas ; les pensées, quatre pétales vers le haut et un vers le bas. À partir de la pensée sauvage (viola tricolor), de nombreuses variétés horticoles ont été créées. On trouve des plantes avec de toutes petites fleurs rondes ne dépassant pas les 2 cm, et d’autres qui peuvent atteindre 6 cm. En plus de cette variété de tailles, la pensée se décline dans différents tons de bleus, jaunes, rouges, bruns… Avec ou sans taches de couleurs. Bref, un choix quasi infini de plantes qui trouveront obligatoirement une place dans votre jardin, qu’il soit grand ou petit.

A lire aussi :

En pots, en massifs, en suspensions…

Semez ces petites bisannuelles au printemps ou en été selon la période de floraison voulue. Elles peuvent par la suite se ressemer toutes seules, ou vous pourrez séparer les plants de certaines variétés pour les multiplier, ou encore les bouturer à partir de petits rameaux de tiges.

Dès que votre collection est importante, n’hésitez pas à jouer sur les tons et les tailles et à les associer à d’autres fleurs. Par exemple, elles donneront de l’éclat à vos parterres de tulipes, si vous les installez en fond de massifs. Puisqu’elles résistent au gel (jusqu’à – 6°), vous pourrez les installer dans des suspensions en association avec du lierre ou dans des jardinières avec des cyclamens et des véroniques pour agrémenter le jardin à la saison froide. S’il vous reste des plants, installez-les en bordure de votre potager, à la mi-ombre.

Un entretien minimum

pensee fleurUne fois vos plants installés, il ne vous reste plus qu’à profiter sans effort du fleurissement. Pour prolonger la floraison, enlevez régulièrement les pétales fanés et maintenez le sol humide. Prenez garde tout de même au mildiou de la pensée, le champignon peut s’installer sur les feuilles. Si vous vous en rendez compte assez tôt, enlevez les sujets malades pour éviter la propagation et le traitement. Des gestes qui vous permettront de garder vos plants en place plusieurs années.

M.-C. H.


©Truffaut