Connexion
Accueil / Le Jardinage / Arbres et arbustes / Pin, sapin, épicéa… c’est quoi au juste la différence ?

Pin, sapin, épicéa… c’est quoi au juste la différence ?

pin sapin différences
0

Il n’aura échappé à personne que Noël approche. Les magasins débordent de boules et de guirlandes, les enfants trépignent déjà, le Père Noël prépare sa hotte, et les cœurs (et les papilles !) se réjouissent des délicieux mets dégustés en famille ou entre amis. Il est temps de faire le sapin de Noël. Mais vous êtes-vous déjà demandé ce qui différencie, d’un point de vue botanique, le pin du sapin ou de l’épicéa ?

Pour aller plus loin :

Pin et sapin : comment faire la différence ?

Le pin et le sapin sont des résineux ou des conifères, ce qui signifie qu’ils produisent de la résine et des cônes, leurs fruits. Pin et sapin appartiennent également à la famille de Pinacées. En revanche, leur genre est différent.

Le pin constitue le genre Pinus, tandis que le sapin est du genre Abies. Chacun des genres compte de nombreuses variétés telles que le pin parasol (Pinus pinea), le pin maritime (Pinus pinaster) ou le pin sylvestre (Pinus sylvestris). Du côté des sapins, on connaît le sapin de Corée (Abies koreana), le sapin noble (Abies procera)…Pour autant, ces informations purement botaniques ne sont pas très utiles pour les différencier.

différence pin et sapin

À gauche le pin, à droite le sapin

Le principal indice pour distinguer le pin du sapin réside dans leurs aiguilles. Celles du pin sont regroupées en bouquets de deux, trois ou cinq, rondes et fines, alors que celles du sapin sont solitaires, opposées et disposées en rang. Et surtout plus plates et plus courtes.

L’autre différence réside dans les cônes. Les cônes des sapins se développent en position érigée et dressée tandis que ceux du pin pendent.

Et l’épicéa, il se classe où ?

L’épicéa est encore différent puisqu’il est du genre Picea. Très proche du sapin par son aspect, il se reconnaît par ses cônes pendants et ses aiguilles, plus rondes et surtout plus piquantes que celles du sapin, implantées en spirale, souvent disposées en éventail.

Là encore, le genre Picea compte plusieurs variétés comme l’épicéa bleu (Picea pungens), l’épicéa blanc (Picea glauca), l’épicéa commun (Picea abies)…

Pour Noël, pin, sapin ou épicéa ?

Si vous avez fait le choix d’un « sapin » de Noël naturel, plusieurs choix de variétés s’offrent à vous. Des variétés qui ne sont pas toujours indiquées par les revendeurs. Nos astuces pour les reconnaître :

pin sapin différences

Sapin de Nordmann

  • Le sapin de Nordmann (Abies nordmanniana) : il offre un port pyramidal bien dessiné et régulier, un tronc droit et des branches basses bien étalées. Ses aiguilles sont plates, d’un vert sombre et brillant, douces au toucher et délicatement parfumées. Sur leur face inférieure, on distingue nettement deux bandes claires. Dans le salon, il se montre résistant à la chaleur, ce qui lui permet de conserver ses aiguilles plus longtemps. En revanche, il est plus onéreux et peu odorant
  • L’épicéa commun (Picea abies) : ce n’est donc pas un sapin d’un point de vue botanique mais il lui ressemble beaucoup. Il bénéficie d’un port conique à pyramidal et d’aiguilles courtes et piquantes d’un vert assez foncé et lustré. Son écorce présente des reflets brun-rougeâtre. C’est le salon qui distille le plus d’odeurs à la chaleur
  • Le sapin noble (Abies nobilis) : il présente un port pyramidal assez irrégulier et un feuillage très dense et touffu, vert légèrement bleuté, doux au toucher, et qui dégage une délicieuse odeur. Ses aiguilles sont disposées de façon très régulières sur les rameaux en forme de goupillons. C’est en général un sapin assez cher.

Pour Noël, on peut aussi trouver le sapin Douglas qui n’est pas un sapin donc pas du genre Abies ! Il s’agit du Pseudotsuga menziesii, parfois appelé sapin de l’Oregon de par ses origines. Il est doté d’une couronne pyramidale étalée qui devient ovale avec l’âge. Ses aiguilles sont vert foncé brillant, marquées de deux raies blanches à l’envers, et dégagent un parfum frais. C’est un « sapin » de petite taille.

Plantation du sapin de Noël dans le jardin

pin sapin différences

Le sapin de Corée

Si vous avez acheté votre sapin de Noël en conteneur, vous pouvez le replanter dans votre jardin. C’est un geste écologique qui s’inscrit dans le temps. Il est également très symbolique dans le sens où vos enfants et petits-enfants le verront grandir avec eux. Quelques conseils :

  • Ne tardez pas trop de le planter dès que les fêtes de fin d’année sont achevées car il souffre de la chaleur de nos intérieurs
  • Apportez-lui un peu d’eau en attendant le Père Noël et la pluie de cadeaux pour que la terre garde sa fraîcheur
  • Creusez le trou de plantation quelques jours avant de mettre votre sapin en terre, un jour sans gel et sans neige. Le trou doit être deux fois plus grand que la motte. N’hésitez pas à mélanger la terre extraite avec du compost ou du terreau
  • Réfléchissez bien à l’emplacement choisi. Si le sapin de Douglas garde des dimensions modestes (1 m à 1,5 m de hauteur pour une envergure de 2 à 3 m), l’épicéa commun et le sapin de Nordmann peuvent atteindre 30 à 40 m de hauteur, voire plus.

© Serg64 ©Jirkaejc ©MrHamster ©Wjarek


Écrit par Pascale Bigay | L'écriture a ponctué la vie de Pascale. Tout comme la nature, la botanique, le jardinage... C'est pourquoi à travers ses mots, elle vous fait partager ses expériences et ses découvertes de jardinage, ses plantations de vivaces ou d'arbustes, ses recettes du potager, la vie de ses poules...
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *