piscine naturelle

Comment plonger dans une eau propre et saine sans faire appel aux traitements chimiques comme le chlore ?

Les piscines naturelles offrent une réponse écologique au plaisir de la baignade.

Explications.

Piscine naturelle : fonctionnement

piscine naturelleProfiter d’une piscine dans son jardin sans effets néfastes pour l’environnement, c’est désormais possible grâce aux piscines naturelles qui n’utilisent aucun produit chimique pour le traitement de l’eau de baignade. Leur fonctionnement s’appuie sur le maintien de l’équilibre biologique grâce à la circulation de l’eau et à son épuration par des plantes aquatiques.

La piscine n’est pas constituée d’un seul bassin mais de plusieurs espaces communiquant entre eux.

Primordial pour éviter toute stagnation, le brassage de l’eau se fait par un système de pompe ou simplement par l’aménagement d’une liaison entre les bassins, comme une petite cascade par exemple.

La régénération est assurée par une zone de végétation oxygénante comprenant notamment des nénuphars. Leurs feuilles poussant dans l’eau permettent la formation de zooplancton et la vie de petits animaux tels que les tritons, crevettes ou grenouilles qui jouent un rôle dans cet équilibre biologique.

Une lagune est également reconstituée pour filtrer l’eau grâce à des plantes épuratrices fixant les nitrates et les phosphates. Elles sont plantées sur un support neutre et inerte. Il s’agit en général d’une couche de pouzzolane ou de gravier.

Peu d’entretien pour la piscine naturelle

piscine naturelle plantesSur le plan esthétique, les piscines naturelles s’intègrent dans le paysage en utilisant des matériaux comme le bois pour une plage-terrasse ou les galets pour une zone de débordement offrant un effet miroir et restituant la chaleur du soleil.

Réclamant très peu d’entretien, elles sont remplies d’eau potable qu’il ne faut surtout pas changer car l’équilibre biologique s’améliore avec le temps. Évitez d’y introduire des poissons dont les déjections font augmenter le taux de nitrates et donc, le risque de formation d’algues.

Pour une création, le prix oscille de 2 000 € en auto-construction à 40 000 € la réalisation de 40 m2 par un spécialiste. Il est également possible de transformer un bassin traditionnel en piscine naturelle.

Fabienne Lisse

Couloir de nage, bassin en maçonnerie Aquatiss
Bassin Woodéo immergé en mélèze Aquatiss
Bassin en pin autoclave Aquatiss