pyrale du buis

La Pyrale du buis est une chenille qui s’attaque aux feuilles de buis pour se nourrir, causant ainsi de vastes dégâts, voire le dépérissement des buis.

Originaire d’Asie, elle est désormais présente sur le territoire européen, et en France depuis 2008.

La pyrale, (Cydalima perspectalis) fait partie des lépidoptères et plus précisément de la famille des Crambidae.

Reconnaître la pyrale du buis

Pyrale du buisAu stade larvaire il est difficile de reconnaître la pyrale du buis. Mais elle devient ensuite une chenille verte très reconnaissable, avant d’évoluer en nymphe puis en papillon blanc et brun avec des irisations dorées.

La pyrale du buis est sans danger pour l’homme.

Pyrale du buis et chenille verte :

La chenille verte a une tête noire et des stries vert foncé. On note également la présence de points noirs.

La chenille verte du buis, ou pyrale du buis, n’est pas urticante. Elle ne présente donc aucun danger pour l’homme et peut être manipulée sans protection.

Vous constaterez également l’apparition de petites toiles, comme des toiles d’araignées, caractéristiques de la pyrale du buis.

Ces chenilles deviennent ensuite des papillons de couleur blanche et brune qui volent à proximité des buis dès la nuit tombée.

  • Lorsque vous aurez identifié la pyrale du buis, n’hésitez pas à prévenir vos voisins détenteurs de buis car il est fort probable qu’ils soient rapidement infestés.
  • Plus le problème est traité tôt, plus les chances d’éradication seront élevées.

Traitement de la pyrale du buis

La première chose à faire lorsque vous apercevez des chenilles vertes dans vos buis c’est de les retirer manuellement.

En détruisant rapidement les chenilles, vous facilitez le traitement.

Mais cette action n’est pas suffisante et il faut aussi traiter contre la chenille de manière biologique.

Produit contre la pyrale du buis :

Même si ce traitement est à renouveler plusieurs fois dans l’année, il reste actuellement le plus efficace et le moins nocif pour l’environnement.

  • La lutte biologique est le moyen de lutte le plus efficace.
  • Le produit à pulvériser est le Bacillus thuringiensis.
  • Il faut pulvériser sur l’ensemble des buis, idéalement sur et sous les feuilles car les pontes ont lieu sous les feuilles.
  • Il faut renouveler l’opération tous les mois jusqu’à l’hiver.

Attention, après le 1er traitement, vous constaterez une amélioration et la repousse des feuilles, mais qui ne résoudra pas définitivement le problème.

  • Le cycle de vie de la pyrale du buis conduit à plusieurs pontes dans l’année.
  • Si vous ne renouvelez pas le traitement, les oeufs ou les larves non traitées donneront lieu à de nouvelles invasions de chenilles vertes.

Les insecticides ou anti-chenilles chimiques :

pyrale du buisIls ne présentent aucun avantage supplémentaire par rapport au Bacillus thuringiensis, autorisé en agriculture biologique, que nous évoquions ci-dessus.

Ils ont aussi l’inconvénient de venir détruire d’autres espèces d’insectes et l’écosystème présent dans votre jardin ou votre terrasse.

Les produits chimiques ont un impact négatif sur les abeilles et autres insectes essentiels à la nature.

Trichotop buxus, un vrai prédateur

Ce prédateur a été identifié par une entreprise française, Biotop.

Le trichotop buxus est une guêpe microscopique qui doit impérativement être mise en contact avec la pyrale du buis au stade larvaire, dès le stade de reproduction du papillon.

Efficace sur des petits espaces, cette solution continue d’évoluer et pourrait probablement être diffusée sur de grandes échelles dans un futur proche.

Conseil à propos de la pyrale du buis

Le renouvellement du traitement en fin d’hiver ou au début du printemps de l’année suivante permet de venir à bout des larves ayant hiverné au sein de vos buis.



© Guntar Feldmann