Connexion
Accueil / Jardinage / Maladies et parasites / Chenilles : Lutte et traitement bio

Chenilles : Lutte et traitement bio

traitement bio chenille
0

La chenille est une larve de papillon que l’on peut trouver sous différentes formes mais dont les dégâts sont toujours identiques.

Elles consomment les feuilles des végétaux et les aiguilles de conifères afin de se nourrir en causant au jardin ou au potager bon nombre de problèmes.

A lire aussi :

  • Un arbuste très touché par la chenille est le buis avec la pyrale du buis.

Quels sont les traitements efficace contre la chenille ?

Bon nombre de produits de synthèse existent et sont assez efficaces pour les éliminer.

Mais ils posent le problème de l’impact sur l’environnement et ne se justifient donc pas car il existe aujourd’hui des traitements bio très performants.

Les produits à base de Bacillus Thurengiensi sont utilisables en agriculture biologique et ont une incidence très limitée sur notre planète.

  • On les trouve en général en jardinerie sous l’appellation « Anti-chenille biologique« 
  • Ils s’utilisent en général en dissolution avec de l’eau et doit donc être pulvérisé
  • Le produit doit être ingéré par les insectes et doit donc être appliqué sur l’ensemble du végétal
  • Les traitements anti-chenille s’effectue dès les premiers vols de papillons
  • Il faut traiter par temps sec, sans vent et sans risque de pluie

En ce qui concerne les chenilles dévastatrices de votre potager, la méthode de la capture manuelle permet d’avoir de bons résultats immédiats mais rien ne vous empêche également d’utiliser la méthode décrite ci-dessus.

Ceci va aussi vous plaire :

 


©Christel Sagniez


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos réactions
  • Miya a écrit le 28 mai 2021 à 17 h 31 min

    Je les laisse vivre, elles deviennent de jolis papillons, qui franchement tuerais des papillons ? A part les gens sans coeur et égoïstes !

  • derousseau a écrit le 1 juin 2019 à 13 h 11 min

    Bonjour, pour la pyrale de buis, j’ai simplement noyer le buis infecter, arrosé abondamment tous les cocons de pyrale sur le buis et elles mesurent, la pyrale supporte très mal l’eau, voilà, bon ça fait pas trop économique en eau mais à un moment, il faut savoir ce qu’on veu.

  • Kraencker a écrit le 17 août 2018 à 14 h 18 min

    Bonjour, il y a un moyen très simple pour lutter contre toutes ces bestioles, cependant, ce produit que l’on trouve dans toutes les grandes surfaces, n’est pas systémique, il faut le renouveler à chaque attaque de pucerons ou chenilles, et il est bien sûr sans effet sur tout ce qui se trouve dans la terre, sinon il est également très efficace sur les guêpes et autres insectes volants ou rampants, à condition de bien les toucher avec le produit, selon la concentration, elles meurent en quelques secondes, ce produits est le paic citron, attention mir vaisselle par exemple ne fonctionne pas.
    1 demi verre de moutarde dans un pulvérisateur de 5 Litres est suffisant.
    Les chenilles ne font pas un plis, le problème, c’est qu’elles se trouvent sous les feuilles, il faut donc les retourner pour les atteindre. J’utilise cela depuis 30 ans.
    Autre produits de substitution pour les insectes qui pondent leurs larves sur le pommes les poires etc, la mixture se compose de feuilles de tomates, d’euillets dinde, de feuilles d’eucaliptus de basilic, de feuilles de sauge et de piments piquants si possible.
    Découpez les feuilles grossièrement avec des ciseaux, et faite mariner pendant une dizaine de jours dans de l’alcool ou à défaut de l’alcool à bruler, ensuite filtrez et ajoutez de l’argile blanche ou verte pour avoir une mixture pas trop épaisse pour le pulvé… appliquez sur le feuillage et les fruits, cela est la seconde années que j’utilise ce produit, l’année passée aucun fruit ne présentai de défaut, et aucun ver, cette année, pour l’instant je vérifie régulièrement, et je n’ai observé aucun impact sur les fruits.
    J’ajoute que l’année passée j’ai fait plusieurs traitements, or, cette année je n’en ai fait qu’un, ce qui semble suffisant si ce n’est pas lavé par la pluie.
    Essayez, observez et donnez votre avis.

  • brahem bouakaz a écrit le 5 août 2018 à 19 h 57 min

    les branches de mon abricotier se coupe il ya des gens qui dise que si un insecte noir dit (capnode) veuillez nous donner des rensignement pour cmbattre cette insectes.et merci

  • japonaise a écrit le 23 juillet 2017 à 19 h 15 min

    Pouriez vous me le meilleur traitement bio de chenilleet l emploie

  • coste a écrit le 31 juillet 2016 à 19 h 01 min

    bonjour! sous les feuilles de mes myosotis se trouvent de minuscules chenilles comment les détruire?
    MERCI

  • osée a écrit le 22 avril 2016 à 16 h 31 min

    j’ai traité les chenilles avec la pyrale du buis sous le conseil d’un vendeur jardinerie voilà trois pulvérisations que j’appliqueen une semaine je trouve toujours des chenilles existe il un produit plus éfficacemerci mon abricotier a été planté en mars 2016 je ne voudrai pas le perdre

    • Yvan a écrit le 31 juillet 2016 à 20 h 11 min

      Le traitement biologique à base de bacille thuringensis contre la chenille pyral du buis n’a pas forcément d’effet sur d’autre chenilles, la pyral mangeant exclusivement les feuilles du buis votre abricotier ne risque rien de ces chenilles facilement reconnaissables

  • Serguei a écrit le 24 juin 2015 à 15 h 18 min

    Génial 10 à 12 euros la petite fiole / 12 mois par 12 € = 144 €suite le traitement des pucerons des cochenilles des machins rampants de la fumagine du vers du poireau de la mineuse du marronnier du Buxus Léandrus monogame = 2000€out ça parce que des  » marchands du temple » ont acheté des plants infectés en Chine.

  • Lucia a écrit le 27 septembre 2013 à 8 h 17 min

    Je cite :
    « Le Figaro a relayé la semaine dernière les résultats d’une étude des Instituts nationaux de la santé américains (NIH) révélant que la roténone et le paraquat favorisaient la maladie de Parkinson chez l’utilisateur. Or la roténone est une matière active naturelle, anciennement autorisée en bio dont l’utilisation a été prolongée jusqu’au 30 avril ».

    Attention quand vous proposez des solutions demandez vous si le produit « naturel » est bon pour votre santé ou non…