Connexion
Accueil / Le Jardinage / Reportage / Achat de plantes : comment reconnaître un bon plant en jardinerie ?

Achat de plantes : comment reconnaître un bon plant en jardinerie ?

reconnaitre plante arbre arbuste bonne santé jardinerie pepiniere
0

La saison automnale est le moment idéal pour les plantations d’arbres et arbustes comme le dit le dicton « A la Sainte-Catherine, tout prend racine ». Le temps doux et humide engendre en effet une croissance rapide des racines qui assurent ainsi une reprise parfaite. Les jardineries regorgent de végétaux de toutes sortes. N’hésitez pas à vous faire conseiller et sachez examiner en connaisseur les qualités d’une plante.

1- Qualités d’un plant en conteneur

L’avantage du conteneur

  • Le conteneur autorise une plantation toute l’année.
  • Cette culture hors-sol dans un substrat artificiel fait d’écorces et de tourbe rend la culture plus productive : l’écartement des pots est facilement modifiable, la fertilisation mieux contrôlée et l’offre plus modulable dans le temps grâce aux rempotages.

Le principal défaut du conteneur

plante en conteneur racine bon état

Plant en conteneur montrant une bonne colonisation racinaire de la motte.

Son principal risque est la spiralisation des racines qui forment un chignon dans un conteneur devenu trop étroit. Les racines finissent, bien après la plantation, par étrangler le collet du plant. Ces déformations sont en effet souvent définitives. Vous êtes donc autorisé au moment de l’achat à sortir le plant de son pot. Tapez fortement sur un bord du pot pour examiner la densité des racines :

  • La surface de la motte doit laisser paraître la couleur sombre du substrat, rayée de petites racines blanchâtres.
  •  Inversement, si la motte se défait, cela signifie que la plante n’a pas été cultivée suffisamment longtemps après son dernier rempotage. Le prix de vente ne correspond donc pas à l’âge de la plante.

2- Les qualités d’un plant en racines nues

L’avantage de la racine nue

La vente en racines nues est généralement réservée aux arbres tiges feuillus, aux scions fruitiers et rosiers. Elle s’effectue uniquement pendant la période automne-hiver (en absence de feuilles sur les tiges).

  • L’élevage des plants réalisé en pleine terre se rapproche davantage des conditions de votre jardin.
  • Leur transport en fagots nécessite par ailleurs moins de volume.
  • Leur coût est finalement moins élevé que le conteneur.
  • La reprise est excellente à condition que les racines n’aient pas subi de déshydratation ou de gel, notamment lors du transport !
  • Le contrôle de l’état des racines est facilitée (blessures, galles, pourriture).

Fruitier - racines nuesEn photo, fruitiers en racines nues mis en jauge sur le lieu de vente.

Inconvénients du plant en racine nue

  • S’ils ne sont pas dans une poche remplie de tourbe,  leur stockage sur le lieu de vente nécessite une jauge de sable humide ou de tourbe.
  • Les racines fines doivent être relativement abondantes malgré l’arrachage.
  • Enveloppez les racines dans un linge lorsque vous transportez le plant dans une remorque. Ne tardez pas à le planter ou placez-le en jauge.
  • Au moment de planter, recoupez au sécateur les parties mâchées des racines.

3- Les qualités d’un plant en motte

L’avantage de la motte

arbre en motte plantationLes conifères, les feuillus de grande taille et les espèces à reprise difficile sont généralement vendus en motte. Celle-ci est maintenue par un grillage et une toile de jute. Les plus grosses mottes sont de plus livrées dans un bac en bois construit autour de la motte.

Ces plants ont donc subi des transplantations régulières en pépinière afin de présenter des racines fines suffisamment denses près du tronc.

Les contraintes de la motte

  • La motte ne doit pas être brisée.
  • Les racines sectionnées, visibles en périphérie de la motte ne doivent pas présenter un diamètre supérieur à 2 cm.
  • La dimension de la motte doit également être en rapport avec le calibre* du plant : son diamètre doit être 3 fois supérieur à la circonférence du tronc à 1 m du sol. Par exemple, un tronc de calibre 12 doit ainsi avoir une motte d’au moins 36 cm de diamètre.
    * Le calibre d’un arbre tige correspond au périmètre du tronc (en centimètre) à 1 m du sol.

Cas particuliers

En dehors des critères de taille et de prix, le choix entre un végétal acheté racines nues et en motte va dépendre aussi de l’essence.

  • Le buis destiné à former des bordures repoussent très bien avec des plants livrés racines nues.
  • En revanche, les arbres suivants, de taille importante sont préférables en motte : Albizia, bouleau, arbre de Judée, charme (plantation en février), Lilas des Indes, Liquidambar, Schinus molle, Ligustrum japonicum, lucidum, Magnolia x soulangiana et grandiflora, mimosa, olivier, Parrotia persica.

4- Les points à examiner au niveau du système aérien

Chez un arbre

  • reconnaitre bon plant pepiniere jardinerieChoisissez un tronc muni de sa flèche si vous souhaitez qu’il grandisse en hauteur.
  • La répartition des rameaux de feuillus autour du tronc doit suivre une spirale. Eviter d’avoir plusieurs charpentières qui partent d’un même point.
  •  Vérifiez l’absence de blessures, de chancres, notamment au point de greffe, d’encroûtements de cochenilles sur l’écorce…

Chez un arbuste

  • Les rameaux doivent présenter une ramure compacte, dense et équilibrée tout autour du plant.
  • Des branches grêles, dégarnies de feuillage, sont le signe que les plants n’ont pas été suffisamment distancés. Ils auront du mal à se tenir droit mais un rabattage des tiges reste possible.

Eva Deuffic


©Anja, ©dbtjdcjf, ©VadimMaevskyi, ©ronstik


Écrit par Eva Deuffic | Eva est une passionnée de jardins et de jardinage et c'est avec sa plume qu'elle nous emporte et nous fait rêver.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *