Connexion
Accueil / Le Jardinage / Arbres et arbustes / Koelreuteria paniculata, le Savonnier de Chine

Koelreuteria paniculata, le Savonnier de Chine

Savonnier - Koelreuteria paniculata
0

Le savonnier est un arbre majestueux venu de Chine où il était notamment utilisé pour fabriquer du savon, d’où son nom.

Nom latin : Koelreuteria paniculata
Famille : Sapindacées
Type : Arbre

Hauteur : 6 à 8 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Tous types, mais bien drainé

Feuillage : Caduc – Croissance : Modérée – Floraison : Début d’été

Il est intéressant à plus d’un titre. En effet, en été, il arbore de magnifiques fleurs en panicules abondantes. Cellesci sont suivies par des fruits en capsules tout aussi spectaculaires. Enfin, cet arbre résiste parfaitement aux extrêmes, qu’il s’agisse de chaleur, de froid ou de sécheresse. Il peut donc s’acclimater dans toutes nos régions.

Plantation du savonnier

Rusticité : Rustique

La seule contrainte exigée par le savonnier est son emplacement. Choisissez-lui un espace ensoleillé pour qu’il croisse dans de bonnes conditions et qu’il ne se déforme pas dans sa quête de lumière.

Quand planter le Koelreuteria paniculata ?

À l’instar de nombreux végétaux, il est préférable de planter le savonnier en automne. De cette manière, l’arbre a le temps de créer un système racinaire avant l’été. Néanmoins, sa capacité à résister à la sécheresse autorise une plantation au début du printemps. Vous devrez cependant faire attention à ce que le jeune savonnier ne souffre pas d’un manque d’eau dans les mois qui suivront.

Comment planter le savonnier ?

Pour la technique de plantation du savonnier, vous avez le choix : en pleine terre ou en pot.

Le savonnier en pleine terre

  1. Savonnier plantation - Koelreuteria paniculataCreusez un trou d’environ 30 cm de profondeur et 20 cm de largeur. Les dimensions peuvent varier en fonction de la taille des racines ou de la motte.
  2. Ajoutez du terreau au fond du trou et mélangezle avec la terre.
  3. Si vous avez acheté un savonnier à racines nues, effectuez un pralinage. Dans le cas d’un sujet en motte, désagrégez celleci en faisant attention aux racines.
  4. Déposez l’arbre dans le trou. Pour éviter que le collet ne soit enterré, une astuce consiste à placer un manche en travers du trou pour repérer le niveau du sol : le collet doit se situer juste en surface.
  5. Installez un tuteur le plus près possible du tronc, sans abîmer les racines.
  6. Rebouchez le trou en tassant bien la terre au niveau du pied.
  7. Reliez l’arbre et le tuteur à l’aide d’une ceinture de tuteurage.

Le savonnier en pot

  1. Choisissez un pot suffisamment grand pour accueillir le système racinaire du savonnier et vérifiez la présence de trous de drainage. S’ils sont absents, créezles à l’aide d’une perceuse et d’un gros foret.
  2. Installez un grillage à mailles fines au fond du bac et déposez une couche de billes d’argile ou de graviers. En faisant ainsi, les trous de drainage ne seront pas bouchés.
  3. Mélangez 2/3 de terreau et 1/3 de terre végétale avec de la vermiculite (ou perlite). Cette dernière permet de faciliter l’évacuation de l’eau tout en conservant un peu d’humidité dans le substrat.
  4. Tout comme pour la plantation en terre, pralinez les sujets à racines nues et émiettez la motte pour les arbres en conteneur.
  5. Installez le savonnier dans le pot, ainsi qu’un tuteur.
  6. Rebouchez le trou sans enterrer le collet en veillant à bien tasser le pied.
  7. Rattachez l’arbre au tuteur avec une ceinture de tuteurage.

Entretien du savonnier

L’entretien du savonnier n’est pas chronophage et consiste essentiellement à gérer les tailles. Il en existe deux types :

  • Pour les jeunes sujets, il s’agit d’une taille de formation afin d’obtenir une croissance guidée sur une tige. Elle s’effectue durant les premières années de pousse et de préférence à la fin de l’automne ou au début de l’hiver.
  • Une taille de maintenance pour les arbres adultes peut être nécessaire pour éliminer le bois mort ou encore pour couper les branches trop basses (on parle de remontée de couronne).

Dans tous les cas, même si elles sont nécessaires, les tailles ne doivent pas être trop fortes, car le savonnier les tolère mal.

Pour en savoir plus :

Multiplication du savonnier :

Vous pouvez créer de nouveaux sujets de savonnier de deux façons différentes :

  • par semis, en automne ;
  • à l’aide de boutures racinaires à la fin de l’automne ou au début de l’hiver (période de dormance).

Maladies et ravageurs :

Le savonnier est un arbre résistant. Il est donc peu sensible aux maladies et ne semble pas affecté par les ravageurs.

Emploi

Le port caractéristique du savonnier, ainsi que ses fruits originaux et spectaculaires en font un excellent sujet isolé, idéal pour créer un point d’attraction dans votre jardin. Il est également possible de l’utiliser en alignement pour border une longue allée.

Enfin, ses dimensions et surtout sa croissance plutôt lente lui permettent d’être installé dans un petit jardin.

Conseil malin

Le savonnier est particulièrement productif en pollen et nectar. Il est ainsi tout indiqué pour attirer les pollinisateurs dans votre espace vert.


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *