sureau

Le sureau est un bel arbuste à fleurs, réputé pour ses fruits comestibles qui font aussi le bonheur des oiseaux.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Sambucus nigra
Famille : Adoxacées
Type : Arbuste

Hauteur
 : 2 à 3 m
Exposition : Ensoleillée ou mi-ombre
Sol : Indifférent

Feuillage
 : Caduc – Floraison : Juin à juillet – Récolte sureau : Août à septembre

Plantation du sureau

Le sureau se plante indifféremment, à l’automne ou au printemps.

Mais préférez une plantation à l’automne afin de faciliter la reprise au printemps. Si vous devez planter au printemps, prévoyez un arrosage régulier au début afin de faciliter l’ancrage des racines dans le sol.

Il aime le soleil et tout type de sol, qu’il soit calcaire, humide ou plutôt sec.

  • Suivez nos conseils de plantation des arbustes
  • En haie on peut varier les variétés, avec par exemple un sureau pourpre, pour un effet très décoratif

Taille et entretien du sureau

sureauLe sureau est un arbre qui réclame peu d’entretien, tant il est facile de culture et robuste face à la plupart des maladies.

Afin de renforcer la belle coloration du sureau, réduisez les branches d’environ 1/3 au début du printemps.

Il aime les terres riches mais s’adapte aux sols ordinaires, si la terre n’est pas trop compacte. Planté de préférence en automne, au soleil ou à la mi-ombre, il pousse rapidement pour atteindre deux à trois mètres en trois ans. Les fleurs apparaissent dès la deuxième année.

Il existe différentes variétés sauvages et horticoles, les secondes permettant d’avoir des arbres plus petits. Ses fleurs sont roses à crème, ses feuilles peuvent être pourpres (« Black Beauty », « Black Lace ») ou panachées (« Albovariegata »).

L’entretien est restreint : contentez-vous de supprimer un tiers du vieux bois au début du printemps, et paillez en été.

A savoir sur le sureau

sureauLe sureau propose un feuillage léger, une floraison discrète et colorée et des fruits presque noirs qui font le bonheur des oiseaux.

On le trouve en général en lisière de champs en guise de haie sauvage mais ce bel arbuste se cultive facilement.

Avec ses ombelles blanches et parfumées au printemps, ses baies en automne et son feuillage pourpre ou panaché, l’ « arbre aux fées », comme on le surnomme en Bretagne, a sa place dans tous les jardins. Il peut composer un fond de massif, compléter une haie champêtre, ou être conduit en arbre – en supprimant ses branches basses – dans un petit espace.

On consomme aussi bien les fruits que les fleurs qui sont même transformés en vin dans les pays nordiques. On évite néanmoins de consommer les baies crues car elles sont légèrement toxiques et provoquent des vomissement.

Le sureau offre une odeur agréable avec son doux parfum de vanille.

Enfin, sachez que vous ferez du sureau d’excellentes gelées de sureau, limonades et sirops car, une fois cuits, ils donnent un arôme très agréable et tout à fait comestible.

Les fruits du sureau sont ils comestibles ?

sureauChaque partie du sureau peut être utilisée au jardin ou à la cuisine. Ses fleurs se dégustent en beignets ou entrent dans la composition de sirops, liqueurs, limonades, vins… Séchées, en infusion, elles font une tisane calmante. Les baies, riches en vitamine C, se consomment cuites en gelées, compotes (avec des pommes) et confitures.

Ses fruits sont comestibles mais, attention, seul le sureau noir (Sambucus Nigra) l’est, les baies des autres sureaux ne le sont pas.

Il est impératif de faire cuire les baies afin d’enlever tous risques de toxicité.

Dans le doute, renseignez-vous…au risque d’avoir quelques problèmes gastriques.

Utilisation du sureau

Au jardin, le sureau est une vraie auberge. Au printemps, ses fleurs attirent papillons, abeilles et autres insectes utiles ; en été, ses baies font le régal des oiseaux.

Ses feuilles qui se décomposent très rapidement sont de bonnes activatrices de compost. Elles peuvent aussi être utilisées en décoction pour lutter contre les altises, les pucerons et les noctuelles. Faites macérer 1 kg de feuilles dans 10 litres d’eau pendant une journée, faites bouillir le tout 30 minutes, filtrez et pulvérisez sur vos cultures. En laissant macérer les feuilles trois jours sans les bouillir, vous obtiendrez un répulsif contre les taupes, les mulots et les campagnols.

Le purin de sureau est un excellent moyen de traiter les plantes de manière écologique contre certains parasites commes les pucerons ou les chenilles.

Recette du purin de sureau :

  • 1 kg de feuilles dans 10 l d’eau qu’on laisse fermenter 3 à 6 jours puis qu’on filtre avant de l’utiliser en pulvérisation.

Conseil malin à propos du sureau

Le sureau pousse très rapidement, ce qui fait de lui un très bon arbuste pour vite se cacher des regards.


A lire également sur les arbustes :

©HJBC