1335347911tamarillo

Le tamarillo est un arbuste fruitier d’origine tropicale qui offre de délicieux fruits, au goût acidulé et à la chair ferme.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Cyphomandra betacea
Famille : Solanacées
Type : Arbre fruitier

Hauteur
 : 1 à 4 m (dans son milieu naturel)
Exposition : Ensoleillée ou lumineuse en intérieur
Sol : Léger, assez riche

Récolte : Eté, laisser mûrir sur le pied

Sa ressemblance avec la tomate lui vaut le nom de tomate en arbre. Voici comment le cultiver chez soi.

Plantation du tamarillo

Sous nos latitudes le tamarillo se cultive en extérieur là où le climat est doux en hiver car cet arbre fruitier ne résiste pas aux températures négatives inférieures à -3° et -2° pour le feuillage.

On peut donc le cultiver en région méditerranéenne ou sur la façade atlantique sous certaines conditions de culture et de protection hivernale.

  • Le tamarillo a besoin d’une situation bien ensoleillée et abritée du vent
  • Le sol doit être parfaitement drainé pour éviter l’eau stagnante
  • La terre doit être riche et fertilisée régulièrement

Culture du tamarillo en pot

Si vous craignez les températures négatives en hiver, il est indispensable de cultiver votre tamarillo en pot afin de pouvoir le protéger en hiver.

Peu résistant au gel, on peut alors cultiver le tamarillo comme un agrume en le rentrant sous serre l’hiver, dans un lieu plus frais mais abrité du gel

  • Disposer au fond du pot une couche de drainage de 5 cm à base de billes d’argile
  • Choisissez un terreau spécial agrumes ou arbre fruitier
  • Placer le pot au soleil mais évitez les endroit trop brulants car en pot ça se dessèche beaucoup plus vite
  • Sortir le pot de mai à octobre-novembre
  • Rentrer le tamarillo sous serre ou sous véranda non chauffée mais protégé du gel l’hiver

Si vous choisissez de cultiver le tamarillo en intérieur, il faudra prévoir ne période de repos végétatif durant l’hiver.

  • Cette période impose une réduction des arrosages
  • Conserver une bonne lumière car elle est nécessaire, même en hiver
  • Placer le tamarillo dans l’endroit le plus frais de la maison

Entretien et arrosage du tamarillo

Le tamarillo est un arbre fruitier qui aime recevoir beaucoup d’eau l’été, surtout en cas de fortes chaleurs.

Un arrosage quotidien est recommandé en cas de sécheresse ou de chaleur.

  • En arrosant, évitez d’arroser le feuillage
  • Pour le tamarillo en pot, arrosez dès que le sol est sec en surface

Hormis l’arrosage, l’entretien du tamarillo reste relativement facile de l’hiver à l’été.

Récolte du tamarillo

Le tamarillo se récolte de préférence bien mûre, aussi proche de la totale maturité que possible. Il se déguste idéalement juste après la cueillette, le plus frais possible.

Avant maturité il n’est pas très bon et trop jeune il peut même être indigeste.

Si les fruits ne sont pas assez mûres lors de la cueillette, vous pouvez les laisser murir comme les tomates avant de les consommer.

A savoir sur le tamarillo

tamarillo fruitLe tamarillo est originaire du Pérou, il est bien connu pour son fruit rouge ou orangé.

Il fait partie de la même famille que la tomate, les solanacées, mais sa forme ressemble plutôt à celle d’une prune.

La tomate en arbre est légèrement acidulé et sa chair, ferme et charnue se consomme de la même façon que la tomate, souvent crue.

On aime aussi déguster ce fruit sous forme de jus de tamarillo, autre nom donné à la tomate en arbre.

Le principal pays de production est la Colombie ce qui explique pourquoi ce fruitier a du mal à pousser en extérieur sous nos latitudes.

Conseil malin à propos du tamarillo

Pour une culture en extérieur, choisissez la variété Cyphomandra corymbiflora car elle résiste aux températures négatives de l’ordre de -7° en situation ensoleillée et bien protégée du vent.