Connexion
Accueil / Le Jardinage / Plantes d'intérieur / Tradescantia Nanouk, pour les amoureux de plantes exotiques

Tradescantia Nanouk, pour les amoureux de plantes exotiques

Tradescantia Nanouk
0

Tradescantia nanouk est une plante magnifique au feuillage nuancé de vert et de rose, qui s’avère aussi très résistante et facile à cultiver.

Tradescantia Nanouk en résumé

Nom : Tradescantia albiflora ‘Nanouk’
Famille : Commélinacées

Type : plante herbacée vivace
Port : dressé, compact
Hauteur : 20 cm à 1 m

Exposition : lumineuse (sans soleil direct)
Arrosage : régulier et modéré
Rempotage : printemps

Feuillage : persistant – Floraison : estivale (très discrète)

Plantation et rempotage

tradescantia nanouk plantationCultivez le tradescantia nanouk dans un espace qui profite de températures supérieures à 12°C, sans jamais dépasser 37°C. Non-rustique, cette plante herbacée ne doit pas être exposée à des températures inférieures à 5 °C.

De plus, T. Nanouk a besoin de beaucoup de lumière naturelle pour produire des feuilles vivement colorées. Le manque de lumière entraîne une décoloration du feuillage. Évitez toutefois le plein soleil de l’après-midi qui peut brûler ses feuilles.

Substrat

Le Tradescantia a besoin d’un milieu de culture bien drainant. Une bonne terre de jardin agrémentée de sable grossier, de compost ou de fumier forme un mélange parfait.

Attention : la sève de Tradescantia est toxique, elle peut irriter la peau et peut provoquer des problèmes gastriques à l’ingestion. Les animaux domestiques et les enfants ne doivent pas s’approcher de cette plante.

Entretien du Tradescantia albiflora ‘Nanouk’

Arrosage

tradescantia nanouk entretienLe tradescantia nanouk ne supporte pas l’excès d’eau. Attendez que le sol soit sec avant de renouveler vos arrosages. Un arrosage hebdomadaire convient parfaitement. Veillez à toujours bien vider la coupelle sous le pot.

Fertilisation

De même, une fertilisation excessive peut provoquer des brûlures sur l’extrémité des feuilles. Toutes les 6 à 8 semaines, vous pouvez apporter un engrais liquide équilibré à votre tradescantia, à condition de le diluer au préalable à la moitié de sa force.

Taille

Pour une plante bien touffue, pincez les tiges régulièrement. Vous pouvez également tailler les tiges qui ont tendance à trop s’étaler.

Rempotage

Rempotez votre Tradescantia albiflora ‘Nanouk’ au printemps, lorsque vous constatez que votre plante déborde du pot au point de le déstabiliser.

Multiplication

Multiplier le T. ‘Nanouk’ par bouturage s’avère assez simple.

  1. Coupez un tronçon de tige long de 15 cm en sectionnant juste en dessous d’un nœud.
  2. Supprimez les feuilles basses.
  3. Trempez l’extrémité de la bouture dans une hormone d’enracinement.
  4. Plantez-la dans un nouveau pot.

Le bouturage peut aussi réussir dans l’eau, du moment que celle-ci est non chlorée et que la bouture profite d’une lumière vive, mais indirecte. Une fois les racines développées, vous pouvez repiquer la plante dans un pot ou continuer à la cultiver dans l’eau.

Maladies et ravageurs

Un excès d’arrosage peut engendrer des infections fongiques, ainsi que la pourriture des racines du tradescantia. Son substrat ne doit donc jamais être détrempé. À l’inverse, une plante trop sèche attire les acariens tétranyques.

Description du tradescantia nanouk

Nom commun : Tradescantia nanouk, Fantasy Venice, Misère, Éphémère
Origine de l’espèce : Amérique du Sud et du Nord

Tradescantia NanoukTradescantia albiflora ‘Nanouk’ est une plante herbacée vivace compacte au port dressé mais retombant. ‘Nanouk’ produit des tiges épaisses et des feuilles coriaces, larges et lancéolées, à la forme légèrement concave. Ce cultivar de Tradescantia offre notamment un feuillage spectaculaire d’une couleur gris-vert marquée de bandes rose clair et blanc crème. Le revers des feuilles présente pour sa part des bandes roses et violettes.

Les tradescantias fleurissent généralement au printemps ou en été, mais cette floraison très discrète est également très courte, puisqu’elle ne dure qu’une journée. Le surnom d’Éphémère donné aux plantes de ce genre est directement lié à cette brève floraison.

Le genre Tradescantia comprend 75 variétés de plantes vivaces herbacées originaires d’Amérique. Pour sa part, la T. ‘Nanouk’ est un cultivar récent obtenu aux Pays-Bas en 2012, grâce au croisement de deux espèces de Tradescantia albiflora.


Photos : ©KulbirG, ©RoseGuinther, ©Fabrizio, ©Fernando Vega


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *