alchemille sante

Anti-oxydantes, décongestionnantes et lutéiniques, les feuilles de l’alchémille débordent de vertus thérapeutiques.

Plante de la famille des Rosacées, l’alchémille est également appelée «pied de lion», «manteau de Notre-Dame», «porte rosée» ou encore «plante des alchimistes».

De son nom scientifique « Alchemilla », on la reconnaît par sa tige verte aux teintes rougeâtres, et ses feuilles circulaires aux formes dentelées. Duveteuses, elles ont chacune, sept à onze lobes.

Aléchémille, pour la petite histoire

L’origine du nom «alchémille» remonte à plusieurs siècles et provient des alchimistes qui se servaient de la rosée de ses feuilles pour la préparation de la pierre philosophale. Elle était ainsi considérée comme une eau céleste.

Bien que l’alchémille ait été découverte au Moyen-Âge, c’est au début du 20è siècle que ses effets décongestionnants ont été prouvés par Johann Künzle, un prêtre et herboriste suisse. Elle était reconnue pour apaiser les douleurs prémenstruelles et faciliter la préparation à l’accouchement.

Au fil du temps, les thérapeutes ont révélé les vertus astringentes, cicatrisantesde cette plante. Grâce à son action proche de la progestérone, l’alchémille est unlutéinique. C’est également un anti-hémorragique, un cicatrisant, un anti-oxydant, et un anti-diarrhéique.

Alchémille : propriétés et bienfaits pour la santé

Quelles sont les propriétés de l’alchémille ? Quels sont ses bienfaits sur la santé ? Comment s’en servir pour tirer le meilleur profit de ses effets bénéfiques ? Y-a-t-il des contre-indications ?

On retrouve les flavonoïdes dans l’alchémille. Cette propriété médicinale présente dans ses feuilles, permet de lutter contre les jambes lourdes en favorisant la circulation sanguine. C’est également un anti-oxydant très efficace.

Elle contient également del’acide salicylique, des phytostérols, des saponines et des acides palmitique et stéarique.

L’alchémille est une plante astringente et calmante. On luire connaît également des propriétés :

  • anti-spasmodique : les thérapeutes la recommandent pour soigner des troubles gastro-intestinaux, et gynécologiques : règles douloureuses et irrégulières, syndrome prémenstruel.
  • anti-diarrhéique : dans le cas de diarrhées bénignes, cette plante médicinale est recommandée, même chez la femme enceinte.
  • Décongestionnante : son efficacité est appréciée en application locale lors de lourdeurs dans les jambes.
  • Cicatrisante grâce à sa teneur en tanins galliques: elle arrête les hémorragies, aide à la cicatrisation des plaies et ulcères cutanés.

L’alchémille rentre également dans la préparation de médicaments contre les pertes blanches. Son huile essentielle est présente dans les produits d’hygiène buccale, notamment pour soigner les aphtes et les stomatites.

Usage et conseils pratiques

La consommation de l’alchémille est particulièrement destinée aux femmes, et elle se fait principalement en infusion ou en décoction.

  • Pour apaiser des règles douloureuses ou arrêter une diarrhée bénigne chez la femme enceinte, préparez une infusion en versant 2 à 4 g de feuillespréalablement séchées dans 200 ml d’eau. Laissez infuser. Buvez-en 2 à 3 tasses par jour.
  • Les décoctions d’alchémille soulagent les troubles gynécologiques. Pour les préparer, déposez 7g de feuilles séchées dans 200ml d’eau. Buvez-en 2 à 4 tasses par jour.
  • Soulagez vos jambes lourdes grâce à une infusion d’alchémille en usage externe. Préparez-la avec 50g de parties aériennes séchées dans 1 litre d’eau, puis rajoutez-la à l’eau de votre bain.

Même si ses bienfaits sur la santé ne sont plus à démontrer, il convient  de signaler que l’alchémille doit être évitée dans certains cas. Elle est contre-indiquée chez les personnes sous contraceptif oral, et les personnes sujettes aux gastrites ou ulcères. C’est une plante qui peut entraîner voire favoriser la constipation si elle prise de façon prolongée ou à fortes doses.

Les personnes à risque de thrombose ou de phlébite, et celles qui suivent un traitement par anti-vitamines K doivent également éviter de consommer l’alchémille.

Pa précaution, demandez l’avis de votre médecin.


Photo © Hetizia

Je souhaite poser une question sur le sujet

Poser ma question

Je souhaite apporter un commentaire

Laisser un commentaire

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *