banane

La banane (Musa Spienta) appartient à la famille des Musacées. Originaire de l’Asie du Sud Est, la banane est présente toute l’année.  Le bananier est une plante herbacée et non un arbre, pouvant atteindre 9 à 12m de haut.

Les bananiers poussent dans les régions ensoleillées, notamment en Guadeloupe,en Martinique et dans les Îles Canaries.

La Cavendish est la banane la plus consommée par les français et les sportifs.

La banane plantin (Musa Paradisiaca), plus exotique et moins sucrée, contient beaucoup d’amidon. Elle est considérée comme un légume en Afrique et se mange cuite.

La banane offre de nombreuses vertus préventives et thérapeutiques.

A lire aussi : bien cultiver le bananier

La banane, pour la petite histoire 

La  consommation de bananes remonte à des milliers d’années. Autrefois, on utilisait le tronc et ses feuilles pour s’habiller, se confectionner des outils et des abris.

500 ans avant JC, la banane était considérée par les Hindous comme un fruit sacré. C’est une banane qu’ Eve aurait offert à Adam, d’où son nom de « fruit du paradis ».

Alexandre Le Grand, quant à lui aurait interdit à son armée la consommation de bananes,  au risque « d’alourdir » son armée.

La banane a beaucoup voyagé, vers l’Inde, l’Afrique, les Îles Canaries. Mais c’est seulement au XIXè siècle que la banane arriva des Antilles sur les étalages français.

La banane et ses bienfaits sur la santé 

La banane est un excellent anti diarrhéique. Elle se digère facilement et régule le transit intestinal.
Pour les maux digestifs, la banane apaise les inflammations et les brûlures du tube digestif.

La banane calme l’acidité gastrique et protège également la muqueuse qui tapisse l’estomac, freinant alors les ulcères gastriques.

La banane est un véritable réservoir à énergie. Elle apporte 90kcal/100g et 20g de glucides. Les sportifs l’apprécient aussi pour sa capacité à limiter les crampes .

La banane détient des propriétés antioxydantes. Ainsi elle veille au renouvellement cellulaire et réduit le risque de maladies cardiovasculaires, en diminuant le mauvais cholestérol.
Lorsqu’elle est très mûre, la banane peut être efficace en prévention des cancers en stimulant l’activation des cellules de l’immunité. La consommation quotidienne de bananes pourrait réduire le développement du cancer du rein.

La banane est conseillée en cas d’anémie.  Riche en fer, elle stimule la production de globules rouges (les hématies) qui véhiculent l’oxygène dans le sang.

« Avoir la banane »: cette expression prend tout son sens. En effet la banane contient  un acide aminé, le tryptophane, précurseur de la sérotonine, l’hormone du bonheur. La banane entretient votre bonne humeur !

La teneur élevée du potassium dans la banane (411mg/100g) diminue l’hypertension artérielle et donc les risques d’AVC. Le potassium intervient aussi dans la contraction du muscle cardiaque.

Chez les enfants, elle contribue au développement et au renforcement osseux.

La peau de banane aide à la cicatrisation, en cas de plaies, de morsures.

La banane serait un bon moyen pour arrêter de fumer. Les vitamines B présentes dans la banane, soulagent le stress et l’anxiété que peut générer l’arrêt de la cigarette.

La banane en cuisine 

La banane peut se manger nature, en salade de fruits, en smoothie ou même flambée.

Les apports nutritionnels de la banane :

90 kcal/100g. La banane apporte amidon, vitamines C et B, potassium, magnésium et fer.

L’indice glycémique de la banane étant de 65, sa consommation ne doit pas être excessive chez les personnes diabétiques.

> Idées gourmandes :

En papillote au barbecue : Coupez votre banane dans le sens de la longueur, la mettre dans du papier d’aluminium, y ajoutez des carrés de chocolats. Posez votre papillote sur les braises chaudes de votre barbecue !

Chips à la banane plantain : Découpez votre banane plantain en rondelles. Baignez les rondelles dans de l’huile chaude. Salez et servez-les froides ou chaudes à l’apéritif.

Purée de fruits: Utilisez vos bananes abîmées en les faisant revenir dans une casserole avec d’autres fruits abîmés ( pêches et abricots se marient très bien avec la banane), une cuillère à soupe d’eau, de la cannelle, sucrez légèrement.  Ne pas cuire mais réduire seulement. Mangez froid ou chaud, sur une tartine ou dans votre fromage blanc.

> Astuces beauté à la banane :

Contre les verrues  :Déposez sur la verrue un morceau découpé de peau de banane. Mettez un pansement.  Vos pieds vous remercieront

Gommage à la banane : Écrasez une banane, ajoutez 2 cuillères à soupe de sucre. Étalez la purée sur votre visage puis rincez. La banane hydratera votre peau et le sucre gommera les peaux mortes.

Pour des dents blanches : Frottez la partie interne de la peau de banane sur vos dents.

Le coin malin : Utilisation externe :

Tâches d’encre :Frottez en utilisant la face interne de la peau de banane pour enlever les tâches d’encres sur les mains.

Vertu apaisante : Sur les zones de brûlures ou les démangeaisons des piqûres de moustiques frottez avec la peau de banane retournée.

La banane, un engrais naturel 

La peau de banane est un parfait engrais. Elle dégage des éléments et des minéraux indispensables à la floraison. Enterrez la peau au pied de la plante.

La peau interne de la banane peut aussi dépoussiérer vos plantes vertes d’intérieur.

Le saviez vous ? :  D’après la légende antillaise, se marier sous un bananier est mauvais signe. Cela prédit que la femme sera une mauvaise maman et le mari ne sera pas épanoui.

La culture du bananier 

Le bananier peut se planter aussi bien en pot à l’intérieur ou à l’extérieur qu’en pleine terre.
Il ne supporte cependant pas très bien les températures hivernales. Il est conseillé de rentrer le pot à l’intérieur dès octobre jusqu’à mai. S’il se trouve en pleine terre, protégez-le

A lire aussi : bien cultiver le bananier

En pot à l’intérieur, disposez- le dans une pièce lumineuse mais sans contact direct avec le soleil. Brumiser régulièrement de l’eau sur les feuillages suffit pour l’arroser.

A l’extérieur, plantez votre bananier au soleil, dès le printemps ou en été. Arrosez- le tous les 2- 3 jours en cas de fortes chaleurs. En hiver humidifier seulement lorsque la terre est sèche.

Dans les deux cas, disposez un duvet de graviers avant la plantation.