bananier

Considérée comme la plus grande herbe au monde, le bananier est une plante que l’on peut cultiver sous nos climats.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Musa
Type : Plante herbacée

Hauteur
 : 1 à 7 m selon variétés et climat
Exposition : Très lumineuse
Sol : Terreau

Feuillage
 : Persistant ou caduc selon le climat

Entretien du bananier, comment et quand le planter, quel arrosage et quelles maladies ?

Voici autant de questions que l’on se pose lorsqu’on a la chance d’avoir un bananier chez soi. (Photo© oatautta)

Plantation du bananier

LA culture du bananier en intérieur est tout à fait possible. Choisissez une variété de bananier nain.

En pot, bananier en intérieur  :

Le bananier réclame un bon terreau que vous mélangerez éventuellement avec 1/3 de compost si vous en possédez.

Afin de faciliter le drainage, disposez au fond du pot d’un lit de graviers, de petits cailloux ou de billes d’argile.
Cette opération permet d’éviter que les tiges souterraines ne baignent dans l’eau, ce qui pourrait leur être fatale.

  • Installez votre bananier donc dans un pot de bonne taille rempli de terreau spécial plantes d’intérieur ou plante verte.
  • Bien qu’il soit nécessaire de le rempoter au printemps tous les 2 à 3 ans, en dehors de ça, préférez un surfaçage régulier qui comblera parfaitement le besoin de la plante en support de culture.
  • En intérieur, évitez le soleil direct car cela assèche le feuillage trop rapidement
  • Dès la mi-mai il est possible de ressortir votre bananier et le laisser dehors jusqu’à la fin de l’été

Bananier en extérieur :

Pour la culture du bananier en extérieur, choisissez une variété de bananier rustique.

La période de plantation se situe au printemps et en été.

Comme pour la plantation en pot, n’hésitez pas à poser un lit de graviers, de petits cailloux ou de billes d’argile afin de faciliter le drainage.

  • Vous le planterez ensuite dans un mélange de terreau, de terre de jardin et de sable.

De manière générale, le bananier ne tolère pas le froid hivernal, il aura alors tendance à perdre son feuillage dès 2° et devra être protégé l’hiver.

Mais il devrait repartir au printemps suivant car ses racines résistent mieux au froid, jusque -19°. Les bananiers tropicaux ne résistent pas aux températures inférieures à 10° et ne pourront être cultivés que sous serre.

Exposition pour un bananier

Le choix de l’exposition peut s’avérer important pour améliorer la croissance de votre bananier au fil des saisons.

Bananier en intérieur :

Dans nos climats, le bananier s’adapte parfaitement à l’intérieur de nos maisons et de nos appartements.
Il se développe bien lorsque la températures tourne autour des 18-22° et exige une très bonne lumière mais pas de soleil direct.

Derrière une vitre, il vaut mieux éviter une trop forte exposition au soleil qui pourrait assécher votre bananier.
Préférez lui donc la proximité d’une fenêtre orientée à l’ouest afin de le baigner du maximum de luminosité.

Si vous vivez dans une maison sombre, évitez d’acheter un bananier car il ne devrait pas trop supporter l’absence de lumière.

Bananier en extérieur :

L’idéal c’est de le planter côté sud, le long d’un mur abrité du vent.

Arrosage du bananier

En intérieur, il est important de brumiser régulièrement de l’eau sur le feuillage pour recréer les conditions de son environnement naturel qui est plutôt humide.

Pour un belle croissance et un magnifique feuillage vous pouvez ajouter de l’engrais pour plantes vertes.

Arrosage au printemps et en été :

Il s’agit en général de la période de croissance pour le bananier.
Pour le bananier en pot, arrosez régulièrement tout en laissant sécher le terreau en surface entre 2 arrosages.

En extérieur, l’arrosage doit donc être régulier mais mesuré afin de ne pas asphyxier les racines de la plante.
On peut dire qu’un arrosage tous les 2 à 3 jours est souvent nécessaire surtout en cas de fortes chameurs.

Tous les 15 jours environ, vous pourrez lui apporter de l’engrais liquide, en prenant soin de bien humidifier le terreau avant.

Arrosage en automne et en hiver :

Il faut commencer par réduire doucement les arrosages car la plante a des besoins plus limités.
Dès que le sol devient sec sur quelques centimètres, arrosez de manière à humidifier tout le terreau.

Enfin, il est nécessaire de stopper tout apport d’engrais dès le mois d’octobre et jusqu’au mois de mars-avril.

Le bananier ne produit pas de bananes, pourquoi ?

bananierEn europe, le climat ne permet difficilement aux bananes de se développer car il y fait trop frais.

Pour l’Europe, la production de bananes provient essentiellement de 4 régions dans le monde : la Guadeloupe, la Martinique, les îles Canaries et Madère.

Pour le reste du monde, il s’agit surtout de l’Inde, le Brésil, les autres pays d’Amériques centrales et du sud.

Si vous voulez avoir des bananes en intérieur avec votre bananier il faudra recréer les conditons tropicales de son milieu naturel, notamment :

  • Durée d’ensoleillement à peu près égale à celle de la nuit
  • Forte humidité ambiant

Maladies du bananier

Bien entretenu, le bananier est assez peu sensible aux maladies et parasites.

En intérieur, le bananier peut être sujet aux attaques de cochenilles et d’araignées rouges.

Mais si vous constatez une anomalie, n’hésitez pas à poser une question sur le forum pour obtenir une réponse rapidement.

A lire aussi :

A savoir sur le bananier

Le bananier  n’est pas un arbuste mais une plante herbacée car il ne possède pas de tronc. On dit que c’est la plus grande herbe du monde.

Si les bananiers sub-tropicaux s’adaptent à nos climats, les bananiers tropicaux sont gélifs et ne doivent être cultivées que sous serre, jardins d’hiver ou en intérieur.

A la fois esthétique et très facile à cultiver, il fait partie des plantes d’intérieur les plus appréciées pour maisons et appartements.

Son feuillage est particulièrement élégant et donne une touche d’exotisme à son salon, son séjour ou tout autre pièce de la maison bien éclairée.

Valeurs nutritives de la banane :

La banane est un fruit à forte valeur énergétique et très  intéressant pour les sportifs.

Elle est riche en glucides comme les sucres et l’amidon.