Musa basjoo : le bananier japonais

Musa basjoo - Bananier japonais

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le bananier japonais (ou Musa basjoo) ne produit pas de bananes. Malgré tout, il s’agit d’un bananier à la silhouette intéressante, gage d’originalité dans la création d’un jardin.

Musa basjoo en résumé :

Nom latin : Musa basjoo
Synonymes : Musa japonica, Musa acuminata ‘Basjoo’
Nom commun
 : Bananier japonais
Famille : Musacées
Type : Arbre

Hauteur : 3 à 5 m
Largeur : 2 à 4 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Léger, fertile, non‑calcaire et bien drainé
Rusticité : Semi-rustique

Feuillage :
PersistantFloraison : Estivale

Présentation du Musa basjoo

Le bananier japonais est un arbre à feuilles persistantes, arborant un joli vert tendre. De forme arquée, elles peuvent atteindre jusqu’à 3 m d’envergure, formant ainsi un large parasol.

La floraison intervient en cours d’été, avec l’apparition de fleurs de 3 cm, jaune crème et pendantes. Elles sont parfois suivies de fruits ovoïdes verts, de 5 à 6 cm et non comestibles.

Plantation du bananier japonais

Le Musa basjoo ne se plaira pas partout. Arbre exotique par excellence, il a besoin d’un bon ensoleillement pour croître. L’exposition aux vents violents doit également être évitée, afin de ne pas trop abîmer les feuilles. Concernant le sol, privilégiez un terrain plutôt léger, bien drainé et contenant suffisamment de matière organique.

Quand le planter ?

La période de plantation du Musa basjoo s’étale du printemps jusqu’à l’automne.

Comment planter le Musa basjoo ?

Le bananier japonais peut être planté aussi bien en pleine terre qu’en bac ou en pot.

Culture en pleine terre

  • Réalisez une fosse de plantation large et profonde.
  • Améliorez la texture du sol par l’apport de sable et de terreau (ou de compost bien décomposé).
  • Ôtez le pot du pied et désagrégez soigneusement la motte pour libérer les rhizomes et les racines.
  • Installez l’arbre dans le trou et rebouchez ce dernier en tassant bien la terre.
  • Effectuez un premier arrosage abondant.

Le Musa basjoo en pot

Ce mode de culture est pratique pour les jardins situés dans des régions aux hivers rudes. De cette façon, il est plus simple de placer votre Musa basjoo dans une zone protégée à l’arrivée des premiers froids.

La plantation diffère peu de la culture en pleine terre :

  • Choisissez un pot ou un bac suffisamment volumineux, avec une base large pouvant supporter la prise au vent du feuillage. Le conteneur doit également être percé au fond, afin de faciliter l’écoulement de l’eau.
  • Réalisez un substrat à base de terreau ou de compost bien décomposé et de sable. Il est possible d’y adjoindre de la vermiculite, qui aura le double avantage de faciliter le drainage, tout en conservant un peu d’humidité dans le sol.
  • Déposez une épaisse couche de billes d’argile au fond du pot pour permettre l’évacuation des excès d’arrosage et complétez ensuite avec votre mélange.
  • Il ne reste plus qu’à installer l’arbre et à reboucher.

Entretien du Musa basjoo

En ce qui concerne la taille du bananier japonais, elle n’est pas nécessaire. Contentez‑vous de couper les feuilles sèches ou abîmées, près de la base.

Entretien Musa basjoo - Bananier japonaisEn hiver, si une forte gelée est annoncée, pensez à préserver du froid votre Musa basjoo à l’aide d’un voile d’hivernage. L’application d’une épaisse couche de paillis permettra également de protéger le pied.

Pour les sujets en pot, rempotez tous les deux ans environ, en augmentant progressivement la taille du conteneur. Au printemps et en été, surveillez l’arrosage et apportez un engrais toutes les deux semaines environ. À partir de l’automne, arrêtez le fertilisant et commencez à réduire la fréquence des apports en eau.

Multiplication :

La propagation du Musa basjoo peut se faire par semis, au printemps :

  • Sélectionnez quelques graines mûres et limez légèrement un de leurs côtés.
  • Faites‑les tremper dans de l’eau chaude pendant 24 h.
  • Semez les graines à 1 cm de profondeur, dans des godets de terreau et placez‑les dans un endroit chaud (environ 21-24 °C).
    La levée peut aller de quelques jours pour les semences fraîches, jusqu’à 6 mois pour les plus vieilles.
  • Lorsque les plants font quelques centimètres de hauteur, transplantez‑les dans un conteneur plus grand et commencez à les exposer progressivement vers plus de lumière.
  • Au bout de quelques mois, vous pourrez procéder au repiquage en pleine terre ou en bac.

Une autre technique de propagation consiste à diviser les drageons au début du printemps et à les repiquer dans le jardin. Pour ce faire, creusez au pied de l’arbre jusqu’à atteindre le rhizome. Prélevez ensuite le rejet en conservant le plus de racines possible. Installez ensuite le plant dans un conteneur en ayant préalablement retiré quelques feuilles à la base de la tige.

Maladies et ravageurs :

Le bananier japonais est plutôt résistant aux maladies. En revanche, en ce qui concerne les parasites, il peut être la cible des araignées rouges, des cochenilles et des pucerons, notamment pour la culture sous serre.

Emplois

Le Musa basjoo peut être installé seul, comme élément central du jardin, à l’intérieur d’un massif de plantes basses par exemple. Il est également possible de l’intégrer à la création d’un jardin exotique.


©emer1940, ©F. D. Richards(Flickr), ©F Delventhal(Flickr)