cochenille

La cochenille farineuse est l’un des parasites les plus fréquents sur nos plantes d’intérieur.

Mais on la retrouve également au jardin à la fin du printemps, en été ou à l’automne.

Ses dégâts sont variables, autant que la forme qu’elle peut prendre pour se dissimuler.

De forme ovale, la cochenille farineuse se recouvre souvent d’un amas blanc ou rosé qui lui donne un aspect cotonneux.

On trouve aussi des cochenilles à carapaces de couleur brunes qui ressemblent à des petites coques noires accrochées aux tiges et/ou aux feuilles.

  • Une question particulière sur les cochenilles, posez-la sur le forum.

Saison des cochenilles

Il n’y a pas vraiment de période ou saison propice mais plutôt des conditions de développement. Les cochenilles aiment en effet la chaleur et une certaine humidité ambiante.

  • Nous les retrouvons tout au long de l’année sur les plantes d’intérieur.
  • Elles sont fréquentes au printemps, en été et jusqu’au début de l’automne dans nos jardins et peuvent toucher tout type d’arbuste.
  • Elles ne peuvent se développer en hiver en extérieur mais un nettoyage des zones infestées est quand même recommandé.

Conditions propices aux cochenilles

Comme nous venons de le dire les cochenilles aiment la chaleur et l’humidité.

  • Elles aiment particulièrement les milieux confinés, humides et les températures élevées.
  • Un intérieur humide ou le fait de pulvériser régulièrement de l’eau sur le feuillage accentue le phénomène.
  • De même, à la fin du printemps ou au début de l’automne lorsque les températures sont assez élevées et que l’air extérieur est plus humide.

Le fait d’avoir des cochenilles sur une plante est souvent un facteur de contagion pour les autres végétaux.

Danger pour la plante

Les cochenilles sont à prendre au sérieux car une attaque peut condamner définitivement votre plante.

  • Elle se nourrit de la sève de la plante qui finit donc par s’affaiblir.
  • Cela altère le bon développement et la croissance des végétaux et peut provoquer l’apparition d’un champignon noir appelé fumagine.
  • Sur les fruitiers comme les agrumes, les cochenilles peuvent compromettre la récolte, voire condamner l’arbre, si elles ne sont pas traités à temps.

Traitement anti-cochenilles

Il existe plusieurs moyens de lutter contre les cochenilles dont certains traitements, 100% naturel et bio, ont fait leur preuve.

  • Dès l’apparition de la cochenille, supprimez leurs carapaces avec un chiffon imbibé de bière, d’alcool à 90° ou d’eau savonneuse puis traitez avec un produit anti-cochenilles.

Recette naturelle et bio anti-cochenille :

La meilleure recette consiste à diluer dans 1 litre d’eau, 1 c à  café de savon noir liquide, 1 c à café d’huile végétale et 1 c à café d’alcool à 90°.

Vous pulvérisez cette solution 1 fois par jour pendant 3-4 jours.

  • Il existe aussi des anti-cochenilles à base d’huile blanche qui ont prouvé leur efficacité. Vous les trouverez dans les magasins spécialisés.

cochenille

> Vous pouvez également limiter leur progression grâce à un jet d’eau puissant ou en nettoyant le feuillage à l’aide d’un chiffon imbibé d’alcool à 90° et en rinçant ensuite à l’eau claire.

> Une pulvérisation à base de purin d’orties est également efficace en cas d’attaque.

> Attention, il faut traiter rapidement au risque de voir la plante totalement envahie et condamnée.

Plantes touchées par la cochenille

cochenille

On retrouve la plupart des plantes vertes d’intérieur comme le dipladenia, mandevilla, le ficus ou l’hibiscus, les orchidées, les rosiers, mais aussi les agrumes, le tilleul, les hortensias, le laurier-rose, le lilas, l’olivier, le mûrier platane, le groseillier, le pêcher, ou encore, plus rarement, le pommier.

Notons que les agrumes sont particulièrement vulnérables aux cochenilles.

Un traitement rapide et efficace contre les cochenilles permet d’éviter la contagions des autres végétaux de votre maison ou de votre jardin.