Connexion
Accueil / Le Jardinage / Maladies et parasites / Votre plante sécrète une mousse blanche comme de la bave ? C’est quoi exactement et faut-il s’en inquiéter ?

Votre plante sécrète une mousse blanche comme de la bave ? C’est quoi exactement et faut-il s’en inquiéter ?

cicadelle crachat de coucou
0

De la bave, une mousse écumeuse, presque un crachat de salive… Les termes sont variés pour désigner cette écume déposée sur certaines plantes par la cicadelle, également appelée cercope, un insecte piqueur et suceur de sève. Ce « crachat de coucou », observable au printemps et en été, n’est autre qu’une protection des larves et des œufs.

De la bave sur vos plantes, c’est quoi exactement ?

Cela est probablement du à la cicadelle, un insecte phytophage de l’ordre des hémiptères et de plusieurs familles différentes, assez proche du puceron et de la cigale. C’est un insecte de petite taille, doté d’un rostre qui lui permet de piquer les tissus des plantes et d’en sucer la sève. Assez ressemblante à une cigale, elle possède des ailes en toit et se pare de brun, de blanc, de gris, de jaune ou de vert suivant les espèces.

Les cicadelles se déplacent en sautant, parfois en volant. Elles passent souvent inaperçues jusqu’au jour où apparaissent les fameux « crachats de coucou ». Cette mousse écumeuse ou écume printanière, sécrétée lors des succions, a pour objet de garder les œufs et les larves au chaud tout en les protégeant des prédateurs.

Le cycle de vie des cicadelles

cicadelle crachat de coucou

  • Les cicadelles pondent leurs œufs en fin d’hiver dans les tissus des végétaux (par exemple les bourgeons ou sous l’épiderme des feuilles), mais aussi sous les écorces des arbres. Les œufs sont incubés en 8 à 10 jours
  • Les larves éclosent au printemps. Dès leur naissance, elles ressemblent à des sujets adultes. Au stade larvaire, elles passent par 5 mues successives sur un cycle de 3 à 4 semaines
  • Après nymphose, autour du mois d’avril, de nouveaux adultes apparaissent pour créer une deuxième génération, voire une troisième. Certaines espèces n(‘ont qu’un cycle par an
  • Les cicadelles hivernent sous leur forme adulte ou larvaire, ou encore sous forme d’œufs.

À quelles plantes s’attaquent-elles ?

Il existe différentes espèces de cicadelles qui s’attaquent à tous les types de plantes :

  • La cicadelle écumeuse ou cercope des prés ()  : c’est une des cicadelles les plus répandues qui s’en prend aux arbres (saule, aulne, peuplier…), mais aussi aux plantes herbacées et ligneuses (genêt, jonc…) ou encore à l’olivier et au rosier
  • La cicadelle pruineuse ou blanche (Metcalfa pruinosa) : elle est relativement dangereuse pour la vigne, les fruitiers comme l’abricotier ou le pêcher, les agrumes, l’olivier et certains arbres (orme, érable, cornouiller…) et elle s’implante de plus en plus dans les potagers
  • La cicadelle verte ou des grillures (Empoasca vitis) : on la retrouve le plus souvent sur la vigne où elle provoque le rougissement du feuillage, comme s’il avait été grillé par la chaleur
  • La cicadelle de la pomme de terre (Empoasca fabae) : elle s’en prend aux pommes de terre, mais aussi aux haricots ou au soja
  • La cicadelle de la betterave (Circulifer tenellus) : elle apprécie les arbres fruitiers
  • La cicadelle de l’aster (Macrosteles quadrilineatus) : elle affecte les graminées, les ombellifères, certaines plantes potagères.

Si elles sont présentes en petit groupe, les cicadelles ne sont pas dangereuses. En suçant la sève des tissus, elles affaiblissent les plantes, provoquent le dessèchement du feuillage et peuvent nuire à la floraison ou à la fructification. Mais sans conséquence sur la survie de la plante.

En revanche, en cas de plus grosse infestation, la cicadelle est vectrice de virus, de maladies et de bactéries, comme la flavescence dorée pour la vigne qui occasionne des dégâts considérables.

Lutte curative et préventive contre le crachat de coucou

Le plus souvent, les cicadelles sont inoffensives. Mais si elles deviennent trop nombreuses, plusieurs solutions simples peuvent être employées pour se débarrasser naturellement de ces insectes :

  • cicadelle crachat de coucouLe jet d’eau sur les parties de la plante infestée, et en particulier les amas de bave
  • Une pulvérisation à base de savon noir et d’eau (3 cuillères à soupe pour 1 litre d’eau)
  • L’introduction d’une guêpe (Neodryinus typhlocybae) qui parasite les larves de la cicadelle blanche lors d’importantes infestations sur les vignes.

Sinon, la lutte passe par la prévention, axée sur le maintien de la biodiversité. Comme les oiseaux du jardin, et en particulier les mésanges, sont de formidables mangeurs d’insectes et de larves, ils peuvent débarrasser le potager de ces indésirables. Les lézards sont également assez efficaces, tout comme les coccinelles ou certaines punaises. L’objectif est donc de planter des végétaux mellifères, de laisser des zones enherbées, des tas de pierres ou de feuilles mortes, d’installer des nichoirs ou des hôtels à insectes…

Pour aller plus loin :


©Ahkchamczuk ©Luc Pouliot ©Die Locked

 

 


Écrit par Pascale Bigay | L'écriture a ponctué la vie de Pascale. Tout comme la nature, la botanique, le jardinage... C'est pourquoi à travers ses mots, elle vous fait partager ses expériences et ses découvertes de jardinage, ses plantations de vivaces ou d'arbustes, ses recettes du potager, la vie de ses poules...
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *