pommier

Le pommier est l’un des fruitiers les plus courants et appréciés de nos vergers.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Malus communis
Famille : Rosacées
Type : fruitier

Hauteur
 : 5 à 10 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Riche, bien drainé

Floraison : Printemps  – Récolte : Août à novembre selon variétés

Si le nombre de variétés de pommes est important, la culture de tous les pommiers reste proche.

Plantation du pommier

Pour la plantation du pommier, vous planterez de préférence à l’automne pour faciliter un bon enracinement avant l’hiver.

Vous pourrez également le mettre en terre jusqu’au printemps, en dehors des périodes de gel et en été en dehors des fortes chaleurs.

Pour les plantation au printemps et en été, prévoyez un arrosage plus régulier.

  • Le pommier a besoin de soleil pour fleurir et produire des pommes.
  • Il aime les sols bien drainés.
  • Un apport de fertilisant du type fumier et algues à la plantation améliorera la reprise de l’arbre.
  • Arroser régulièrement les 2 1ères années après la plantation de votre pommier.
  • Pour favorisez l’enracinement, suivez nos conseils de plantation des arbres et arbustes.

Pollinisation du pommier :

En général, le pommier n’est pas autofertile, cela veut dire que si vous souhaitez avoir des pommes, il faut planter au moins 2 pommiers

Si vous n’avez pas la place de planter plusieurs pommiers, choisissez une variété autofertile.

> Retrouvez les meilleurs variétés de pommes et pommier en fonction de leur utilisation.

Taille du pommier

pommierAfin de stimuler l’apparition de belles et nombreuses pommes, il est important de faire une taille de fructification avant la reprise de la végétation.

La taille de votre pommier aura donc lieu à la fin de l’hiver, mais hors période de gel.

  • L’apport d’engrais pour fruitier au printemps améliore la productivité. Mettre une bonne poignée d’engrais en granulé légèrement enfouis dans la terre.
  • Il est important d’arroser régulièrement les 2 premières années suivant la plantation.

>>> Retrouvez nos conseils pour bien tailler un pommier >>>

Maladies du pommier

Le pommier, comme la plupart des arbres fruitiers, est sujets à quelques maladies courantes, comme les champignons.

Tavelure du pommier :

Si une attaque survient peu de temps avant la récolte, les dommages sont souvent limités et on constate simplement une coloration des pommes, la récolte n’est alors pas compromise.

Si en revanche la tavelure intervient tôt en saison, un traitement est recommandé pour éviter la propagation. Une attaque précoce peut limiter la formation des pommes et donc la récolte.

  • Un traitement régulier à base de purin d’orties dès la formation des bourgeons du pommier permet d’éviter la tavelure.
  • Une pulvérisation à base de bouillie bordelaise permet également d’éviter la tavelure.
  • Eviter tout traitement quelques semaines avant la récolte.
  • En fin de saison, ramassez toutes les feuilles et détruisez les pour éviter que la tavelure ne s’installe dans votre jardin.
  • Retrouvez notre fiche dédiée au traitement de la tavelure.

Pourriture des pommes, la moniliose :

Autre maladie fréquente chez le poirier, la pourriture des fruits, ou moniliose. Ce champignon peut provoquer des dégâts importants chez le pommier.

Insectes et parasites : Pucerons, cochenilles…

Si vous constatez que les feuilles de votre pommier s’enroulent et deviennent collante, il s’agit surement de pucerons ou de cochenilles.

Conservation des pommes

La meilleure façon de conserver longtemps les pommes en hiver est de les placer dans des cagettes en bois, dans un lieu frais, aéré et plutôt sombre.

  • La température idéale de conservation se situe entre 5 et 10°

Concernant les fruits tombés à terre, consommez les le plus rapidement possible car la chute les a abimé et ils ne se conserveront pas longtemps.

A savoir sur le pommier

pommierLe pommier est un fruitier très souvent cultivé pour la qualité de ses fruits, mais également pour être un arbre très décoratif au début du printemps.

Sa floraison est magnifique, elle va du blanc pur au blanc rosé.

Dès la fin de l’été, la belle couleur des pommes égayera également votre jardin et comblera votre appétit !

Son entretien est facile et sa culture accessible à tous les jardiniers !

De la fin de l’été à l’automne, récoltez vos pommes pour une dégustation nature, en tarte, en compote et même en confiture, c’est délicieux. (Photo ©Carola Vahldiek)

Conseil malin

Afin de favoriser la fructification du pommier, surtout au début, apportez lui un amendement organique du type fumier et algues à l’automne et au printemps.


©Friedberg