Connexion
Accueil / Le Jardinage / Maladies et parasites / Les maladies du pommier et du poirier

Les maladies du pommier et du poirier

pommier maladie poirier
0

Le pommier et le poirier sont deux arbres fruitiers à pépins, membres de la famille des Rosacées, particulièrement rustiques et résistants. Pour autant, s’ils ne sont pas cultivés dans de bonnes conditions, ils peuvent être sujets à diverses maladies, plus ou moins graves.

Apprenons à reconnaître ces maladies des pommiers et des poiriers pour mieux les guérir et surtout les prévenir.

Pour aller plus loin :

La tavelure, la maladie la plus fréquente

La tavelure du pommier et du poirier est une maladie cryptogamique due au champignon Venturi, inaequalis pour le pommier et pirina pour le poirier. Ce champignon hiberne sur les feuilles ou les rameaux qui se trouvent au sol.

Les spores se disséminent essentiellement lors des printemps doux et humides, c’est pourquoi cette maladie est particulièrement virulente dans les régions au climat humide comme la Normandie ou la Bretagne.

La tavelure se manifeste par l’apparition de taches vert olive puis brunes sur la face supérieure des feuilles. Si la maladie n’est pas traitée, elle touche les rameaux où les taches se transforment en pustules. Ensuite, les fleurs et les fruits peuvent être contaminés : là aussi des taches brunâtres font leur apparition et gâtent les fruits.

Comment prévenir la tavelure ?

  • Tavelure pommierRamasser avec soin les feuilles tombées au sol qui peuvent se mettre au compost
  • Déposer au pied des pommiers et des poiriers du compost recouvert de paille
  • Privilégier les variétés peu sensibles comme, par exemple, la ‘Boskoop’ pour les pommes et la ‘Conférence’ ou la ‘Williams’ pour les poires
  • Fertiliser avec du purin d’ortie en automne qui favorise la décomposition des feuilles
  • Semer des engrais verts et mulcher

Comment la traiter ?

  • Traiter avec un traitement à base de cuivre comme l’hydroxyde de cuivre ou la bouillie bordelaise en automne avant le gonflement des bourgeons, après la floraison et juste avant la chute des feuilles

Pour en savoir plus :

La moniliose, une maladie qui joue sur la conservation

Cette maladie courante est due au champignon Monilia qui hiberne dans les fruits momifiés qui restent sur les arbres, ou même sur les branches où des chancres apparaissent. Il est facilement disséminé par le vent, la pluie et les insectes.

Les attaques sont surtout virulentes lorsqu’il pleut lors de la floraison. Des taches brunâtres, entourées de cercles concentriques jaunes, apparaissent sur les fruits atteints. Ensuite, les fruits se dessèchent mais ne tombent pas.

Comment prévenir la moniliose ?

  • MonilioseÉclaircir si les fruits sont trop nombreux
  • Éliminer avec soin les fruits momifiés et les branches atteintes
  • Récolter les pommes et les poires bien sèches
  • Surveiller avec soin les fruits pendant leur développement et éliminer tous ceux qui présentent le moindre signe de pourriture
  • Faire une pulvérisation de bouillie bordelaise au débourrement

Pour en savoir plus :

La rouille grillagée, surtout sur le poirier

Cette maladie est provoquée par un champignon, le Gymnosporangium sabinae, qui change d’hôtes au fil de son développement. Il hiverne sur les branches de genévrier, puis les spores se dispersent et s’installent sur les feuilles humides des poiriers.

rouille grillagee poirier - tache orange jaune sur feuilles de poirierDes taches jaune orangé se forment sur le feuillage, elles sont légèrement luisantes et grossissent avant de laisser la place à des protubérances d’aspect grillagé.

Les traitements :

  • Ne pas planter de genévriers à proximité des poiriers
  • Supprimer les excroissances visibles sur les branches de genévriers
  • Traiter les plantes atteintes avec du soufre mouillable en avril

Le chancre, d’origine bactérienne ou fongique

Le chancre est dangereux, surtout les années pluvieuses. Il se reconnaît facilement aux blessures dans l’écorce du tronc ou des rameaux, qui laissent le bois à nu. Parfois, des pustules de spores rouges ou blanches se forment dans les blessures.

Pour en savoir plus sur les différents chancres qui touchent les arbres fruitiers : Chancre : causes, symptômes et traitement 

Comment prévenir le chancre ?

  • chancreNe pas laisser l’eau stagner au pied des arbres et éviter les excès de fertilisation
  • Éviter les blessures lors de la taille
  • Badigeonner les troncs avec une décoction de prêle

Comment le traiter ?

  • Éliminer avec soin les zones atteintes et boucher les plaies avec un enduit cicatrisant
  • Traiter au cuivre au début de la chute des feuilles

Le feu bactérien, une maladie redoutable

C’est surtout le poirier qui est touché par cette maladie destructrice mais le pommier peut abriter et transmettre la bactérie. Le feu bactérien se reconnaît à différents signes : un flétrissement des fleurs, des nécroses sur les rameaux, un écoulement blanc à doré sur l’écorce ou les fruits. La maladie se répand ensuite sur les branches où apparaissent des chancres. Elle évolue vers la mort de l’arbre.

La bactérie se développe plus facilement lors des périodes chaudes et humides.

Cette maladie fait l’objet d’un contrôle très strict des autorités et doit obligatoirement être signalée auprès de sa mairie.

Comment prévenir le feu bactérien ?

Comme il n’existe aucun traitement curatif, tout passe par la prévention :

  • feu bacterienTailler les rameaux 30 cm au-dessus des traces de maladies
  • Arracher l’arbre en cas de forte attaque
  • Bien désinfecter les outils de taille
  • Éliminez par le feu les déchets de taille
  • Supprimer toutes les feuilles sèches et les rameaux abîmés après la chute des feuilles.

Pour en savoir plus : Feu bactérien, bien l’identifier, symptômes et traitement 

La maladie du corail sur les arbres faibles

C’est une maladie facile à reconnaître : des pustules oranges, roses ou rouges puis brique apparaissent sur l’écorce. Ensuite, les spores pénètrent dans les blessures des arbres affaiblis et génèrent des chancres.

Comment l’éviter ?

  • maladie du corail poirier pommierBien retirer les branches mortes du verger
  • Faire des coupes franches et appliquer un mastic de cicatrisation lors des tailles

Les traitements :

Pour en savoir plus : Maladie du corail : symptômes, traitement et prévention

Parasites fréquents chez le poirier et le pommier

Ceci devrait aussi vous plaire :


©Ralph, ©Tricky_Shark, ©HenriKoskinen

 

 


Écrit par Pascale Bigay | L'écriture a ponctué la vie de Pascale. Tout comme la nature, la botanique, le jardinage... C'est pourquoi à travers ses mots, elle vous fait partager ses expériences et ses découvertes de jardinage, ses plantations de vivaces ou d'arbustes, ses recettes du potager, la vie de ses poules...
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *