Connexion
Accueil / Jardinage / Maladies et parasites / L’entomosporiose : traiter les taches noires ou brunes sur les feuilles

L’entomosporiose : traiter les taches noires ou brunes sur les feuilles

Entomosporiose
1

L’entomosporiose est une maladie cryptogamique foliaire qui peut atteindre certains arbres et arbustes issus de la famille des Rosacées (cognassier, poirier, pommier, néflier, photinia, aubépine, cotonéaster…)

Cette maladie, provoquée par un champignon ascomycète dénommé Entomosporium maculatum, s’avère relativement bénigne au jardin d’ornement. En effet, son impact reste principalement esthétique. En revanche, l’entomosporiose peut fortement diminuer vos récoltes de fruits au verger.

Voici comment reconnaître les symptômes de l’entomosporiose et comment la traiter.

Les facteurs d’apparition de l’entomosporiose

Le développement du champignon ascomycète responsable de l’entomosporiose est surtout impacté par les conditions climatiques. En effet, un temps printanier et estival humide, avec des températures en dessous de 20°C, offre les meilleures conditions au développement de cette maladie cryptogamique, contrairement à la sècheresse qui la ralentit.

Entomosporiose cause symptomeDurant tout l’hiver, l’Entomosporium maculatum prend ses quartiers sur les feuilles mortes, ainsi que sur les rameaux et le tronc des arbres infectés durant la belle saison. Dès que le temps s’y prête, il produit des spores qui vont ensuite contaminer les autres arbres grâce au vent et à la pluie. Une dizaine de jours après l’infection, les premiers symptômes font alors leur apparition.

Dans la majorité des cas, l’entomosporiose n’est pas mortelle pour l’arbuste malade. En revanche, elle est capable de l’affaiblir et de ralentir son développement, ainsi que celui de ses fruits.

Arbres et arbustes sensibles à l’entomosporiose

L’entomosporiose peut atteindre le feuillage des :

Fruitiers sensibles à l’entomosporiose

La maladie atteint principalement ici :

  • le cognassier (fruitier le plus sensible) ;
  • les pommiers ;
  • les poiriers.
  • Outre les feuilles, la production de fruits de ces arbres est également impactée. Les plus atteints peuvent même se momifier, et ne sont plus alors consommables.

Symptômes de l’entomosporiose

L’entomosporiose se manifeste sur les feuilles de l’arbre par l’apparition de multiples petites taches noires ou brunes de 1 à 3 mm. Des taches rondes ou anguleuses, d’abord d’une couleur rougeâtre, avant de se recouvrir de croûtes brunâtres. En cas de forte infection, le feuillage jauni et tombe.

Sur les feuilles les plus anciennes, les taches sombres se nécrosent au centre (zone grise margée de brun ou de rouge sombre). Les spores y sont également visibles, présentent sous forme de points noirs.

La maladie peut également se manifester sur les fruits de l’arbre. Ces derniers sont à leur tour marqués de taches nécrotiques. Dans les cas les plus graves, ils se crevassent, se momifient et ne peuvent plus être consommés.

Traitement préventif

Entomosporiose traitementAfin de limiter les risques d’infection, il est d’abord nécessaire d’entamer vos plantations sur un terrain sain.

En cas de précédentes infections, veillez à débarrasser le jardin de toutes les parties atteintes (feuilles, fruits, rameaux) en les brûlant intégralement.

Au moment d’acquérir vos arbustes, veillez également à ce qu’ils soient totalement sains, et espacez-les suffisamment au moment de la plantation.

Fertilisez-les de manière modérée, et procédez toujours à des arrosages au pied afin de ne pas mouiller le reste de la plante.

Au moment de la taille, pensez à désinfecter vos outils avec de l’alcool à 90°, ou du vinaigre. De cette façon, vous limiterez les risques de transmission des champignons d’un arbre à l’autre.

Traitement curatif de l’entomosporiose

Dès les premiers symptômes, préparez votre solution curative en mélangeant 20 g de bouillie bordelaise par litre d’eau. Traitez les sujets atteints par l’entomosporiose par pulvérisation :

  • à l’automne avec la chute des feuilles,
  • au début du printemps avec le débourrement des premiers bourgeons, puis une seconde fois un mois plus tard, voire plusieurs fois jusqu’à la formation des fruits en cas de printemps très humide.

©Scot Nelson Flickr


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos réactions
  • DARCEL a écrit le 24 juillet 2022 à 9 h 06 min

    bonjour
    j’ai acheté un argousier en Avril en jardinerie je l’ai planté dans un bac et l’ai mis sur ma terrasse
    depuis le printemps il a été couvert de pucerons et d’aleurode mouche blanche, j’ai beau traité avec un insecticide ou un mélange de savon noir, d’huile et d’alcool mais cela n’y fait rien
    de plus elles se propagent à mes autres plantations
    que dois je faire.
    J’ai également replanté un photinia qui se couvre de taches noires au niveau des feuilles et les nouvelles poussent sèchent et meurent
    j’attends vos conseils , je vous remercie à l’avance
    cordialement
    MmE DARCEL