neflier du japon

Le néflier du Japon, qui n’est pas à confondre avec le néflier commun, se cultive aussi bien pour ses fruits que pour ses feuilles.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Eriobotrya japonica
Famille Rosacées
Type : Arbuste fruitier

Hauteur 
: 1,5 à 3 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire

Feuillage 
: Persistant – Floraison : Automne – Récolte : Printemps

Plantation du néflier du Japon

Le néflier du Japon se plante idéalement à l’automne ou au printemps, toujours en dehors des périodes de gel et de fortes chaleurs.

Si vous plantez au printemps, prenez soin d’arroser régulièrement la première année suivant la plantation

  • Le néflier du Japon a besoin de soleil mais se plait aussi à la mi-ombre
  • Il redoute les vents forts mais aussi les endroits trop confinés
  • Un amendement lors de la plantation permet d’améliorer le rendement de cassis

> Retrouvez aussi tous nos conseils de plantation.

Entretien du néflier du Japon

Une fois bien installé, le néflier du Japon ne réclame quasiment aucun entretien.

A l’automne et au printemps, faite un apport d’engrais pour fruitier afin de stimuler la fructification.

On peut aussi éclaircir les

Maladie du néflier du Japon

La principale maladie reconnue du néflier du Japon est la tavelure.

Cette maladie cryptogamique se développe lorsqu’on a une certaine fraîcheur (environ 12°) mêlée à une forte humidité. Dès que les températures augmentent, le  développement du champignon à tendance à se contenir de lui-même.

Symptômes de la tavelure du néflier du Japon :

On trouve des tâches de couleur verte sombre sur la face inférieur des feuilles. On voit souvent des cloques sur les feuilles. On retrouve aussi fréquemment des tâches brunes sur les fruits dès lors qu’ils ont atteints une certaine taille.

Traitement de la tavelure du néflier :

Le traitement à la bouillie bordelaise est aujourd’hui le seul traitement préventif efficace contre ce champignon.

  • Commencer à traiter l’ensemble de l’arbre au début du printemps
  • Renouveler le traitement tous les 15 jours jusqu’à ce que la température extérieure ait atteint les 18° minimum.

Le purin de prêle donne également d’excellent résultats dans le traitement contre la tavelure.

A savoir sur le néflier du Japon

enfle neflier japonQue ce soit pendant la floraison d’automne ou la fructification de printemps, Le néflier du Japon est aussi un très bel arbre ornemental .

A noter que, en français, les orthographes « bibacier » ou « bibassier » ou « bibace » ou « bibasse » (féminin) sont admises pour désigner le néflier du Japon.

On apprécie aussi le néflier du Japon pour sa floraison parfumée et très mellifère.

Variétés de néflier du Japon

On distingue 3 groupes de cultivars de néflier du Japon

  • le « groupe chinois » : Ses feuilles sont plus fines, le fruit orange et la pulpe orange.
  • le « groupe japonais » : Des feuilles plus larges, un fruit jaune et une pulpe couleur ivoire.
  • Des sélections locales

Cuisiner les nèfles ou bibaces

La nèfle, bibace ou bibasse, est le fruit du néflier du Japon.

On consomme le fuit frais mais bien mûr. Sa conservation n’est pas facile car la nèfle ne se conserve pas longtemps. Il est donc recommandé de consommer les fruits après les avoir récoltés.

On utilise les nèfles en cuisine sous différentes formes comme de la confiture, de la compotes, ou tout simplement pressé en jus de fruits.

Thé de feuilles de néflier du Japon :

On utilise aussi les feuilles du néflier du Japon pour faire du thé. Réputées pour les vertus antioxydants, mais aussi dans la lutte contre le diabète de type 2, ces feuilles sont utilisées depuis longtemps en médecine traditionnelle chinoise et japonaise.

Conseil malin

Attendez que le fruit soit bien mûr pour le cueillir sur l’arbre.


© schankz, ©mescioglu