Connexion
Accueil / Le Jardinage / Fruitiers / Bien tailler un pommier et un poirier

Bien tailler un pommier et un poirier

taille pommier poirier technique periode
0

L’hiver et le tout début du printemps est la saison propice à la taille du poirier et du pommier. Si tailler n’est jamais indispensable, cela permet néanmoins de favoriser la croissance de l’arbre et la fructification des arbres fruitiers.

Vous ne ferez jamais de grosses erreurs si vous suivez ces conseils pour bien tailler pommier et poirier. Il s’agit de conseils de base qui amélioreront votre récolte et assureront le bon développement de l’arbre.

Si vous êtes novice, allez y progressivement, vous verrez que votre expérience sera vite un grand atout pour vous et pour vos arbres fruitiers.

> A découvrir : taille du pommier et poirier en espalier

Outils pour la taille du pommier et poirier

Si un bon sécateur et un coupe-branche peuvent être suffisant, voici la liste complète des outils que vous pouvez utiliser.

  • Un sécateur pour les petites branches.
  • Un coupe branche pour les grosses branches.
    Évitez de grimper à l’échelle pour les arbres de grande taille. Vous pouvez pour cela utiliser un modèle de coupe-branches muni d’une perche télescopique.
  • Une scie courbe pour les branches de diamètre plus important qui permet de scier en tirant vers soi.
  • Éventuellement, du mastic de cicatrisation pour les grosses branches.

Taille de formation, après la plantation

Elle s’effectue absolument hors période de gel.
Une bonne taille doit être nette, précise et toujours en diagonale pour éviter que l’eau ne s’infiltre dans le bois coupé.

  • taille pommier poirierL’objectif est de former la charpente de l’arbre.
  • Supprimez les branches qui se croisent pour ne garder que les principales et les plus vigoureuses.
    Vous formerez ainsi la silhouette de l’arbre.
  • Coupez au dessus d’un oeil (un bourgeon) tourné vers l’extérieur, à environ 60 cm du haut du du tronc.
    Cette opération favorisera le développement de votre fruitier.
  • Une fois réalisée, la taille participera activement au bon développement de votre arbre.

Taille d’entretien du pommier et poirier

La taille d’entretien ou de fructification est la même pour les poiriers et les pommiers. Elle s’effectue tous les ans, à l’automne et à la fin de l’hiver, juste avant la reprise de la végétation.

Elle peut aussi s’effectuer en hiver à conditions d’éviter les périodes de gel.

Elle est importante car, sans taille, le pommier et le poirier ne donnent des fruits qu’une année sur 2.

A l’automne :

A la fin de l’hiver ou au tout début du printemps :

Après l’avoir nettoyé, il faut éclaircir le fruitier.

  • Commencez pas supprimer les branches mortes, celles qui s’entrecroisent et les bois abîmés.
  • Supprimez toutes les branches poussant vers l’intérieur de l’arbre.
    Elle n’ont aucune utilité et peuvent altérer la fructification.
  • Faites enfin une taille des branches principales en faisant le tour de l’arbre.
    Vous couperez les branches de l’année précédente au dessus du 2ème ou 3ème bourgeon.
  • Taillez toujours au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur pour ne pas privilégier la pousse vers l’intérieur.

Voici en vidéos nos conseils de taille du pommier et du poirier :

Conseil malin

Un fois ce travail réalisé, vous appliquerez un mastic de cicatrisation sur les plus grosses branches taillées.

Cette opération n’est pas indispensable mais elle est vivement recommandée !


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos réactions
  • Gilles a écrit le 22 mai 2024 à 20 h 57 min

    Bravo pour le site. Cependant, quand je lis que pommiers et poiriers, la taille est pareille, j’apporterai quelques nuances quand même.

    La taille de fructification du poirier diffère car elle oblige à penser sur deux ans ( pommier 1 an). Le fruit, sauf exception brindilles couronnees et vieux bois avec bourses, pousse sur du bois de deux ans. Il faut ‘affruiter’ ce bois c’est à dire raccourcir ce bois qui porte les fruits en prenant en compte le diametre de la branche et le nombre de bourgeons à fruits à laisser. Ensuite, il faut penser à laisser des rameaux de l,année qui deviendront lebois de 2 ans l’annee suivante, etc….

    Autre difference, dans le poirier le diametre de la branche importe, grosse branche, gros fruit. Sur une fine brindille, ne laisser qu’un bourgeon à fruit pour esperer un beau fruit.

    Sinon, les conseils generaux sont bons comme supprimer branches qui se croisent, qui se supperposent, qui rentrent vers l’interieur. Les arbres ont besoin de lumière. Essentiel. Penser à faire un puits de lumiere, c’est à dire que sur un diametre de 15 cm environ autour du tronc, faire ke vide pour que ce halo traverse l’arbre.

    Pour les arbres qui n’ont pas ete taillés depuis longtemps, il faudra intervenir sur plusieurs années. Ne pas vouloir tout faire en une fois. Enlever branches mortes, branches qui se croisent sources de frottement = maladie, quelques branches qui se superposent ou defourcher des branches pour les rendre plus simple.

    Dans le detail, il y a plein de façons de tailler mais en general, il y a quelques grands principes.
    De la part d’un ouvrier arboricole qui se gèle tout l’hiver dans les vergers à tailler pommiers et poiriers ?

    • Catherine a écrit le 27 mai 2024 à 17 h 47 min

      Merci Gilles pour ces informations précieuses ! je viens de récupérer un jardin ouvrier avec dessus un beau et gros pommier pas entretenu du tout ! vos conseils avisés me seront précieux ! je vais donc commencer doucement à « le nettoyer » et petit à petit apprendre à le tailler pour la fructification. L’hiver se termine et j’espère que vous allez vous réchauffer rapidement dans vos vergers 😉

  • Gourdon a écrit le 3 mars 2024 à 17 h 08 min

    Il est normal que vous hesitiez sur vos premieres tailles et que vous fassiez meme des erreurs. Le poirier formant du fruit sur tous ses rameaux, quelque soit leur age, toute erreur peut etre rattrapee lors des hivers suivants. Le dicton « c’est en forgeant qu’on devient forgeron » s’applique aussi a la taille des fruitiers !