Connexion
Accueil / Le Jardinage / Plantes d'intérieur / En hiver, voici comment assurer une santé de fer à vos plantes d’intérieur

En hiver, voici comment assurer une santé de fer à vos plantes d’intérieur

conseil pour avoir plante intérieur en bonne santé
0

Les plantes d’intérieur, souvent d’origine tropicale ou subtropicale ont besoin de bénéficier d’un maximum de luminosité durant l’hiver pour ne pas s’étioler. Même si la maison permet de maintenir la chaleur, les soins doivent s’adapter à ce changement de saison avec une attention particulière vis-à-vis des parasites.

1- Offrez le maximum de lumière

besoin lumiere plante intérieurRapprochez-les des fenêtres !

La meilleure façon d’octroyer plus de lumière aux plantes est de les rapprocher des fenêtres sud ou sud-ouest, sans voilage. En effet l’intensité lumineuse se réduit déjà de 20 % à 1 m de la fenêtre.

Une ampoule « lumière de jour » peut être placée à 50 ou 60 cm des plantes les plus exigeantes et allumée au moins 6 h par jour en complément de la lumière naturelle.

 Un petit coup de dépoussiérage

Passez régulièrement une éponge humide sur les grandes feuilles des caoutchouc, alocasia ou philodendron pour faciliter l’absorption de lumière. Sinon par temps doux, profitez d’une pluie ou aspergez le feuillage avec le pommeau de la douche réglé à jet réduit.

A lire : Comment nettoyer les feuilles des plantes vertes ?

2- Veillez à l’humidité

Sachez doser l’arrosage

L’arrosage dépend à la fois de la quantité de feuillage, de la chaleur ambiante et de la luminosité. De manière générale, laissez sécher la terre en surface avant de renouveler l’arrosage.

  • arrosage plante verte intérieur conseilsLe brunissement ou jaunissement des feuilles est le plus souvent dû à un excès d’arrosage. Supprimez alors rapidement les parties malades et sortez la plante de son cache-pot le cas échéant. Attendez que le substrat soit sec à 3 cm de la surface pour reprendre l’arrosage à petite dose.
  • Le jaunissement suivi d’une chute des feuilles est au contraire souvent lié à un manque d’eau.

Une atmosphère propice

La chaleur et sécheresse ambiantes associée à un éclairement faible rend les plantes plus sensibles aux courants d’air et aux changements brusques de température. Posez les plantes sur un lit de billes d’argile humides ou équipez les radiateurs de saturateurs. Vous pouvez aussi pulvériser de l’eau tiède (de pluie de préférence) sur le feuillage attaqué par les acariens et cochenilles.

3- Surveillez les parasites de serre

Les pourritures

En hiver, la pourriture grise (Botrytis) est la plus fréquente, elle se développe lors d’un excès d’humidité associé à un faible éclairement. Cette moisissure grise apparaît sur la plante et les boutures de plantes molles (géranium, fuchsia…). Le Phytophtora profite lui d’un sol froid et humide pour s’attaquer aux racines (collet noirci) notamment des bégonias, géraniums, cyclamens, primevères, azalées, gloxinias, saintpaulias.

  • plante verte qui moisit feuilles grise pourritureOtez rapidement toutes les parties de plantes tachées et jetez-les dans la poubelle.
  • Ventilez la pièce par beau temps ou asséchez l’air avec un chauffage.
  • Evitez une nutrition trop riche en azote qui rend les tiges plus réceptives aux champignons. La fertilisation est généralement arrêtée en hiver.
  • Arrosez à l’eau tiède pour limiter le Phytophtora et en cas de forte attaque, appliquez un fongicide type purin de prêle ou solution à base de savon noir (10 ml/L) et  d’huile essentielle de cannelle de Ceylan (0.25 ml) (préparation utilisée même sur les orchidées). Vous pouvez aussi simplement saupoudrer les parties affectées de poudre de cannelle

Les acariens

Les acariens colonisent fréquemment les plantes lorsque l’air est sec, près d’un chauffage ou dans une pièce très ensoleillée. Ces parasites sont de minuscules araignées rouges ou jaunes de 0.5 mm qui colonisent le revers des feuilles. Ils forment parfois de fines toiles et donnent aux limbes un aspect grisâtre dont il est assez difficile de se débarrasser. Beaucoup de plantes y sont sensibles : Brugmansia (datura), Colocasia, Hibiscus, etc.

  • Araignée rougeDouchez ou vaporisez le dessous des feuilles fréquemment ou bien enveloppez la plante dans une poche plastique le temps nécessaire.
  • Abaissez la température.
  • Eliminer les feuilles très atteintes et vaporisez du pyrèthre ou une solution savonneuse à base d’huile essentielle de neem, de cannelle ou d’orange douce. Il existe aussi des acariens prédateurs, disponibles par commande, si vous avez un stock important de plantes à traiter.

Les cochenilles

Les cochenilles farineuses affectionnent les atmosphères chaudes. Elles secrètent une cire blanchâtre poisseuse et favorisent l’installation d’un champignon la fumagine, qui noircit les feuilles. L’adulte immobile protège les œufs sous cette cire. La cochenille sévit notamment sur les plantes grasses, les euphorbes, clivias et amaryllis mais aussi sur les fougères.

  • traitement de la cochenilleLes cochenilles comme la fumagine s’éliminent en frottant les feuilles avec une eau savonneuse ou avec un coton imbibé d’alcool à 70°, de vinaigre ou de bière.
  • Une surveillance régulière est nécessaire pour contrôler l’attaque.

Les cochenilles à boucliers présentent une carapace brune de 1 à 2 mm. On les trouve sur les parties lignifiées de la plante mais les jeunes quasi transparents se situent plutôt près des nervures sous les feuilles. Les plantes sensibles sont les agrumes, le laurier rose, l’abutilon, le cycas, les orchidées, etc.

  • Le bouclier les protège des insecticides de contact, seules les huiles minérales blanches type colza (les autres huiles d’hiver peuvent brûler la plante) ou les produits systémiques (qui circulent dans la sève) sont efficaces.

©Farhadib©kian2018, ©luckybusiness, ©dkorostilev78


Écrit par Eva Deuffic | Eva est une passionnée de jardins et de jardinage et c'est avec sa plume qu'elle nous emporte et nous fait rêver.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos réactions
  • Mady Sarthe a écrit le 17 mars 2024 à 10 h 20 min

    mon zamioculcas n’est plus aussi vert que lors de mon achat, les feuilles tout en étant aussi volimineuses sont devenues très foncées presque noires! que dois-je faire, merci pour vos conseils