murier platane

Le mûrier platane est un très bel arbre, apprécié notamment pour son superbe feuillage.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Morus Kagayamae
Famille : Moracées
Hauteur : 5 à 15 m

Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire, bien drainé

Feuillage : Caduc – Floraison : Juin à septembre

De culture facile, le murier platane deviendra vite l’un des plus beaux arbres de votre jardin.

Planter un mûrier platane

La plantation est une étape importante car elle va faciliter la reprise et la croissance du murier platane.

Elle doit se faire dans un mélange de terreau et de terre de jardin dans un coin ensoleillé et idéalement abrité des vents forts.

  • Il est recommandé de planter son mûrier à l’automne mais la plantation au printemps est tout à fait possible à condition de bien arroser au début.
  • Veiller à protéger les racines du froid l’hiver avec un paillage, surtout au début, car elles sont sensibles au fortes gelées.

Croissance du murier platane :

murier plataneD’abord relativement lente, la croissance du murier platane s’accélère au fil des ans.

Si vous souhaitez accélérer la croissance de l’arbre, donnez-lui de l’engrais pour arbres et arbustes au printemps.

Un arrosage régulier la première année suivant la plantation améliore aussi la reprise et la croissance du murier platane.

Taille du mûrier

Aucune taille n’est vraiment nécessaire, d’autant que la pousse est déjà assez lente…

Le mûrier sera d’autant plus beau si vous le laissez prendre sa forme naturelle car c’est là qu’il est le plus joli.

Si vous devez tailler le murier platane pour réduire sa ramure, faites le toujours en raccourcissant l’arbre de manière équilibrée.

  • La taille a lie de préférence à l’automne, après la chute des feuilles.
  • Utiliser des outils de qualité pour faire des coupes nettes
  • Un mastic de cicatrisation est utile, surtout sur les plus grosses branches.

A savoir sur le mûrier

murier plataneLe mûrier peut être mâle ou femelle. Le mûrier mâle ne donne pas de fruits alors que le femelle en donne. Il existe également des variétés stériles qui ne donne, par définition, pas de fruit

Ces fruits n’ont pas grand chose de semblable avec les fruits des ronciers de nos campagnes, sinon qu’ils tachent tout autant !

Attention ! Si vous achetez un mûrier femelle, évitez de le planter sur un coin de votre terrasse, évitez de vous reposer à son ombre ou d’y dresser une table recouverte d’une magnifique nappe blanche !

  • Les fruits du mûrier sont néanmoins comestibles, assez juteux et très sucrés.

Si vous choisissez un mûrier mâle, vous pourrez sans crainte méditer sous son feuillage vert profond, car il vous apportera l’ombre désirée durant les chaleurs estivales.

Les anglophones l’appellent le Kagayama.

Murier platane malade

Quoi qu’assez résistants à la plupart des maladies, le murier platane est parfois infesté par des cochenilles.

Si vous constatez que certaines branches se dessèchent et meurent, il peut être malade à cause d’un champignon mais aussi avoir souffert d’un manque d’eau et de la chaleur.

Supprimer dans le doute les branches malades et détruisez les en les brulants ou en les mettant dirctement à la déchetterie.

Conseil à propos du mûrier platane

Plus connu sous le soleil du midi, le mûrier pousse également très bien sur la côte atlantique, à condition de le protéger des vents forts.


©hcast, ©Georges Blond