Connexion
Accueil / Plantes et Bien-Être / Moringa, une plante à multi-usages thérapeutiques

Moringa, une plante à multi-usages thérapeutiques

Moringa bienfaits
0

Le Moringa est une plante historiquement originaire d’Inde et des pays de l’Asie du Sud-Est mais elle est cultivée dans le monde entier dans les régions tropicales et subtropicales pour ses qualités officinales et sa facilité de culture.

Le Moringa, un arbre de 10 mètres de haut, est effectivement une excellente plante médicinale, surtout que toutes les parties de la plante sont utilisées : feuilles, écorce, fleurs, fruits, graines et racine sont exploitées dans des médicaments.

La plante Moringa oleifera peut se cultiver assez facilement. Elle a ainsi une place économiquement non négligeable dans certains pays. Néanmoins, son usage en phytothérapie n’est pas anecdotique, même si toutes les parties sont comestibles.

La recherche a étudié le Moringa comme traitement de l’asthme, des maladies cardiovasculaires, du diabète et d’autres pathologies.

Comment consommer du Moringa ?

moringa utilisationLes feuilles de Moringa peuvent être consommées fraîches, cuites ou écrasées, et elles peuvent être conservées sous forme de poudre séchée (déshydratée) pendant plusieurs mois sans perte de valeur nutritionnelle.

  • Les feuilles de Moringa peuvent être mélangées dans des smoothies aux fruits, dans des soupes, ou utilisées comme remplacement des épinards dans la plupart des recettes.
  • La poudre de moringa séchée peut être ajoutée à une recette de curry et servie sur du riz.

Une petite cuillère de Moringa peut être ajoutée à une salade mélangée. Cet usage apporte un avantage : le Moringa joue son rôle d’antioxydant en réduisant l’oxydation et favorise ainsi la conservation des aliments. N’hésitez pas à l’inclure dans un guacamole par exemple.

Info : Bien que les feuilles et les graines (et les parties aériennes plus globalement) de Moringa oleifera soient plutôt admises comme sûres, restez prudent avec la consommation des parties de racines et tiges. Ces parties de la plante peuvent ne pas être sans danger dans certaines situations (voir les effets secondaires).

Valeurs nutritionnelles du Moringa

La base de données nationale sur les éléments nutritifs 2018 pour référence standard montre qu’une tasse de feuilles de moringa hachées contient:

  • 2 grammes de protéines,
  • 11% de l’apport journalier alimentaire recommandé (AJR) de fer,
  • 9% des AJR en vitamine A,
  • 12% des AJR en vitamine C.

Les niveaux de vitamines C et A, qui sont des antioxydants, aident à protéger contre les dommages cellulaires causés par des produits chimiques dans le corps, appelés radicaux libres. Par exemple, le Moringa contient des principes actifs améliorant la vue (arrêt de la dilatation des vaisseaux rétiniens et inhiber le dysfonctionnement rétinien) grâce à ses niveaux élevés d’antioxydants.

La vitamine C aide le corps à maintenir un système immunitaire sain, tandis que la vitamine A aide à maintenir les muqueuses qui protègent contre les infections des voies respiratoire et digestive.

Les feuilles de Moringa contiennent également des acides aminés qui peuvent renforcer le système immunitaire.

moringa plante

Quels sont les effets secondaires du Moringa ?

Attention : Bien que les feuilles de Moringa soient plutôt sûres, la consommation de grandes quantités d’écorce ou de pulpe peut être nocive. D’ailleurs, même les feuilles peuvent avoir un effet laxatif lorsqu’elles sont consommées à fortes doses.

Les effets secondaires de la consommation de moringa peuvent inclure :

  • Abaisser la tension artérielle et ralentir la fréquence cardiaque à cause des alcaloïdes de la plante.
  • Contractions utérines (écorce de Moringa).
  • Mutations cellulaires causées par un produit chimique isolé à partir de graines de moringa grillées.
  • Interférence avec la fertilité.

Les feuilles de Moringa ont également augmenté le risque de lésions hépatiques et rénales chez le rat. Ne consommez pas de moringa si vous êtes enceinte, si vous prenez des médicaments contre le diabète ou si vous prenez des médicaments qui sont des substrats de la famille des enzymes du cytochrome P450.

Moringa et phytothérapie

Selon les archives ethnobotaniques, le moringa a été utilisé par les herboristes pour soulager une variété de symptômes, y compris les symptômes courants tels que la difficulté à respirer, la toux et d’autres complications respiratoires.

Le Moringa contient des antioxydants appelés flavonoïdes, polyphénols et acide ascorbique dans les feuilles, les fleurs et les graines. Les antioxydants combattent les radicaux libres, les molécules qui causent le stress oxydatif, les dommages cellulaires et l’inflammation.

Comme pour tout traitement complémentaire, il est préférable d’en parler à votre médecin avant d’ajouter le moringa à votre régime de traitement ou à votre régime.

Si vous ressentez des effets indésirables, vous devez consulter immédiatement un médecin.

A lire aussi :


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos réactions
  • Mathieu a écrit le 15 juillet 2022 à 8 h 46 min

    Plante trop peu connue encore par rapport à ses vertues