Quinoa

Plante herbacée annuelle appartenant à la famille des Chénopodiacées, le quinoa est – tout comme le sarrasin – une « pseudo-céréale » proche de l’amarante, de l’épinard et la de betterave.

Originaire d’Amérique du Sud, le quinoa est célèbre pour ses multiples variétés, les nutriments qu’il renferme mais aussi, pour sa capacité à résister aux conditions climatiques extrêmes. En périodes de gel ou sécheresse, exposé aux vents, en altitude, sur des sols pauvres ou en milieu aride, le quinoa prospère sans encombre.

En hommage aux peuples andins – qui ont su préserver depuis plus de 5000 ans, les pratiques et techniques ancestrales de la culture du quinoa – l’Organisation des Nations Unies a déclaré 2013, l’« Année Internationale du Quinoa ».

A découvrir : toutes nos recettes avec du quinoa

Un peu d’histoire autour du quinoa

Puisant ses racines du mot espagnol « quinua », lui-même dérivé du péruvien « quechua » qui veut dire « mère de tous les grains », le quinoa était cultivé sur les hauts plateaux par les

Incas, qui l’appelaient « chisiya mama ». Au même titre que le maïs, les haricots ou pommes de terre, il était très apprécié des peuples sud-américains, avant d’être « oublié » vers le 15e siècle, marqué par la « colonisation » du contient américain par Christophe Collomb.

Plus tard, vers les années 1970, le quinoa refait son apparition, et pour ses valeurs nutritives, est reconnu à l’échelle mondiale, comme allié d’une alimentation saine et équilibrée.

Caractéristiques du quinoa 

Il existe 2 grandes familles de quinoa :

  • le quinoa doux,
  • le quinoa amer – bien connu en France – dont les graines renferment une forte teneur en saponine (substance toxique).

Le quinoa est caractérisé par :

  • des plants dont la couleur des feuilles, tiges et fleurs peut être rouge, orange, verte, tachetée… selon les variétés,
  • des graines, très petites au goût de noisette
  • une texture rappelant celle du caviar.

Riche en glucides, cette pseudo-céréale se décline plusieurs variétés dont les plus répandues sont rouges, noires ou blanches.

Bienfaits du quinoa et vertus médicinales

Encore appelé « riz du Pérou » ou « riz des Incas », le quinoa est un aliment riche en protéines, en fer mais pauvre en calories et en lipides. Véritable source de nutriments (oméga 3, manganèse, phosphore, cuivre, magnésium, zinc) et de vitamines (Vitamine B2, C, E) – majoritairement contenus dans son germe – le quinoa est réputé pour réduire les risques de diabète Type 2 et les maladies cardiovasculaires. Quant aux de fibres que contient la farine de quinoa, elles améliorent la digestion et préservent de certains cancers, dont celui du côlon. Féculent survitaminé, le quinoa contient tous les éléments nutritionnels essentiels au maintien du poids. Grâce à son indice glycémique moyen, il est privilégié pour un régime minceur et recommandé pour lutter contre l’obésité et le cholestérol.

Véritable antioxydant, anti-infectieux et cicatrisant, les graines de quinoa sont un allié pour régénérer les globules rouges, fortifier les dents, les os et le tissu musculaire. Recommandé dans l’alimentation des sportifs, des femmes enceintes et allaitantes, les graines nourricières du riz de Pérou contribuent au développement du fœtus, et ont une action bénéfique sur la fatigue, le stress et l’activité intellectuelle.

Utilisation, idées recettes avec du quinoa

Avant cuisson, les graines de quinoa doivent être bien lavées plusieurs fois et à grande eau afin d’éliminer toute trace amère de saponine.

Cuisiné sucré ou salé, il permet de diversifier l’alimentation sans risque de carences, et remplace en accompagnement les pâtes, la semoule, le blé et le riz.

Très digeste, le quinoa peut être ajouté aux soupes ou farces de tomates, mangé en salade ou servir d’ingrédient pour réussir une pâte à tarte (quiche, pizza…), des crêpes et des gâteaux.

Par ailleurs, s’il convient aux végétariens, le quinoa est – à cause de la saponine – déconseillé aux enfants de moins de 2 ans.

A découvrir : toutes nos recettes avec du quinoa

© juliasudnitskaya