houblon

Plante herbacée vivace grimpante, le houblon est cultivé depuis très longtemps sur le continent américain.

En France, il est cultivé en Alsace, dans les Flandres et dans le Nord où, séché, il est utilisé pour fabriquer de la bière.

Plante également ornementale permettant de créer rapidement un écran végétalisé, le houblon se développe sur des sols humides et riches en humus, sous forme de liane volubile possédant des tiges anguleuses et, qui ceint les supports verticaux.

Cette plante comporte 3 variétés dont : le houblon de Chine, le houblon du Japon et, le houblon d’Europe.

Plante grimpante pouvant atteindre jusque 10 m, le houblon se caractérise par des fleurs femelles et des fleurs mâles communément appelées « strobiles », du fait de leur forme en cône. Ces fleurs comportent des petites glandes produisant une sorte de poudre résineuse et aromatique de couleur jaunâtre appelée « lupulin ». C’est de cette substance que l’on tire non seulement ses vertus médicinales, mais aussi, la saveur amère permettant de fabriquer de la bière.

Mais, quels sont les vertus et bienfaits de cette plante pour la santé de l’Homme ? Comment s’en servir à bon escient ?

Tour d’horizon …

> A lire aussi : bien cultiver le houblon

Le houblon : pour la petite histoire

Etymologiquement, le mot houblon viendrait de « Humulus », un diminutif de « humus » dérivé du latin qui signifie « sol ».
Produit de la décomposition partielle des matières végétales et animales, le houblon est une liane herbacée, vivace, à grosse racine charnue appartenant à la famille des Cannabaceae.

Il pousse partout, plus précisément dans les jardins et, se ressème naturellement.

Encore appelé « vigne du Nord », « salsepareille indigène », « bois du diable » ou encore « couleuvrée septentrionale », le houblon est récolté de septembre à novembre.

Plante protégée autrefois en raison de l’importance qui lui était accordée par les forestiers, le houblon ne se coupait pas sans autorisation.

C’est depuis le 12e siècle que les vertus conservatrices et aseptisantes des cônes et des fleurs femelles du houblon ont été découvertes par une religieuse bénédictine mystique nommée Hildegarde de Bingen.
Son amertume favorisait la fermentation ainsi que la conservation de la bière sur une longue durée.

Très vite, ces vertus ont été exploitées en pharmacopée. Desquelles s’agit-il ?

Le houblon : bienfaits et vertus pour la santé

> Vertus thérapeutiques du houblon

Depuis fort longtemps déjà, les Amérindiens exploitaient les vertus du houblon sous forme d’infusion, pour traiter l’insomnie et la douleur.

En Europe par ailleurs, l’on avait recours à la vigne du Nord pour soulager la diarrhée, les rhumatismes articulaires, les affections cardiaques et même, pour faire baisser la fièvre.

Les propriétés que l’on reconnaît à la salsepareille indigène sont diverses.

Stimulant, tonique, diurétique et narcotique, le houblon est indiqué dans le cadre du traitement de l’anémie, du rachitisme et des faiblesses générales.

Plus encore, cette liane herbacée vivace est préconisée pour lutter contre l’anorexie chez l’enfant, les gastropathies d’origine nerveuse, les dyspepsies et les tremblements d’origine nerveuse.

Dans le cas d’une convalescence, l’on a également recours à la couleuvrée septentrionale et, comme anaphrodisiaque, notamment chez les hommes dans des cas particuliers comme l’éjaculation précoce, les rêves érotiques…

En Asie, et plus particulièrement en Chine et au Japon, le houblon du Japon (ou Humulus scandens) est :

– un remède traditionnel auquel l’on a recours pour soigner la diphtérie, la typhoïde et la tuberculose,

– un tonique de l’appareil génito-urinaire. Véritable diurétique, la variété Humulus japonicus est préconisée pour traiter l’éjaculation précoce,

– un antibactérien. Il est utilisé pour traiter les infections (toux, amygdalite, malaria dysenterie, mastite, rhume, cystite).

Au-delà de ces vertus sus-mentionnées, on attribue au houblon, d’autres propriétés dont celles :

sédative car, il facilite la digestion,

fébrifuge car, il traite l’irritabilité.

Le houblon a également un effet régulateur sur le système pileux.

Partant de là, il limite la chute de cheveux en favorisant l’excès de pilosité.

Toutefois, les vertus qui lui sont reconnues, sont principalement utilisées pour traiter les troubles d’origine nerveuse et, provoquant des insomnies.

Le houblon en cuisine

Propriété moins connue, en dehors d’être un ingrédient servant à fabriquer de la bière, le houblon a également servi en boulangerie. En effet, la production du levain est issue du houblon pour fabriquer le pain.
C’est donc ce qui confère une pâte moelleuse, tendre et goûteuse à nos galettes et pain en cuisine.

Dès lors, dans le Nord-ouest canadien et même en Alaska, le levain a permis de fabriquer des gâteaux, des gaufres, des crêpes et même des moufflets.

Par ailleurs, les jeunes pousses de houblon, cuites comme des asperges, sont également consommés en art culinaire.

Autres usages et posologies du houblon

Par voie externe, on a tiré profit du houblon pour soigner les maladies de peau, la goutte et les rhumatismes.

L’onguent de houblon a quant à lui, été utilisé pour soulager les entorses, les contusions, les foulures et les ulcères cancéreux.

Par contre, sous forme de cataplasmes, le houblon était associé à une substance émolliente pour soulager les enflures.

A noter que, censé stimuler la production de lait, la consommation du bois du diable était également recommandée aux nourrices sujettes à une insuffisance lactée.

Comment effectuer la prise de houblon ?

Pour un sommeil naturellement réparateur, l’utilisation du houblon se veut incontournable.

Chez vous, pour mieux préparer le houblon et en tirer les meilleures vertus, optez pour une infusion.

Pour ce faire, dans 1 Litre d’eau, versez 30 grammes de cônes. Portez le tout à ébullition puis, laissez reposer pendant 10 minutes.

Pour en finir avec l’insomnie, buvez une décoction ou une infusion avant d’aller au lit.

Vous pouvez également préparer dans 25 cl, 1 cuillère à café de fleurs femelles de houblon et, laisser infuser pendant 7 minutes. Ajoutez à souhait, un peu de miel et, buvez-en 1 tasse ½ heure avant de vous coucher.

Quant au traitement d’autres affections, la prise d’une tasse avant les repas est suffisante.

Pour ce qui est de la posologie indiquée pour soigner une arthrite, mal de ventre ou d’un rhumatisme, il est recommandé de faire chauffer à sec et à feu doux, les cônes du houblon. Ensuite, mettez-les dans un sac de tissu. Appliquez ensuite sur les parties douloureuses.

Vous pouvez également les placer dans votre taie d’oreiller, pour vous assurer une nuit de sommeil paisible.

NB : Habituellement, il est conseillé de laisser macérer les cônes durant 12 à 24h afin de préserver les principes actifs du houblon.

Le houblon est également commercialisé en poudre séchée ou en extraits sous forme de gélules.

En gélules, il est recommandé de prendre (souvent en association avec la racine de valériane), 500 mg de houblon 1 à 3 fois par jour.

Quant à la teinture, une prise de 2 ml, 1 à 3 fois par jour est suffisante pour vous soulager.

Bon à savoir à propos du houblon

Le houblon grimpant peut avoir des effets sédatifs.

De ce fait, en cas de prise, il est fortement déconseillé de manipuler des engins lourds ou de conduire.

Par ailleurs, cette plante vivace peut stimuler l’activité hormonale chez les femmes. Sa consommation est donc contre-indiquée chez les femmes atteintes du cancer du sein ou ayant des antécédents familiaux.

En cas de doute et pour plus d’informations, consultez votre médecin ou un pharmacien.