menopause plantes

Par une absence naturelle de menstruations durant 12 mois consécutifs, la ménopause marque chez la femme, l’arrêt d’ovulation et de sécrétion des hormones de reproduction par les ovaires.

Touchant environ 10 millions de femmes en France chaque année, cette fin de capacité de reproduction entraîne avec elle, des changements physiques, des perturbations endocriniennes et psychologiques.

La phytothérapie peut-elle être une solution pour bien vivre la ménopause ?

Causes et ymptômes de la ménopause

L’étymologie du mot « ménopause » viendrait du grec « méno » et « pause » qui veulent dire « règles, menstrues » et « fin, arrêt ».
Mécanisme physiologique naturel survenant chez la femme de 45 à 55 ans, la ménopause est une phase inévitable dans le cycle de vieillissement de la femme.
Au cours de cet « âge climatérique », les follicules ovariens responsables de la vie génitale ne sont plus fonctionnels.

Ainsi, les symptômes cliniques observés sont :

  • La pré-ménopause marquée par un cycle menstuel irrégulier, des tensions au niveau du bas-ventre et des seins, des règles très abondantes.
  • La péri-ménopause ponctuée par une baisse graduelle des règles, des bouffées de chaleur, une légère prise de poids, des palpitations et des insomnies.
  • La ménopause caractérisée par la fin des règles pendant au moins une année complète.

Cette aménorrhée est également accentuée par une baisse de libido, des céphalées, des douleurs articulaires, des troubles de l’humeur, une sécheresse cutanée, une ostéoporose, des fuites et infections urinaires, le diabète, l’augmentation du risque cardio-vasculaire, la fatigue et même en cas de ménopause tardive, un cancer du sein.

Ménopause : plantes et traitements naturels

Pour bien vivre sa ménopause, certains professionnels recommandent la phytothérapie et certaines plantes semblent avoir fait leur effet.

On retiendra à ce titre :

  • Les fleurs et fruits du Gattilier mais aussi, les feuilles de l’Alchémille dont les actions sont identiques à celle de la progestérone. Ils sont réputés pour réguler le cycle menstruel et soulager les tensions mammaires.
  • Découvrir les bienfaits et vertus de l’alchémille pour la santé
  • La teinture-mère de feuilles de Vigne rouge, le soja et les graines de lin sont renommées pour leurs effets anti-inflammatoires et anti-œdémateux sur les phlébites et bouffées de chaleur.
  • La teinture-mère des fleurs femelles du Houblon est préconisée pour en venir à bout des insomnies.
  • Les teintures-mères des fleurs de Mélilot et d’Olivier dont les propriétés diurétiques et anti-oedémateuses sont reconnues pour résorber les œdèmes et traiter la rétention d’eau légère.
  • La racine de Valériane, comme calmant et sédatif naturel préconisé en cas d’anxiété, de dépression, d’insomnie et de stress liés à la ménopause.
  • Les huiles de groseilles noires et primevères étant d’une grande utilité en cas de sécheresse vaginale.
  • L’ail et le gingembre pour favoriser la circulation sanguine,
  • Le ginseng pour prévenir de certaines affections cardiaques.

Conseils à propos de la ménopause et la phytothérapie

Quel que soit le cas, pour soulager les symptômes de la ménopause (et autres affections), il est fortement recommandé d’avoir un avis médical avant d’entamer un traitement naturel par phytothérapie.

En effet, bien qu’elles aient des vertus thérapeutiques, les plantes peuvent présenter des contre-indications et provoquer des effets indésirables.

Les autorités sanitaires déconseillent aux femmes ayant des antécédents de cancer de l’utérus ou du sein, de se soigner par des plantes renfermant des phytoestrogènes.

A noter également qu’une bonne hygiène de vie rythmée par une alimentation saine, variée et équilibrée est essentielle pour mieux vivre sa ménopause.

© absolutimages