Plante herbacée vivace dioïque appartenant à la famille des Astéracées, la pétasite est caractérisée par des hampes florales écailleuses portant des fleurs

sans pédoncules regroupées sur un réceptacle et, de feuilles géantes en coeur. Au même titre que le tussilage, la pétasite pousse aux bords des sols marécageux et ceux humides des ruisseaux, dans les sous-bois et les fossés et ce, jusqu’à une altitude de 1 500 mètres environ.

Originaire d’Afrique du Nord, d’Asie, du Moyen-Orient et d’Europe, la pétasite encore appelée « herbe aux teigneux », est une plante dont les vertus médicinales sont connues depuis des siècles.

Quelles sont-elles ? Dans quelles mesures ces propriétés ont des effets positifs sur l’organisme humain ? A quelle échelle ? Quelles sont les précautions à prendre ?

Voici ce qu’il faut savoir …

Pétasite, pour la petite histoire

Etymologiquement, le mot « pétasite » puise ses origines du grec « petasos » qui désigne un chapeau de feutre aux bords très larges que portaient à l’époque, les pâtres grecs.

En effet, cette appellation fait également allusion à la taille des feuilles de ce végétal qui servaient à envelopper les morceaux de beurre afin de les préserver de la chaleur.

La plupart de la production de la pétasite est récoltée à l’état sauvage dans l’Est de l’Europe.

Pour ses propriétés thérapeutiques, elle est vendue sous forme de compléments alimentaires. Les parties utilisées sont les feuilles et le rhizome.

Mais, quelles sont les vertus et bienfaits de cette plante ? Que soigne-t-elle ? Comment s’en servir à bon escient ?

Pétasite : vertus et bienfaits pour la santé

Depuis des siècles, les peuples européens tirent profit des vertus thérapeutiques de la pétasite.

Au Moyen Âge, on y avait recours pour soigner la fièvre et la peste.

Au 17e siècle, cette plante médicinale servait à soigner les plaies, l’asthme, la toux, les problèmes respiratoires (liés ou non aux allergies).

Dans les années 1950, ses usages thérapeutiques faisaient écho dans le traitement des allergies et inflammation.

Connu pour être un , des extraits de la pétasite étaient utilisés soulager les manifestations du rhume des foins, prévenir les ulcères gastriques, soulager les spasmes gastro-intestinaux ou encore, empêcher les crises de migraine.

Plus encore, les vertus médicinales de l’herbe aux teigneux ont fait leur preuve dans le cadre du traitement des douleurs liées aux spasmes des voies urinaires et plus précisément des calculs rénaux.

Véritable anti-allergique, la pétasite est aujourd’hui préconisée pour soulager :

– les symptômes des allergies saisonnières (éternuements, démangeaisons

oculaires, écoulement nasal), sans provoquer de somnolence ni effets secondaires associés à la prise d’antihistaminiques,
– les douleurs articulaires,

– calmer les irritations de l’intestin grêle.

Usages, posologies, mode d’emploi de la pétasite

Pour soigner les allergies saisonnières, la posologie habituelle préconisée pour un adulte est de 50 à 75 mg d’extrait pris 2 fois par jour.

Quant aux enfants âgés de 10 à 12 ans, la dose suffisante est de 25 mg, 2 fois par jour.

Conseils pratiques à propos de la pétasite :

La pétasite ne doit pas être consommée à l’état brut ! En effet, elle contient naturellement des alcaloïdes de pyrrolizidine qui sont toxiques et cancérigènes pour les poumons et le foie.

De ce fait, n’utilisez que les produits étiquetés «sans PA».

La pétasite est également contre-indiquée :

– aux femmes enceintes et celles qui allaitent,

– aux sujets allergiques aux plantes de la famille des astéracées
– aux personnes souffrant de la maladie du foie ou encore, celles ayant des antécédents hépatites.

Dans tous les cas, il est fortement recommandé de demander l’avis de votre médecin-traitant ou à votre pharmacien pour une prescription adéquate.

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mauvaises herbes envahissantes
Posté par Gilles Jardin Potager Bio le 28 janvier 2018

Conserver un petit citronnier en bonne santé dans un appartement
Posté par Tupayo le 14 novembre 2017