Connexion
Accueil / Les Animaux / Le chien / Chevauchement chez le chien, comment l’interpréter et y remédier

Chevauchement chez le chien, comment l’interpréter et y remédier

chevauchement chez le chien
0

Le chevauchement chez le chien est une attitude souvent inacceptable pour les propriétaires. Pour remédier à ce comportement, il faut en comprendre les éléments déclencheurs et accompagner son animal vers une autre forme de communication.  Explications et conseils.

 

Chevauchement chez le chien, de quoi s’agit-il ?

Le chevauchement chez le chien s’apparente à la simulation de l’acte sexuel. En  dehors des périodes de reproduction, il n’a aucune connotation sexuelle.

Le chien agrippe avec ses pattes avant un congénère, un objet ou la jambe d’une personne en donnant des coups de reins frénétiques. Chez le mâle l’érection est visible et l’éjaculation possible.

💡 Bien que cet usage soit plus courant entre mâles, les femelles reproduisent également ce comportement.

Les différentes raisons qui poussent le chien à chevaucher

Affirmer sa hiérarchie :

Entre les chiots, le chevauchement est un comportement social normal. Il est l’équivalent d’un jeu de rôle pour affirmer sa place au sein de son espèce.

En effet, il y a toujours un dominant et un dominé dans la fratrie. Lorsque l’un des deux chiots adopte la posture de soumission, le chevauchement s’arrête car chacun a trouvé sa place.

À l’âge adulte, les chiens reproduisent un comportement identique.

💡 Le danger est présent lorsque aucun des deux chiens ne veut adopter la posture de soumission. Il y alors hérissement des poils, grognement et un risque de bagarre important.

Provoquer une réaction :

Le chevauchement permet au chien de devenir le centre d’intérêt. Il teste ainsi la réaction des autres animaux et l’amusement ou l’agacement de son propriétaire.

Tromper le stress et l’ennui :

En cas de stress ou d’ennui, le chien chevauche pour se relaxer (autostimulation) ou compenser son manque d’activité (balade, jeux, etc.).

un dérèglement hormonal :

chevauchement chez le chien raisonsLe satyriasis est une maladie qui se traduit par un état permanent d’excitation sexuelle chez le chien. Elle résulte généralement d’un dérèglement hormonal. En cas de doute, il ne faut pas hésiter à demander conseil à son vétérinaire.

Solutions pour éviter le chevauchement du chien

Une bonne sociabilisation primaire :

Lorsque l’on souhaite adopter un chien, il faut toujours s’assurer qu’il n’a pas été séparé de sa mère et de ses frères et soeurs avant l’âge légal (2 mois). Dans le cas contraire, il n’aura pas eu la sociabilisation primaire nécessaire aux apprentissages des codes canins de son espèce.

La castration dès que possible :

La castration avant la montée des hormones sexuelles évite de nombreux cas de chevauchement chez le chien de sexe masculin. Pour être efficace, elle doit être pratiquée entre 6 et 9 mois selon la race.

À lire : la castration du chien

Un réaction adaptée :

  • Lorsque le chien chevauche un objet pour attirer l’attention, réagir renforce ce comportement car l’animal comprend vite qu’il entraîne une réaction de la part du maître. L’ignorer reste la meilleure solution.
  • Si le chien chevauche par stress ou ennui, il faut davantage le faire se dépenser. Une promenade quotidienne permet des interactions et des stimulations cognitives indispensables à l’animal.

Réprimander si nécessaire :

chevauchement chien solutionsEn cas de chevauchement d’un congénère ou d’une personne, le comportement doit immédiatement être arrêté et réprimandé car cette attitude n’est pas acceptable.

  • Pour éviter les bagarres entre chiens.
  • Afin de montrer au chien qu’il n’est pas le maître à la maison.
  • Pour éviter chute ou griffure aux enfants et aux personnes âgées (etc.).

Chiot, l’animal peut cesser le chevauchement lorsque son maître hausse la voix et lui  dit « non » ou lorsqu’il le redirige vers une autre activité comme le jeu.

À l’âge adulte lorsque les mauvaises habitudes sont prises, il est très difficile d’éviter le chevauchement chez le chien. Les propriétaires choisissent alors de garder leur chien en laisse lorsqu’il croise un autre chien ou d’utiliser un collier d’éducation (à bon escient) pour détourner l’attention de leur animal.

Lorsqu’aucune solution ne fonctionne, faire appel à un comportementaliste apporte une aide précieuse pour comprendre et supprimer ce comportement chez le chien.

Conseil malin

Apprendre l’ordre « Non !» ou « Laisse ! »  à son compagnon dès le plus jeune âge en utilisant l‘éducation positive aide à éviter le chevauchement du chien dans la plupart des cas de figure.


A lire aussi :

©Ximagination, ©cynoclub, ©innocent

L.D.

 

 

 


Écrit par Lydie Dronet | En immersion dans le monde animalier depuis une vingtaine d’années, Lydie partage son expérience et son expertise. Ses autres sujets de prédilection, la nutrition et les vertus des plantes.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *