Connexion
Accueil / Les Animaux / Rongeurs et petits mammifères / Quelle litière choisir pour un lapin nain ?

Quelle litière choisir pour un lapin nain ?

Quelle litière choisir pour un lapin nain ?
0

Voilà une question que tous les propriétaires de lapin devraient se poser. En effet, le petit animal est amené à passer du temps dans sa cage, et celle-ci doit donc être propre et parfaitement saine. De ce point de vue, toutes les litières ne se valent pas ! Découvrez pourquoi.

Qu’est-ce qu’une bonne litière pour lapin nain ?

Le top des litières pour lapin nain

Une bonne litière pour lapin répond à trois critères :

  1. Elle ne dégage pas de poussière.
  2. Elle ne contient aucun produit nocif.
  3. Sa capacité absorbante est optimale.

La poussière émise par certaines litières peut entraîner des difficultés respiratoires chez le petit animal, d’où l’importance de l’éviter. Pensez également à vérifier que le produit n’est pas irritant pour les pattes de votre lapin, qu’elle ne provoque pas de pododermatites (inflammation de la peau sous les pattes) ni de pertes de poils.

On peut également considérer qu’une litière de qualité retient bien les odeurs d’urines.

Astuce : installez un bac à litière dans la cage de votre lapin afin de bien séparer son espace de vie et de repos de l’endroit où il fait ses besoins. Cette solution est bien plus hygiénique et facilite beaucoup la corvée de nettoyage.

Pour aller plus loin : Quelle cage choisir pour un lapin nain ?

Les meilleures litières pour lapin nain

Rafle de maïs, chanvre, lin, copeaux de bois, paille… Il existe différents types de litières, parmi lesquelles il peut être difficile de s’y retrouver. Voici notre sélection des trois meilleures litières pour lapin nain afin de guider votre choix.

1. Les granulés de pailles

Avantages

  • Les granulés de pailles sont très absorbants.
  • Ce matériau est parfaitement sain pour le lapin, puisqu’il ne contient ni phénol, ni aucune autre substance toxique.
  • La paille est un matériau écologique, un déchet recyclé issu de la production de céréales qui est également biodégradable et compostable.
  • Son prix est attractif.

Inconvénient

  • Cette litière est peu rependue dans le commerce.

2. Le chanvre

Avantages

  • La litière de chanvre est 100 % naturelle.
  • Elle est idéale pour les lapins qui souffrent de pododermatites, car elle est plus moelleuse et agréable que les granulés.
  • Le chanvre est un matériau écologique qui demande peu de ressources pour être produit, et qui peut être composté.

Inconvénient

  • Son pouvoir d’absorption est moins important que d’autres litières.

À noter : la litière de lin possède approximativement les mêmes caractéristiques et avantages que la litière de chanvre. Plus absorbante, elle a toutefois une odeur forte.

3. Les granulés de cellulose (papier recyclé)

Avantages

  • Le papier recyclé forme une litière très absorbante.
  • Ce matériau ne produit pas d’odeur désagréable.
  • Il s’agit d’un matériau écologique puisque produit à partir de papier recyclé.

Inconvénients

  • Cette litière ne peut pas être compostée.
  • Certains lapins sont tentés de la manger (surveillez que le vôtre n’en fasse surtout pas son repas).

Les litières à éviter absolument

Litiere pour lapin nain a ne pas utiliserLes copeaux de bois résineux (comme le pin ou le cèdre) doivent être proscrits de la cage de votre lapin nain ! En effet, le contact de ces matériaux avec l’urine peut entraîner des dégagements de phénol. Ce gaz peut alors provoquer des problèmes respiratoires chez le lapin.

De manière globale, éviter les litières de copeaux de bois, même si elles ne sont pas produites à partir de résineux. Bien qu’absorbant, ce type de litière génère de la poussière, là encore dangereuse pour le système respiratoire de votre petit animal.

Économique et disponible partout, cette litière n’en reste pas moins nocive pour le lapin qui, rappelons-le, est un petit compagnon fragile. Si, pour une raison ou pour une autre, vous êtes contraint d’utiliser des copeaux de bois, évitez absolument les résineux et tournez-vous de préférence vers des copeaux provenant d’arbres feuillus, comme le chêne.

Pour aller plus loin :

Ceci devrait aussi vous intéresser :


Photos : Juli Reichel, Coaly Bunny, Cornell Frühauf


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *