Aeschynanthus plante

L’aeschynanthus émerveille nos intérieurs grâce à sa magnifique floraison de mai à septembre.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Aeschynanthus
Famille : Gesneriacées
Type : Vivace, plante d’intérieur

Hauteur
 : 30 à 40 cm
Exposition : Lumineuse
Sol : Plutôt acide

Feuillage
 : Persistant
Floraison : Mai à septembre

La plantation, l’entretien, l’arrosage ou le rempotage, sont autant de paramètres qui participeront à la réussite de votre  aeschynanthus.

Plantation, rempotage des aeschynanthus

Il est recommandé de planter les rhizomes au début du printemps dans un mélange de terreau et de terre de bruyère.

  • Les tubercules doivent arriver presque en surface afin d’éviter tout risque de pourriture.

Le rempotage s’effectue au printemps, courant avril en général.

  • Remplacez entièrement la terre par un terreau neuf.
    Mélangez un terreau pour plantes fleuries avec de la terre de bruyère

Préférez un endroit clair, lumineux mais sans soleil direct, surtout aux heures les plus chaudes.

Vous pourrez l’installer à côté d’un saintpaulia car ils font partie de la même famille les conditions de culture sont les mêmes.

Multiplier un aeschynanthus

On peut multiplier le aeschynanthus facilement, c’est l’assurance de faire de nouveaux plants et pourquoi pas de faire plaisir à ses amis.

  • Division des rhizomes au printemps. Préférez ceux qui portent déjà quelques feuilles.
  • Planter ces rhizomes dans des pots remplis de terreau.
  • Placer ces boutures à la lumière mais sans soleil direct.
  • Arroser régulièrement mais sans excès.

Entretien de l’aeschynanthus

Supprimez régulièrement les fleurs fanées afin de favoriser l’apparition de nouveaux boutons.

AeschynanthusSi votre ne fleurit pas, c’est probablement que toutes les conditions de culture ne sont pas réunies.

> Assurez-vous qu’il a assez de lumière pour bien se developper.

> Le Aeschynanthus aime la chaleur. Il se peut qu’il soit en courant d’air ou que la température de votre pièce ne soit pas suffisamment élevée l’été (Minimum 22° pour fleurir)

Placer à bonne lumière et faire attention aux coups de froid l’hiver.

Arrosage de l’aeschynanthus

Même si il est originaire des zones tropicales d’Asie, le aeschynanthus n’a pas besoin d’un arrosage excessif.

On arrosera davantage pendant la période de floraison, c’est à dire de mai à septembre, et on respectera une période plus sèche durant les mois d’hiver.

C’est ainsi qu’on respectera au mieux les 2 périodes important des régions tropicales, à savoir une saison des pluies et une saison sèche.

Soit environ 2 fois par semaine en été, et faire des apports d’engrais liquide tous les 10 à 15 jours. Le reste de l’année, arroser avec parcimonie, pas plus d’une fois par semaine. Cette période de repos végétatif presque au sec, avec une bonne luminosité, est le garant d’une nouvelle floraison.

  • Il convient d’arroser régulièrement mais sans excès entre mai et septembre-octobre.
    Il faut aussi brumiser les feuilles durant cette même période pour maintenir un bon niveau d’humidité.
  • A la fin de la floraison (octobre), diminuez progressivement l’arrosage jusqu’à l’arrêter complètement lorsque les feuilles sont mortes.
    Respectez sa période d’hivernage en la mettant dans une pièce plus fraîche (environ 15°) et sombre.
  • Dès février/mars, recommencez à arroser en installant votre plante dans une pièce plus chaude (18 à 22°) et lumineuse
  • Dès le mois de mai vous pourrez la mettre en extérieur si vous le souhaitez, jamais au soleil direct mais avec une bonne lumière.
  • Le aeschynanthus étant fragile, évitez de le déplacer trop souvent.

Engrais et aeschynanthus

Les aeschynanthus ont besoin d’engrais durant toute la période de végétation, de mai à septembre.

C’est l’assurance d’avoir une très belle floraison durant toute cette période.

  • Tous les 15 jours environ, apportez de l’engrais liquide pour plantes fleuries.

Dès septembre, réduisez progressivement l’apport d’engrais et arrêtez tout à partir d’octobre.

Aeschynanthus après la floraison

Une fois les fleurs fanées, il faut réduire l’arrosage jusqu’à ce que les feuilles soient totalement fanées et tombées.
Une fois qu’il n’y a plus de feuilles, mettez votre aeschynanthus dans un lieu frais, ombragé et plutôt sec.

La température idéal au repos se situe autour de 13 à 15°.

A la fin de l’hiver, rempotez le tubercule dans un nouveau terreau et reprenez l’arrosage régulier.

Dès l’apparition des premiers bourgeons, arrosez abondamment et voilà votre aeschynanthus parti pour une nouvelle floraison.

A savoir sur l’aeschynanthus

Originaire d’Asie et plus particulièrement des zones tropicales de Chine mais aussi d’Inde et de Malaisie, l’aeschynanthus se plait particulièrement bien en intérieur sous nos climats où il fleurit généreusement de mai à septembre.

Si l’on aimerait que sa floraison soit plus longue, on se consolera volontiers par la beauté de ses fleurs au rouge ou jaune orangé éclatant.

Son entretien est relativement aisé si les règles évoquées ci-dessus sont bien respectées.

  • N’hésitez pas à lui apporter beaucoup de lumière en évitant toutefois le soleil direct.

Conseil à propos de l’aeschynanthus

Assez sensible aux pucerons, une méthode consiste à planter 1 ou 2 gousses d’ail au pied de la plante afin de les répulser.