Connexion
Accueil / Jardinage / Aromatiques / Cultiver l’ail des ours en pot, les conseils pour réussir

Cultiver l’ail des ours en pot, les conseils pour réussir

Cultiver l'ail des ours en pot
0

L’ail des ours est une plante sauvage qui pousse naturellement dans les sous-bois. Peu exigeant, on peut également cultiver l’allium ursinum chez soi. De nature envahissante, il est conseillé de le cultiver en pot afin d’éviter qu’il ne colonise le jardin.

Voici tous nos conseils pour cultiver l’ail des ours en pot.

Période de semis : Été ou fin d’hiver
Récolte : Fin d’hiver, début du printemps

Un pot adapté à la culture de l’ail des ours

Optez pour un pot plus large que haut, d’au moins 20 cm de profondeur pour 30 cm de large.

Évitez les pots en terre cuite dont la matière poreuse ne retient pas suffisamment l’humidité. En effet, l’ail sauvage a besoin d’un substrat frais en permanence. Pour autant, la terre ne doit pas être gorgée d’eau, aussi choisissez un pot percé en son fond afin de permettre un bon écoulement de l’eau d’arrosage.

Un substrat humifère et frais

Allium ursinum prospère dans les sols humifères et frais des sous-bois. Il a également besoin d’un substrat bien drainant.

Cultivez-le dans un mélange de terreau potager additionné de sable ou de pouzzolane. N’hésitez pas à amender le substrat avec du terreau de feuilles ou du compost mûr.

Placez également une couche drainante au fond du pot, par exemple sous forme de billes d’argile.

Semis et plantation de l’ail des ours en pot

Semis ail des ours en potLe semis d’ail des ours intervient dans son pot définitif entre juillet et septembre. Vous pouvez également le semer en godet et au chaud entre février et mars, à une température comprise entre 15 et 20°C. Dans tous les cas, maintenez l’humidité du substrat par des apports d’eau réguliers jusqu’à la levée. Si vous avez semé votre ail sauvage en godets, repiquez-le au stade de 4 feuilles.

À noter : la récolte des graines d’ail des ours intervient entre les mois de juin et de juillet, lorsque les ombelles arrivent à maturité.

Planter les bulbes d’allium ursinum en pot

La plantation des bulbes d’ail des ours en pot intervient entre les mois de septembre et d’octobre.

Veillez à les enfoncer à au moins 10 à 15 cm de profondeur dans le substrat, et à les espacer de 10 à 15 cm entre eux.

Un emplacement frais et ombragé

Exposition Allium Ursinum en potEncore une fois, l’ail des ours est une plante des sous-bois. Aussi, pour réussir sa culture en pot, il est important de l’installer à un emplacement qui reproduise les mêmes conditions.

Placez donc le pot à l’ombre ou à la mi-ombre, en veillant à ce qu’il profite de la lumière du matin.

Evitez à tout prix les situations chaudes en journée.

Entretien de l’ail sauvage cultivé en pot

Plante facile à cultiver, l’ail des ours demande très peu de soins pour prospérer en pot. Il apprécie d’être surfacé à l’automne avec du terreau de feuilles ou du compost bien décomposé, et ses bulbes doivent être divisés tous les 3 ou 4 ans.

Un arrosage régulier

  • Au printemps, renouvelez vos arrosages entre 2 et 3 fois par semaine.
  • À la belle saison, arrosez votre ail sauvage en pot dès que le substrat est sec en surface sur 2 cm de profondeur.
  • Stoppez tout apport d’eau après la floraison, période où votre plante entre en dormance et où son feuillage caduc disparaît jusqu’au printemps suivant.

La récolte de l’ail des ours en pot

Notez que toutes les parties de l’ail des ours (bulbes, feuilles et fleurs) peuvent être consommées.

Même en pot, la saison de la cueillette de l’ail sauvage est relativement courte.

Récolte ail sauvage en potEn effet, ses feuilles font leur apparition entre les mois de février et de mars, suivies de près par les fleurs qui apparaissent 1 mois plus tard environ. Or, les feuilles sont bien plus tendres et parfumées lorsqu’elles sont cueillies avant la floraison. Après celle-ci, le feuillage devient plus coriace et filandreux. Quant au bulbe, on le ramasse de l’été jusqu’à l’automne.

Ceci va aussi vous intéresser :


Photos : ©Maja Dumat, ©Tauralbus, ©Ivan Radic


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos réactions
  • Marmont a écrit le 24 octobre 2023 à 15 h 16 min

    Articles bien faits