Connexion
Accueil / Jardinage / Potager et légumes / Ail rocambole : plantation et entretien

Ail rocambole : plantation et entretien

Ail rocambole - Allium scorodoprasum
0

L’ail rocambole en résumé :

Nom latin : Allium scorodoprasum
Nom commun : Ail rocambole
Famille : Alliacées
Type : Bulbe potager

Hauteur : 10 à 50 cm
Distance de plantation : 10 à 15 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Tous types, meuble, profond, drainé

Plantation : Automne, fin d’hiver
Récolte : Eté

L’ail rocambole est doublement intéressant au potager : pour ses gousses naturellement, mais aussi pour ses bulbilles situées en haut des tiges. À la fois gustatif et rustique, il a toute sa place dans vos parterres cultivés.

Plantation de l’ail rocambole

Ce bulbe potager apprécie d’être installé au soleil pour s’épanouir. Concernant le sol, il est peu contraignant et s’adapte à tous les pH et à toutes les natures de terre. Néanmoins, cette dernière doit être meuble et riche en matières organiques de préférence.

Préparation du sol :

Pour augmenter vos chances de réussite et accroître les récoltes, il est conseillé d’effectuer quelques travaux préparatoires du sol.

Le premier point important est de ne jamais incorporer de fumures organiques (terreau, compost, fumier) dans le sol juste avant la plantation. L’opération doit avoir lieu un an avant pour éviter les risques de pourriture ou de maladies. Une astuce consiste à installer vos pieds d’ail rocambole dans une zone qui aura été préalablement cultivée et copieusement amendée la saison précédente.

Concernant la préparation du sol, il suffit de retourner la terre sur 10 à 20 cm de profondeur à l’aide d’une grelinette ou d’une fourche‑bêche.

Plantation :

Ail rocambole - Allium scorodoprasum plantation semisLa plantation se déroule en octobre‑novembre ou en février et s’effectue en plusieurs étapes :

  1. Réalisez des buttes de 10 cm de haut.
  2. Tous les 10 à 15 cm, déposez au sommet les caïeux, la tête vers le haut et enfoncez‑les légèrement. De cette manière, l’humidité ne stagnera pas aux pieds des plants, limitant ainsi les risques de pourriture.

Il est possible d’utiliser les bulbilles pour la culture de l’ail rocambole, mais l’opération est plus longue ; la formation des gousses ne se faisant qu’un an après.

Culture et entretien

L’ail rocambole ne demande aucun soin lorsqu’il est bien installé. Rustique, il s’adapte bien aux variations de températures et ne nécessite pas d’arrosage. Vous pouvez néanmoins arroser vos plants en cas de sécheresse particulièrement prolongée, mais surtout pas avant la récolte.

Maladies et ravageurs de l’ail rocambole :

Rustique et résistant, l’Allium scorodoprasum n’est pas sensible aux maladies. De plus, les ravageurs et les parasites ne semblent pas s’y intéresser.

Récolte et conservation

La cueillette de l’ail rocambole s’effectue au mois d’août et se déroule en deux temps :

  1. Ail rocambole recolte conservationLorsque les feuilles commencent à jaunir, munissez‑vous d’une fourche‑bêche et soulevez légèrement les pieds sans les arracher, en prenant garde aux bulbes. En faisant ainsi, vous amorcerez la maturation de ces derniers.
  2. Prélevez vos gousses à partir du moment où le feuillage est complètement jaune et desséché. Opérez par temps sec de préférence, vous pourrez ainsi laisser sécher votre récolte au soleil pendant quelques jours avant de la rentrer.

L’ail rocambole a l’avantage de se conserver longtemps. Il suffit de le stocker dans un endroit sec et aéré ; disposé dans des clayettes ou réuni en bouquets suspendus.

L’ail rocambole en cuisine

L’ail est un condiment indispensable dans de nombreuses recettes de cuisine, et l’ail rocambole ne déroge pas à la règle. Vous pouvez en effet l’utiliser de la même façon que son cousin et l’incorporer à vos préparations qui seront parfaitement relevées grâce à son goût prononcé.

Sachez que vous avez également la possibilité de consommer les bulbilles. En effet, à l’instar des petits oignons blancs, vous pouvez les consommer confites dans du vinaigre ou encore les intégrer dans vos salades. L’ail rocambole est donc un allié de choix pour une cuisine originale et savoureuse.

Ceci devrait aussi vous intéresser :


©Andreas Rockstein, ©Donald Hobern (Flickr)


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *