Pour certains, ses feuilles ressemblent à des oreilles d’éléphant, pour d’autres à des cœurs. Outre son aspect décoratif, l’alocasia séduit aussi pour son capital « oxygène ».

Moins connu que l’arum, l’alocasia est pourtant issu de la même famille, celles des Aracées. Les deux ont d’ailleurs un point commun : l’esthétisme ! Pour autant, l’alocasia n’est pas une plante qu’on doit choisir à la légère.

Fiche technique :

Nom latin : Alocasia
Famille : Aracées
Origine : Tropicale

Type : Plante ornementale
Dimensions : La hauteur varie de 0,45 à 5 m et la largeur de 0,50 à 2 m selon les variétés

Plantation : Au printemps
Floraison : De juin à septembre
Exposition : Mi-ombre, à l’abri des courants d’air

Sol : Drainé
Arrosage : Deux fois par semaine en été, tous les 10 jours en hiver et vaporisations régulières

Près de 80 variétés d’alocasias et jusqu’à 5 m de hauteur

Et ses près de 80 variétés ne vont pas vous faciliter la tâche. Car si certaines possèdent, à maturité, la taille idéale pour orner votre intérieur, d’autres sont clairement à proscrire. En effet, les plus grandes d’entre elles peuvent atteindre jusqu’à 5 m de hauteur et 2 m de largeur !

Alocasia, un gros besoin en eau

Autre particularité de l’alocasia : son fort besoin en eau. Pour bien comprendre cette caractéristique, encore faut-il savoir que cette plante est originaire des régions tropicales et subtropicales d’Asie et d’Australie orientale. Elle apprécie donc les températures qui grimpent au-dessus des 20 °C et une atmosphère constamment humide.

Si vous souhaitez offrir le meilleur environnement à votre alocasia, installez-le dans une serre ou une véranda chauffée. « Il ne faut jamais laisser son terreau se déshydrater. On peut ainsi mettre son cache-pot sur une soucoupe d’eau qui s’évaporera autour de la plante. Et pour le combler, offrez-lui une douche de temps en temps ou sortez-le l’été, quand il pleut » précise MaPlanteMonBonheur.fr.

Alocasia, producteur d’oxygène

En plus de ses qualités décoratives, la plante aux oreilles d’éléphant, comme beaucoup le surnomment, est aussi un gros producteur d’oxygène. Plus la surface de ses feuilles est importante, plus il sera efficace et vous offrira un environnement agréable.

Ne vous attendez pas non plus à le voir fleurir, l’alocasia n’a pas besoin de cela pour séduire.

Et si par hasard, un épi de fleurs apparaît sur le vôtre, soyez vigilant, cela indique qu’il souffre. De même, si ses feuilles inférieures perdent de leur beauté, n’hésitez pas à les couper à 4 cm de leur base. Cela devrait stimuler la naissance de nouvelles feuilles.

C.B.

Crédits des visuels :    Alocasia en pot : ©Eryk Rogoziński – stock.adobe.com    Alocasia feuille : ©Jean-Marie Maillet – stock.adobe.com    Alocasia : ©Natalya2015 – stock.adobe.com    Alocasia en situation : ©MaPlanteMonBonheur.fr

La signature et les crédits photos sont des mentions obligatoires. Nous vous rappelons que les photos fournies par l’agence de presse APEI doivent être utilisées en complément du texte qui les accompagne. L’APEI décline toute responsabilité en cas d’usage inapproprié.

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alocasia : puis-je le mettre dehors l'été ?
Posté par hieronimus57 le 29 mai 2017

alocasia qui pleure
Posté par Josette le 13 octobre 2013

Petit sapin en jardinière.Branches intérieures sèchent
Posté par Azure le 14 août 2018

Lys gloriosa en fleurs.Est-il possible de le garder à l'intérieur ?
Posté par looping62620 le 08 juillet 2018

Semis à l'intérieur.Godet ou caissette pour certains légumes ?
Posté par loulou62 le 21 mai 2018