Connexion
Accueil / Le Jardinage / Potager et légumes / La bardane japonaise – Gobo : une racine très cultivée au Japon

La bardane japonaise – Gobo : une racine très cultivée au Japon

0

On cultive la bardane japonaise comme plante potagère pour sa racine, en particulier au Japon. Voici nos conseils de culture.

Le gobo en résumé :

Nom latin : Arctium lappa Takinogawa
Famille : Astéracées
Type : légume racine

Hauteur : 250 cm
Distance de plantation : 30×25 cm
Exposition : ensoleillée ou mi-ombragée
Sol : frais, humifère, souple, profond

Semis : avril à juillet – Récolte : juillet à novembre

Semis de bardane japonaise Tokinogawa

Le semis de gobo intervient entre les mois d’avril et de juillet.

  • Semez les graines de bardane japonaise en lignes, en veillant à espacer ces dernières de 30 cm à 40 cm. Recouvrez les graines avec une fine couche de terre.
  • Éclaircissez les jeunes plants lorsqu’ils mesurent 10 cm, pour ne conserver qu’un pied tous les 25 cm.
  • Maintenez le substrat bien humide durant toute la durée de germination. De cette façon, la racine de gobo grossira rapidement et restera bien tendre.

Culture et entretien du gobo

Facile de culture, la grande bardane est une plante potagère idéale pour les jardiniers débutants. Très rustique, capable de résister à des températures allant jusqu’à -25°C voire plus, elle peut rester en terre tout l’hiver.

Bardane japonaise- Gobo cultureLe gobo ne demande pas beaucoup d’entretien, si ce n’est des binages et sarclages réguliers, à condition d’être cultivé dans un sol frais, humifère, souple et profond, à emplacement ensoleillé ou mi-ombragé.

Notez qu’il est important de maintenir la terre bien humide tout au long de la croissance de la bardane japonaise. Une fois celle-ci bien développée, arrosez uniquement si nécessaire.

Attention : le gobo peut être envahissant en raison de ses semis spontanés. Il est donc recommandé de couper les capitules floraux avant leur épanouissement.

Maladies et ravageurs

La bardane japonaise est une plante peu sensible aux maladies. Attention toutefois aux limaces qui en apprécient particulièrement les feuilles.

Récolter la bardane japonaise Tokinogawa

Bardane japonaise- GoboLa récolte de la bardane japonaise débute 2 mois et demi à 3 mois après le semis. Procédez alors au fur et à mesure de vos besoins. Cette récolte peut se poursuivre durant tout l’hiver pour les semis les plus tardifs.

Afin de faciliter l’arrachage des racines en profondeur, privilégiez l’utilisation d’une fourche bêche. Les tiges florales se récoltent quant à elles au printemps.

Conservation :

  • La racine de gobo s’oxyde immédiatement, et doit donc être immergée rapidement dans l’eau.
  • Si vous souhaitez conserver les racines, procédez alors à la récolte en début de floraison, et faites-les sécher dans un lieu sec et aéré.

Comment cuisiner le gobo ?

Les racines de bardane japonaise Tokinogawa Long peuvent être dégustées crues ou cuites, mais les Japonais préfèrent les faire cuire dans une eau salée frémissante pendant 1 h avant de les dorer à la poêle. La racine de gobo est généralement consommée comme les salsifis.

Les jeunes pousses, également comestibles, se dégustent comme les asperges. Les jeunes feuilles fraîches et encore tendres peuvent être consommées crues et finement hachées en accompagnement des salades. Les feuilles peuvent également être cuisinées comme les blettes à cardes ou les épinards.

En savoir plus à propos de la bardane japonaise

Nom commun : gobo, Tokinogawa (parfois orthographié Takinogawa)

Gobo - Bardane japonaiseLa bardane japonaise Tokinogawa Long, couramment appelée gobo, est une plante herbacée bisannuelle de la famille Astéracées, originaire de Sibérie.

La bardane japonaise produit des tiges rougeâtres, de larges feuilles caduques, et des capitules rose violet entourés de bractées crochetées. On la cultive comme plante potagère pour sa racine, en particulier au Japon.

Cette forme améliorée de la bardane sauvage produit une racine de 5 cm de diamètre pour 1,2 m de long au maximum. Son goût légèrement sucré rappelle sensiblement un mélange entre le salsifis et l’artichaut. Notez que cette racine est également appréciée pour ses propriétés dépuratives, diurétiques et revigorantes.


©Madeleine Steinbach/AdobeStock, ©José Martinez – Flickr, ©raspberryjam0314 – Pixabay, ©Capri23auto – Pixabay


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *