Callisie rampante : une jolie plante appréciée des tortues

Callisie rampante - Callisia repens

La callisie rampante est une plante ornementale d’intérieur, appréciée pour son charme et la couleur violacée de son feuillage.

En résumé :

Nom : Callisia repens
Famille : Commélinacées
Type : succulente

Hauteur : 10 à 15 cm
Étalement : jusqu’à 1 m
Exposition
 : lumineuse sans soleil direct
Sol : bien drainé

Rusticité : 10°C minimum – Feuillage : persistant – Floraison : mai-juin

Bien que non rustique, la callisie rampante est une plante ornementale facile à cultiver en intérieur, notamment en suspension. Elle est souvent utilisé en terrarium.

Plantation de la callisie rampante

Exposition :

Callisie rampanteCallisia repens apprécie les expositions lumineuses, mais sans soleil direct. Elle est capable de tolérer la mi-ombre.
Notez qu’une forte luminosité fait rougir son feuillage.

Sol :

La callisie rampante a besoin d’un sol léger et bien drainé. On l’installe dans un bon terreau pour plante verte, agrémenté de tourbe et de sable de rivière.

Plantation :

La plantation et le rempotage de cette succulente peuvent intervenir toute l’année, bien que le printemps reste le moment le plus propice à l’opération.

Entretien de la liane tortue

Arrosage :

Durant la période de croissance, arrosez régulièrement votre Callisia repens en veillant à laisser sécher le substrat entre deux arrosages. Pensez à vider la soucoupe sous le pot. Utilisez de préférence une eau douce à température ambiante. Le reste de l’année, espacez vos apports en eau.

Fertilisation :

Toujours durant la période de croissance, apportez-lui, toutes les trois semaines, un engrais spécial pour plantes grasses et succulentes.

Taille :

Callisie rampante, culture et entretienPincez les tiges afin d’aider la plante à se densifier. Supprimez également les feuilles desséchées ou abîmées au fur et à mesure de leur apparition.

Hivernage :

Gélive, la callisie rampante doit être rentrée en hiver pour être installée dans un local sec où la température oscille entre 10 et 15°C.

Multiplication :

Callisia repens peut être multipliée par bouturage de tige dans l’eau ou par marcottage, ainsi que par division des touffes.

Maladies :

La callisie rampante n’est globalement pas sensible aux maladies. En revanche, l’eau stagnante ou l’excès d’humidité peuvent la faire pourrir.

Du côté des parasites, elle peut être attaquée par les araignées rouges et autres acariens, ainsi que par les pucerons et les thrips.

En savoir plus à propos de Callisia repens

Nom commun : callisie rampante, liane tortue
Origine : Antilles et Amérique

Callisie rampanteCommunément appelée callisie rampante et liane tortue, Callisia repens est une plante vivace herbacée succulente, originaire des forêts tropicales des Antilles et d’Amérique. Cette subtropicale tapissante et compacte est également riche en sels minéraux. Pour cette raison, elle est notamment très appréciée des tortues, à l’origine de son surnom. Il s’agit d’ailleurs aussi d’une plante fourragère pour certains animaux de compagnie, et notamment pour les rongeurs, tortues, caméléons, iguanes, et certains oiseaux.

Les tiges de la callisie rampante sont retombantes, longues de plusieurs dizaines de centimètres et assez cassantes. De couleur verte à rose violacé, les feuilles charnues de cette succulente ont une forme ovale à lancéolée. Les conditions de culture peuvent notamment beaucoup impacter la couleur de ce feuillage.

La floraison de la Callisia repens intervient au printemps. La plante produit alors de petites fleurs délicates et blanches composées de trois pétales, aussi odorantes qu’éphémères. Sachez toutefois que cette floraison est assez rare lorsque la plante est cultivée en intérieur.

Le genre Callisia se compose d’une vingtaine d’espèces, parmi lesquelles on retrouve :

  • la Callisia repens, ou callisie rampante, la plus connue et cultivée sous nos latitudes ;
  • la Callisia elegans, ou callisie gracieuse, qui possède un feuillage velouté et rayé de vert et de blanc crème ;
  • la Callisia fragrans, ou callisie parfumée, qui produit une grande tige dressée et des feuilles allongées disposées en rosace ;
  • ou encore la Callisia navicularis, dont le feuillage bien vert s’installe en épis.

A découvrir également :


Photos : ©Forest and Kim Starr, ©candiru


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.