Comment multiplier l’estragon ? Semis, division, bouturage et marcottage

Multiplier l'estragon

Semis, division, bouturage et marcottage, plusieurs méthodes de multiplication sont possibles avec l’estragon. Voici comment multiplier l’estragon et ainsi profiter à volonté de cette herbe aromatique au parfum anisé.

Multiplier l’estragon par semis, est-ce possible ?

Estragon du Mexique
Tagetes lucida, estragon du Mexique

Il existe deux variétés d’estragon qui peuvent être multipliées par semis :

  • l’estragon de Russie (moins aromatique que l’estragon français) ;
  • et l’estragon du Mexique (ou tagète luisante).

Le semis de graines d’estragon intervient à la fin de l’hiver et au début du printemps, entre les mois de février et de mai. La levée se fait généralement sous deux semaines.

Semis de l’estragon de Russie

Le semis de graines d’estragon de Russie en pleine terre est possible à partir de la mi-mai, une fois que les risques de gelée sont écartés.

  1. Aérez la terre et aplanissez le sol.
  2. Tracez un sillon léger dans la terre.
  3. Semez les graines d’estragon de Russie en suivant le sillon.
  4. Recouvrez et tassez légèrement à l’aide d’un râteau.

Semis de l’estragon du Mexique

Entre fin février et avril, semez sous abri chauffé entre 18 et 20 °C. Le semis de graines d’estragon du Mexique se réalise en caissette ou dans de petits godets.

  1. Semis d'estragon en caissetteRemplissez les contenants avec du terreau spécial semis allégé avec 25 % de sable.
  2. Avec le doigt ou un crayon, creusez un trou d’environ 1 cm de profondeur dans le substrat.
  3. Placez quelques graines dans le trou et recouvrez-les avec le terreau.
  4. Arrosez en pluie fine à l’aide d’un arrosoir à pommes ou d’un vaporisateur.
  5. Maintenez le terreau humide jusqu’à la levée des semis.
  6. Repiquez les plantules à leur emplacement définitif 6 à 8 semaines après les semis.

Multiplier l’estragon par division de la touffe

Estragon français
Artemisia Dracunculus, estragon français

Contrairement à l’estragon du Mexique et à l’estragon de Russie, l’estragon français ne se sème pas. En revanche, il peut facilement être multiplié par division des touffes. La division de la touffe d’estragon intervient au printemps, afin de permettre aux parties prélevées de bien s’enraciner dans leur nouvel environnement.

  1. Commencez par déterrer votre pied d’estragon français en laissant la terre autour de ses racines.
  2. Divisez la touffe d’un coup sec à l’aide d’une bêche.
  3. Chaque partie divisée doit posséder des racines.
  4. Replantez immédiatement les plants divisés dans le sol.
  5. Si vous les plantez à proximité les uns des autres, espacez les plants d’au moins 50 cm en tous sens.

Multiplier l’estragon par bouturage

Toutes les variétés d’estragon peuvent être multipliées par bouturage. L’opération intervient en été, entre la mi-juillet et la fin du mois d’août.

  1. Préparez un pot en le remplissant de terreau de plantation.
  2. Sélectionnez quelques tiges herbacées (vertes) et branches ligneuses (bois) sur un pied d’estragon bien formé.
  3. Prélevez des tiges d’au moins 10 cm.Bouture dans l'eau d'estragon
  4. Plantez les boutures dans le substrat du pot.
  5. Placez vos boutures d’estragon au chaud pour l’hiver.
  6. Maintenez le substrat humide.
  7. Au printemps suivant, transplantez-les à leur emplacement définitif.

À noter : le bouturage dans l’eau est également possible avec l’estragon, du moment que vous installez la bouture dans un endroit chaud et lumineux. Une fois qu’il aura produit de nouvelles racines, plantez-le dans la terre.

Multiplier l’estragon par marcottage

Le marcottage est la dernière technique de multiplication envisageable avec l’estragon. Il se pratique au printemps (jusqu’au mois de juin) sur des plants âgés d’au moins un an.

  1. Couchez quelques tiges du plant au sol, sans les couper.
  2. Supprimez les feuilles installées sur la partie de la tige à enterrer.
  3. Recouvrez cette dernière de terre (pour la maintenir sous terre, plombez la tige avec une pierre).
  4. Maintenez la marcotte humide en l’arrosant régulièrement.
  5. Une fois que les nouveaux plants ont atteint plusieurs centimètres de hauteur, sevrez-les en sectionnant leur lien avec la plante mère.
  6. Prélevez délicatement le nouveau plant avec sa motte avant de le planter dans son nouvel environnement.

Ceci devrait vous intéresser :


Photos : ©Forest and Kim Starr, ©steevo2005, ©zbfj, ©Megan Hansen, ©Paul Downey


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.