La consoude : une plante aux nombreux avantages

Consoude

La consoude en résumé :

Nom latin : Symphitum sp.
Nom commun : Consoude
Famille : Boraginacées
Type : Plante vivace

Hauteur : 30 cm à 1,20 m selon l’espèce
Densité de plantation : 6 à 8 pieds par m²
Exposition : Plutôt mi­‑ombragée
Sol : Tous types

Floraison : Fin de printemps, début d’été
Feuillage : Persistant

La consoude est une plante vivace souvent considérée comme sauvage et généreuse de nature. À la fois pour le jardinier en lui fournissant de quoi soigner son jardin, mais également pour les insectes pollinisateurs grâce à ses fleurs mellifères. (Re)découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la consoude et ses nombreuses vertus.

Plantation de la consoude

Plante vivace peu contraignante, la consoude est simple à planter. Aucune préparation du sol n’est à prévoir et la plantation peut se faire en automne ou au printemps.

Consoude cultureEn revanche, soyez attentif sur le choix de l’emplacement et optez pour une situation ensoleillée à mi‑ombragée. De plus, veillez à installer la consoude dans un endroit du jardin qui ne craint pas la concurrence, car cette vivace peut vite devenir envahissante et il est difficile de la déloger.

Conseil malin : appliquez au sol un paillage naturel après la plantation de vos pieds de consoude. Il conservera l’humidité de la terre, que la vivace apprécie.

Entretien de la consoude

Au début de son implantation, vous devrez probablement surveiller l’arrosage et réaliser des apports modérés, mais réguliers en cas de sécheresse prolongée.

Lorsque les racines se seront installées en profondeur, le seul entretien nécessaire sera de renouveler le feuillage en rabattant la touffe après la floraison. Si l’été est trop sec, attendez le retour des pluies pour réaliser la taille.

Lorsque la consoude s’étale un peu trop, n’hésitez pas à la contrôler à l’aide d’une bêche bien aiguisée pour éliminer les tiges qui s’étendent trop.

Multiplication :

Bien souvent, le plus simple pour multiplier un pied de consoude est de le diviser. Pour cela, déterrez tout ou partie du pied en automne et fragmentez la motte. Repiquez ensuite les nouveaux plants en suivant nos conseils de plantation.

Maladies et ravageurs :

La consoude est une vivace robuste qui n’est pas touchée par les maladies. Les ravageurs ne semblent pas avoir d’impact non plus, hormis peut‑être les altises qui perforent les feuilles, surtout lors des printemps secs (ils détestent l’humidité).

Utilisations et vertus de la consoude

Consoude utilisation bienfaitsL’avantage de la consoude est qu’elle possède de nombreuses qualités que ce soit au jardin ou dans la cuisine.

La consoude au jardin :

Les feuilles de la consoude sont réputées pour le purin de consoude qu’elles permettent de réaliser. Mais les fleurs ne sont pas en reste, et certaines espèces comme la consoude tubéreuse (Symphytum tuberosum) sont particulièrement florifères et recommandées pour attirer les pollinisateurs.

Cuisiner la consoude :

Le feuillage peut également être préparé comme des épinards, que ce soit cru ou cuit. Néanmoins, sa consommation doit être limitée, car il contient des alcaloïdes qui sont toxiques pour le foie en cas d’ingestion trop régulière.

Emploi et association

La consoude est une plante idéale pour garnir un massif, un talus ou pour orner le pied d’un arbuste caduc.

Même si elle peut être associée à toutes les vivaces du jardin, préférez malgré tout l’installer avec des plantes qui ne craignent pas la concurrence comme les pulmonaires, les géraniums vivaces ou encore les fougères.


©Hans, ©Kassandra2, ©Spline_x


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.