Connexion
Accueil / Le Jardinage / Maladies et parasites / Comment lutter contre les altises ?

Comment lutter contre les altises ?

altise traitement lutte
1

Ce petit coléoptère sauteur est particulièrement avide des feuillages du potager, qu’il troue allègrement. Découvrez comment reconnaître les altises et quels traitements naturels utiliser pour les éliminer.

Les altises : des coléoptères

Les altises mesurent entre 2mm et 5mm de long. Elles sont un dos de couleur noire avec des reflets d’un bleu métallique et le reste du corps brun, certaines espèces comme le Phyllotreta nemorum ont une bande jaune au dos. Elles sont dotées de deux longues antennes, de deux d’ailes dures et cornées. Leurs pattes arrières sont très développées, elles leur permettent de sauter haut et leur ont valu le surnom de « puces terrestres ».

Les larves sont nichées sous terre, ce sont les insectes adultes que nous observons sur les feuilles. Lorsqu’elles sont dérangées, elles se laissent choir au sol. Il existe plusieurs espèces d’altises : altise des choux, du maïs, de la pomme de terre, de la vigne

 

Cycle de vie des altises

Après un hiver passé sous terre, ou cachées sous un tas de feuilles, les altises sortent de leur hibernation courant mai.

Selon l’espèce, elles commencent à grignoter les feuilles de leurs plantes favorites. Les femelles pondent des œufs au pied des semis afin d’assurer de la nourriture à leur progéniture. Cette ponte a lieu au printemps mais les femelles procèdent aussi à une ponte avant l’hiver sous terre. Les larves vont alors se délecter des racines des jeunes plantules.

Elles pénètrent également dans les plantes et creusent des galeries. Les larves qui ont éclos en automne, peuvent même passer l’hiver au cœur de la plante et ressortent au printemps pour entrer en nymphose sous terre. Une altise femelle peut pondre jusqu’à 1000 œufs… De quoi ravager bon nombre de cultures !

 

Plantes touchées et dégâts

altise potager legumeSelon les espèces, les altises s’attaquent aux crucifères (chou, navet, roquette…), aux solanacées (tomates, aubergines, pommes de terre…) ou encore à la vigne. Les feuilles de ces plantes sont alors criblées de petits trous, de forme plutôt circulaire.

La plupart du temps, elles grignotent les jeunes feuilles, plus tendres à leur goût. Vous devez donc faire particulièrement attention aux semis pour ne pas compromettre tous vos efforts. Adeptes des environnements secs et chauds, elles poursuivent leur tâche jusqu’aux gelées.

 

Techniques de lutte préventives

Associations de culture

comment lutter contre les altisesCertaines plantes éloigneraient ces ravageurs du potager. C’est le cas de la moutarde et du chou chinois qui font diversion en attirant les altises. À l’inverse, la tanaisie, la fétuque rouge ou le trèfle blanc auraient pour effet de les repousser. Il faudra donc les placer à proximité des plantes sujettes aux attaques d’altises.

Paillage

Une couche de paillage a plusieurs rôles : conserver l’humidité, limiter la pousse des adventices, protéger du froid en hiver et du chaud en été. En conservant un sol frais, le paillage va limiter la colonisation du sol par les altises.

Voile anti-insectes

Sûrement l’une des techniques les plus efficaces. Installez automatiquement un voile anti-insectes sur les espèces sensibles. Il vous permettra également de lutter contre d’autres nuisibles qui auraient la mauvaise idée de faire un tour du côté de votre potager.

 

Traitements naturels

Arrosage

traitement naturel altiseUne fois les altises repérées, il faut alors les faire fuir. Ces insectes redoutent l’humidité, misez donc sur une bonne douche froide. Arrosez alors toute la plante, au niveau du feuillage mais aussi au sol. Préférez le matin, afin que l’eau s’évapore bien avec la chaleur de la journée et n’induise pas de maladies. Évitez toutefois l’arrosage des tomates qui peut causer le mildiou.

Purins

Quitte à arroser, autant pulvériser des purins qui ont aussi l’avantage de renforcer les plantes. Vous pouvez alors choisir de la tanaisie ou de l’ortie, en laissant quelques jours d’intervalles entre deux pulvérisations.

Décoctions répulsives

Les décoctions d’ail ou de piment auraient un effet répulsif ! N’hésitez pas à en pulvériser sur l’ensemble de la plante, ça vaut le coup d’essayer.

Bandes de glu

Certains jardiniers misent sur des bandes de glu pour capturer les insectes adultes. Ce n’est peut-être pas une solution à utiliser seule, mais ça fera toujours quelques altises en moins !

Insecticide biologique

Si vous n’arrivez toujours pas à vous débarrasser des altises, utilisez un insecticide à base de pyrèthre. Autorisé en agriculture biologique, ce traitement est respectueux du sol. Toutefois, utilisez-le seulement si les autres traitements n’ont pas fonctionné. En effet, un insecticide qu’il soit naturel ou non, ne fait pas la différence entre les nuisibles et les auxiliaires


Écrit par Audrey Chéritel
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos réactions
  • xavfree a écrit le 11 juillet 2023 à 23 h 51 min

    Bonjour !
    Voici mon expérience personnelle récente au sujet des Altises (attaque sur : radis noir, choux brocolis, navets) :
    Et voilà j’en ai dans mon jardin ! Je ne suis pas trop surpris car envahi de coléoptères dans ma haie devant ma maison depuis 2 ans à cause de la chaleur qui n’en fini pas l’été.
    Après avoir fini avec les limaces et chenilles me voilà à traquer ses fichues puces tueuses ! Car oui elle tuent les plants qui ne résistent pas aux piqûres et qui fanent totalement.
    Malgré ça, je suis content d’avoir compris que ce sont ces fichues bestioles car je ne comprenait pas ce qui arrivait à mes plants qui mourraient tout seul…
    Du coup je fait à peu près pareil que les coléoptères de ma haie, je les attrape ! Mais pas de la même façon, car elles sont toutes petites et vives, alors avec un petit bocal en verre et un fond d’eau dedans je m’approche et rentre la feuille où elles sont (elles ne réagissent pas très vite à l’approche donc pas de soucis on a le temps), elles se laissent tomber en général (secouer un peu la feuille sinon) et tombent ainsi dans l’eau qu’elles n’aiment pas du tout et n’en sortent plus !
    Je les met dans mon bassin à poissons… je ne sais pas si ils aiment ça mais ça m’en débarrasse !
    Ah oui, j’ai remarqué qu’elles y sont aussi bien la journée que la nuit le soir, donc ne pas hésiter à y aller avec la torche !
    Voilà mon expérience, mes légumes revivent, ça demande une vigilance régulièrement mais ça limite sérieusement la casse !