Les insectes auxiliaires du jardin : ces petites bêtes qui nous veulent du bien

utilite des Insectes au jardin

Ils se nourrissent de nuisibles, assurent la reproduction des plantes ou améliorent la terre. Les insectes auxiliaires du jardin nous rendent de fiers services !

Outre les abeilles, découvrez 5 insectes qu’il vaut mieux avoir à proximité.

La coccinelle

utilite coccinelle plante jardinSûrement l’un des auxiliaires les plus célèbres. La coccinelle est connue pour manger les pucerons ! Ornée d’un ou de plusieurs pois, chaque coccinelle mange jusqu’à 50 pucerons par jour. De quoi vous débarrasser rapidement de ces ravageurs des rosiers et des tomates. Pour les attirer au jardin, laissez certaines herbes sauvages pousser, comme les orties, la bourrache et la centaurée. Elles sont également attirées par les capucines, les rosiers et le fenouil.

Vous pouvez aussi acheter des larves de coccinelles, à placer à l’endroit concerné.

Le syrphe

syrphe utilite jardin plantesLe syrphe est une mouche qui se prend pour une guêpe, à l’aide de rayures jaunes et noires. La guêpe a deux paires d’ailes alors que le syrphe n’en a qu’une. De plus, la guêpe a un corps qui s’affine entre le torax et l’abdomen, ce qui n’est pas le cas d’un syrphe. Quoi qu’il en soit, cet imitateur s’avère très utile. Encore plus vorace que les coccinelles, le syrphe dévore jusqu’à 300 pucerons en une journée. De plus, ce pollinisateur vole de fleurs en fleurs et permet ainsi la reproduction de bon nombre d’espèces végétales. Rappelons-le, près de 90 % des plantes à fleurs dépendent, au moins en partie, de la pollinisation par les insectes. Soit dit en passant, 35% de ce que nous mangeons provient des espèces végétales qui se reproduisent grâce aux insectes. Pour l’attirer, choisissez des plantes en fleurs dès la fin de l’hiver et ce, jusqu’en automne. N’hésitez pas à laisser des déchets organiques en décomposition (comme un compost), les syrphes s’en nourrissent.

Le perce-oreille

perce oreille utilite pour les plantesPerce-oreille ou pince-oreille ? Derrière ce débat national qui fait autant réagir que le pain au chocolat et la chocolatine, se cache un allié du jardinier. Ce petit insecte est reconnaissable grâce à la pince située en bas de son abdomen. Le perce-oreille se nourrit de larves, de chenilles, de pucerons et de psylles, pratique pour le potager ! Toutefois, on lui reproche d’apprécier les fruits mûrs, comme les pêches, les abricots et les prunes. Une technique courante consiste, à placer un pot en terre cuite retourné et rempli de paille sur le pêcher. Il suffit ensuite de le déplacer vers l’arbre touché par le psylle comme le poirier, le figuier ou l’olivier.

Le ver de terre

ver de terre utilite jardin solAvec ses mouvements souterrains, le ver de terre participe activement à la qualité de la terre. En effet, il mélange les différentes couches du sol, amenant les nutriments en profondeur. Chaque ver de terre consomme chaque jour environ 30 fois son volume en terre ! Leurs déjections constituent ensuite un terreau riche, meuble et aéré. Les racines s’y implantent plus facilement, le sol est ainsi plus riche, plus stable et moins sensible au phénomène d’érosion. Ce véritable artisan de la terre est garant d’une terre riche et meuble, idéale pour la culture.

On l’utilise aussi en lombricompost, pour recycler ses déchets organiques en un excellent terreau.

Les guêpes

guepe utilite plante pollenElles ont mauvaise réputation alors que la plupart sont pacifiques. Ce sont les guêpes polistes qui s’invitent à table l’été et nous causent des ennuis. Pourtant, leurs larves sont de grosses consommatrices de petites chenilles, que les adultes leur ramènent. Si elles établissent leur nid au fond du jardin, laissez-le en place !

Faisant partie des guêpes sociales, cette famille vous nettoie le potager de bon nombre de nuisibles. Si elles ont assez à manger dans le jardin, elles ne viendront pas vous embêter à table. Autres auxiliaires du jardin : les guêpes solitaires, se nourrissent des pucerons et sont tout à fait inoffensives.