Le lombricompost : il a tout bon !

Lombricompost

Transformer vos déchets organiques en engrais naturel riche sans effort, ça vous tente ? Optez alors pour un lombricompost qui offre un excellent amendement sans désagréments.

À lire aussi :

Qu’est-ce qu’un lombricompost ?

Dans un compost traditionnel, on rassemble ses déchets de cuisine et de jardin. En se décomposant, ils forment un engrais organique riche et naturel. Le lombricompost fonctionne de la même façon sauf qu’il est habité par des vers, qui se nourrissent de ces résidus, pour créer un engrais grâce à leurs déjections.

lombricompostageVers, déjections, ces deux mots ne sonnent pas très glamour… Pourtant, le contenant est fermé, il ne dégage aucune odeur et la décomposition est rapide.

Où placer le lombricomposteur ?

Le milieu idéal

Le lombricomposteur doit se situer entre 15°C et 25°C pour que les vers soient actifs et en bonne santé. En-dessous et au-dessus, leur activité sera ralentie. Si les températures descendent sous les 5°C ou montent au-dessus des 30°C, ils risquent de mourir. Il peut être dehors si vous le protégez en cas de gel et que vous lui apportez de l’ombre en été. Les vers évoluent au sein d’un milieu humide mais pas aquatique ! Il ne faut donc pas qu’il pleuve à l’intérieur du contenant, ni que le substrat soit tout sec. Maintenez le couvercle fermé et s’il fait chaud et sec, n’hésitez pas à pulvériser de l’eau à l’intérieur. Idéalement, placez votre lombricompost dans un espace calme et bien aéré.

Un lombricompost en appartement

Étant donné les températures recommandées pour le lombricompost, il est préférable de placer le lombricompost sur le balcon, voire en appartement. À partir du moment où les vers sont dans un milieu qui leur convient, le lombricompost ne dégage pas d’odeur ! Pas de risque non plus de se retrouver envahis de vers, ils redoutent la lumière qu’ils ne supportent que quelques secondes.

Quels vers pour le lombricomposteur ?

Quelles espèces de vers ?

quel vers utiliser dans lombricompost
Il est recommandé de placer deux espèces de vers dans votre lombricompost :

  • Eisenia Andreï, aussi appelé ver de fumier. Son corps est rouge légèrement strié de jaune, il se nourrit plutôt des matières en décomposition.
  • Eisenia Foetida, ou ver de Californie de son nom français. D’un rouge plus soutenu, il préfère les matières encore fraîches.

Les préférences alimentaires rendent ces deux vers tout à fait compatibles pour la bonne décomposition des matières organiques.

Quelle quantité de vers dans un lombricompost ?

Pour connaître la quantité de vers à installer, estimez d’abord votre quantité de déchets. En effet, les vers se nourrissent de deux fois leur poids par jour. Ainsi, multipliez par deux la quantité de vers à prévoir. Si vous jetez 300g de déchets par jour, prévoyez 600g de vers.

Préparer son lombricompost

Ça y est, vous avez acheté (ou fabriqué) votre lombricomposteur ! Il faut maintenant créer un milieu favorable à nos chers amis les vers. Pour cela, on commence par constituer une litière. Commencez par placer des morceaux de carton, du papier de journal et un peu de sciure au fond afin de constituer une couche de matière carbonée. Ajoutez du terreau par-dessus et une poignée de sable. Arrosez en pluie fine pour obtenir un substrat humide mais pas détrempé. Mettez ensuite les lombrics dans le contenant et attendez qu’ils s’enfouissent dans la litière. Une fois qu’ils sont cachés, mettez l’équivalent d’une journée de matière organique. Il va leur falloir deux à trois semaines pour s’habituer à leur nouvel environnement. Aussi, s’ils ne se nourrissent pas des matières organiques pendant ce laps de temps, n’en ajoutez pas !

Que donner à manger aux vers ?

nourriture nourrir vers lombricompostC’est très simple, ne mettez que des matières biodégradables d’origine végétale comme des épluchures et des fanes. Ajoutez régulièrement des coquilles d’œufs broyées pour éviter que la terre ne devienne trop acide. Enfin, les matières végétales étant riches en azote, il faut aussi apporter du carbone à l’aide de petits morceaux de carton, du papier journal (pas de papier glacé) et de l’essuie-tout.

Récupération et utilisation du compost

Environ 6 mois après l’installation des lombrics, vous récolterez le fameux engrais naturel. Préférez plutôt un modèle de lombricompost à étages qui permet la récupération facile du compost dans le bac du bas. Vous pouvez aussi opter pour un modèle séparé en deux bacs. Il vous suffit alors de placer les nouvelles matières organiques dans un seul bac, pour que les vers désertent le second et que vous puissiez facilement récupérer le compost de l’autre côté. Quoi qu’il en soit, ce terreau est très riche ! Vous pouvez l’utiliser pour :

  • utilisation compostEnrichir le substrat de vos plantes d’intérieur
  • Faire un apport d’engrais organique à votre potager
  • Surfacer des plantes
  • Compléter la terre lors de la plantation
  • Repiquer
  • Enrichir la pelouse

Enfin, n’oubliez pas de récupérer le « thé de compost » qui se trouve au fond du lombricomposteur ! Vous l’utiliserez alors comme engrais liquide à diluer dans de l’eau.

À lire → Permaculture : engrais vert et compost