composteur appartement

Vous habitez en ville et en appartement et aimeriez malgré tout pouvoir faire votre propre compost ?

Bien que cela semble impossible à première vue, la technique du lombricompost vous permettra de faire chez vous du compost, du vrai.

Quelques conseils pour fabriquer votre composteur d’appartement.

Qu’est-ce que le lombricompostage ?

Le lombricompostage (ou vermicompostage) est une technique qui permet de fabriquer soi-même son compost en intérieur, et le tout sans odeur.

Le principe est simple :

  • dans un récipient contenant des vers de fumier (appelés Eisenia foetidia)vous mettez tous vos déchets organiques.
  • Ces petites bestioles vont ensuite les manger et le terreau sera créé par leurs déjections.
  • Si certains se contentent d’une poubelle percée sur leur balcon pour faire du compost, le lombricompostage quant à lui donne des résultats bien plus rapides.
  • Et en plus, vous n’avez rien à faire, les vers travaillent à votre place !

Fabriquer un composteur d’appartement :

Si les lombricomposteurs peuvent être onéreux, il est tout à fait possible d’en fabriquer un soi-même.

Pour cela il suffit :

  • de vous munir de 5 bacs de taille identique et si possible qui s’emboitent,
  • de grillage,
  • d’un cutter,
  • de vers de fumier
  • et d’un peu de matières végétales récupérées dans un pré à côté de chez vous.

Pour les bacs, vous pouvez acheter de simples caisses en plastique ou bien tenter de récupérer les emballages en polystyrène servant à stocker la marchandise chez votre poissonnier par exemple.

Et en fonction de la taille de votre foyer, les dimensions doivent être adaptées. Pour 2 personnes il faut par exemple compter 50 cm pour la longueur et 40 cm pour la largeur. Si vous êtes 4 personnes, vous pouvez presque doubler ces dimensions.

Quoi qu’il en soit, la hauteur des bacs doit dans tous les cas être d’au moins une vingtaine de centimètres. Et maintenant place aux travaux manuels.

Voici comment doit se composer votre composteur d’appartement :

  • Etage 1 (tout en bas) : un bac (vous n’avez rien à faire) qui récupèrera le jus
  • Etage 2 : un bac avec des petits trous qui ne doivent pas laisser passer les vers qui contiendra votre compost prêt à l’emploi
  • Etage 3 : un bac avec des trous de 10 centimètres de diamètre recouverts par du grillage
  • Etage 4 : identique à l’étage 3
  • Etage 5 : un bac avec le fond coupé qui servira de rehausseur pour mettre plus de déchets (sauf si votre étage 4 est plus haut que les autres).

Et par-dessus, n’oubliez pas de mettre un couvercle percé de quelques trous fins car il faut que les vers soient à l’abri de la lumière. Si vous avez choisi des bacs en polystyrène, pensez aussi à peindre votre composteur d’appartement avec une peinture foncée pour que la lumière ne rentre pas à l’intérieur.

Une fois votre composteur d’appartement terminé,

  • placez-y quelques feuilles et brindilles, ainsi qu’un peu de papier journal humidifié et de la terre.
  • Vous aurez ainsi ce que l’on appelle une litière.
  • Vous pouvez ensuite y ajouter les vers à raison de 500g pour composteur d’appartement de 2 personnes ou de 1,5kg pour un composteur 4 personnes. Mais à ce moment, pas question d’ajouter vos déchets, les vers doivent s’acclimater pendant quelques semaines.

Ensuite seulement vous pourrez y placer vos épluchures de fruits et légumes, vos sachets de thé, vos dosettes de café, vos coquilles d’œuf, etc.

Prenez tout de même garde à ne pas déposer de morceaux d’oignons, d’ail, de matières grasses ou de restes de viande ou poisson.

Je souhaite poser une question sur le sujet

Poser ma question

Je souhaite apporter un commentaire

Laisser un commentaire
  • menzili immobilier tunisie a écrit le 21 janvier 2018 à 16 h 18 min

    Article contenant beaucoup d’infos même si je suis d’accord qu’il faut être persistant.

  • aude a écrit le 20 janvier 2016 à 15 h 56 min

    Dans quel bac vont les vers, brindilles, terre, etc? les deux du milieu?

  • clavaron a écrit le 29 janvier 2015 à 13 h 39 min

    bonjour,je ne comprend pas dans mon lombricompostage,que j’ai fabriqué avec un modèle,les vers veulent que sortir de leurs habitat, il arrivent a passer entre les deux caisses ou sous le couvercle et pourtant je met un poids dessus et j’en trouve partout sur le sol le lendemain’ crevé la plus part du temps
    merci de me conseiller

    • Blandine a écrit le 1 juillet 2015 à 18 h 53 min

      Bonjour, il parait que les boîtes en polystyrène ne sont pas idéales. Je vous conseille des boites en plastique sans trous pour les poignées. J’ai pour ma part utilisé des boîtes de rangement. par contre pour les trous il faudra y aller à la perceuse, et attention pour les trous du diamètre d’une épingle (ceux à travers lesquels les vers ne doivent pas passer), ce n’est pas évident de trouver un forêt assez fin, mais ça existe ! Bon courage. Blandine.

  • Rusla a écrit le 1 mars 2013 à 14 h 12 min

    c’est ça le lombricompostage ce n’est pas apétissant mais c’est ce qu’on utilise quand on a pas de jardin pour composter les déchets verts

    • MARTY a écrit le 7 février 2015 à 12 h 20 min

      Un Compost sur son balcon

      Je voulais faire du compost alors que je n’ai pas de jardin, j’habite dans un appartement… j’ai réfléchi un moment avant de trouver ma solution.

      Je ne voulais pas de lombricomposteur dans ma cuisine (qui est petite et je trouve ce procédé peu hygiénique à mon gout. Je n’avais pas envie de voir plein de petits vers de terre dans ma cuisine…).

      Par contre j’ai un très joli balcon … je voulais trouver une solution adaptée…le lombricompost ne fonctionne pas l’hiver dehors… Alors j’ai consulté les blogs et ce qui se faisait en jardinerie…mais rien ne me convenait vraiment…

      Je voulais des bacs en plastique parce que je ne voulais pas cela salisse le balcon. Alors j ai tenté avec des bacs en plastique type bricolage prêtés par mon ami mais je les trouvais trop petits et je les remplissais trop vite…

      Puis j’ai enfin trouvé, oui oui, des bacs sur roulettes de 43x60cm, hauteur 44 cm. Pourquoi deux ? Un bac à remplir, le deuxième pour laisser en maturation (important). Je les ai trouvé dans un petit bazar au coin de la rue pour une douzaine d’euro chacun. Je les ai depuis un an, c’est parfait au niveau contenance.

      Au départ, au fond : je mets un peu de terreau ou mieux, si quelqu’un a un jardin, demandez lui de la vraie terre, ou même un peu de son propre compost pour amorcer… puis en fonction de mes préparations culinaires et taille de jardinage, je mets tous mes déchets végétaux : épluchures, sachets de thé, coquilles de noix, fleurs fanées, papiers sans encre, bouchons de liège, taille de végétaux, marc de café… j’évite les peaux d’agrumes non bio (qui contiennent des pesticides), ce qui est salé (coques de pistaches), je met les coquilles d’œufs. J’évite viande et poisson. Et je remue (mélange et aération) un peu quand j’apporte des choses (je laisse une petite pelle à coté).

      Lorsqu’ un bac est plein… je mets un fond de compost dans le second et je laisse maturer le premier. Maturation : quand le compost est bien noir et qu’il sent bon le sous bois, c’est tout bon ! Et au bout de 8 mois j’ai pu avoir mon premier super engrais…

      Même sans vers de terre et cloportes… Apparemment les bactéries se débrouillent toutes seules.

      Je ne dis pas que cela comblera tous vos besoins en engrais bio, mais le gros avantage, c’est que votre poubelle diminue des trois quarts. Tout ce qui peut se décomposer va au compost. Et si vous n’avez pas de reste de viande et que vous vous débarrassez tout de suite des restes des produits de la mer, elle ne sentira plus mauvais.

      Moi j’ai laissé les bacs comme ça, mais on peut aussi les couvrir, par exemple avec un panneau de bois fait maison, type lambris ou avec des lattes. Le tout est que cela laisse passer l’air. Un compost à besoin d’oxygène.

      Cout : 20-30 € si vous devez achetez vos bacs. Bénéfice : 3 fois moins de poubelles à descendre, évite l’achat d’un sac d’engrais bio par an (15€). Et un bon geste pour la planète.

      A votre tour d essayer…

      Dominique

      • Labib a écrit le 13 février 2019 à 21 h 23 min

        Bonjour, je souhaiterais me lancer dans le composte, je suis en appartement avec balcon nous somme 4 a la maison avec une grande consommation de végétaux penser vous que votre méthode fonctionnerait ? Car sa serait super, je suis preneuse de vos conseil, merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *