composteur appartement

Vous habitez en ville et en appartement et aimeriez malgré tout pouvoir faire votre propre compost ?

Bien que cela semble impossible à première vue, la technique du lombricompost vous permettra de faire chez vous du compost, du vrai.

Quelques conseils pour fabriquer votre composteur d’appartement.

Qu’est-ce que le lombricompostage ?

Le lombricompostage (ou vermicompostage) est une technique qui permet de fabriquer soi-même son compost en intérieur, et le tout sans odeur.

Le principe est simple :

  • dans un récipient contenant des vers de fumier (appelés Eisenia foetidia)vous mettez tous vos déchets organiques.
  • Ces petites bestioles vont ensuite les manger et le terreau sera créé par leurs déjections.
  • Si certains se contentent d’une poubelle percée sur leur balcon pour faire du compost, le lombricompostage quant à lui donne des résultats bien plus rapides.
  • Et en plus, vous n’avez rien à faire, les vers travaillent à votre place !

Fabriquer un composteur d’appartement

Si les lombricomposteurs peuvent être onéreux, il est tout à fait possible d’en fabriquer un soi-même.

Pour cela il suffit :

  • de vous munir de 5 bacs de taille identique et si possible qui s’emboitent,
  • de grillage,
  • d’un cutter,
  • de vers de fumier
  • et d’un peu de matières végétales récupérées dans un pré à côté de chez vous.

Pour les bacs, vous pouvez acheter de simples caisses en plastique ou bien tenter de récupérer les emballages en polystyrène servant à stocker la marchandise chez votre poissonnier par exemple.

Et en fonction de la taille de votre foyer, les dimensions doivent être adaptées. Pour 2 personnes il faut par exemple compter 50 cm pour la longueur et 40 cm pour la largeur. Si vous êtes 4 personnes, vous pouvez presque doubler ces dimensions.

Quoi qu’il en soit, la hauteur des bacs doit dans tous les cas être d’au moins une vingtaine de centimètres. Et maintenant place aux travaux manuels.

Voici comment doit se composer votre composteur d’appartement :

  • Etage 1 (tout en bas) : un bac (vous n’avez rien à faire) qui récupèrera le jus
  • Etage 2 : un bac avec des petits trous qui ne doivent pas laisser passer les vers qui contiendra votre compost prêt à l’emploi
  • Etage 3 : un bac avec des trous de 10 centimètres de diamètre recouverts par du grillage
  • Etage 4 : identique à l’étage 3
  • Etage 5 : un bac avec le fond coupé qui servira de rehausseur pour mettre plus de déchets (sauf si votre étage 4 est plus haut que les autres).

Et par-dessus, n’oubliez pas de mettre un couvercle percé de quelques trous fins car il faut que les vers soient à l’abri de la lumière. Si vous avez choisi des bacs en polystyrène, pensez aussi à peindre votre composteur d’appartement avec une peinture foncée pour que la lumière ne rentre pas à l’intérieur.

Une fois votre composteur d’appartement terminé,

  • placez-y quelques feuilles et brindilles, ainsi qu’un peu de papier journal humidifié et de la terre.
  • Vous aurez ainsi ce que l’on appelle une litière.
  • Vous pouvez ensuite y ajouter les vers à raison de 500g pour composteur d’appartement de 2 personnes ou de 1,5kg pour un composteur 4 personnes. Mais à ce moment, pas question d’ajouter vos déchets, les vers doivent s’acclimater pendant quelques semaines.

Ensuite seulement vous pourrez y placer vos épluchures de fruits et légumes, vos sachets de thé, vos dosettes de café, vos coquilles d’œuf, etc.

Prenez tout de même garde à ne pas déposer de morceaux d’oignons, d’ail, de matières grasses ou de restes de viande ou poisson.