Connexion
Accueil / Jardinage / Maladies et parasites / La terre d’argile : une merveille pour soigner les bobos des arbres

La terre d’argile : une merveille pour soigner les bobos des arbres

argile soin arbre plante
0

La terre d’argile, telle que la glaise des potiers, est un merveilleux auxiliaire phytosanitaire pour les jardiniers. Avec des arbres et arbustes, elle devient un indispensable car elle soigne les pires maux en douceur.

Votre arbre a une cicatrice et vous voulez éviter toute infection ? Faites un cataplasme d’argile ! Vous avez des arbres fruitiers avec des maladies récurrentes tous les ans ? Faites un badigeon d’argile.

Sans que la terre d’argile soit le remède à tout, elle est un atout pour guérir ou prévenir certains bobos des plantes ligneuses.

Quel emploi pour la terre d’argile ?

La terre d’argile nourrit, dynamise, hydrate, cicatrise, protège. Autant dire qu’elle est une trousse à outil à elle seule. En effet, la terre glaise d’argile est un matériau très absorbant, aux propriétés bactéricide, antiseptique et fongicide.

Elle peut être employée en badigeons, cataplasmes ou pulvérisations. Elle est donc facile d’emploi.

Toutefois, n’utilisez que de l’argile fraîche, ou déjà stockée et réhydratée. Pour vérifier qu’une argile est fraîche, appliquez-en sur votre joue : elle doit apporter une sensation de fraîcheur car elle est gorgée d’eau.

Où trouver de la terre d’argile ?

La terre d’argile fraîche est une argile fluide, malléable, facile à travailler comme celle utilisée par les potiers. La couleur est variable, de beige à presque rouge. Selon la couleur, ses origines limoneuses sont différentes, c’est tout.

Pour en trouver gratuitement, sans en acheter…, il faut aller près des cours d’eau dans une vallée ou une plaine. Les lits de rivières sont riches en dépôts sédimentaires. Demandez à votre entourage en campagne si quelqu’un connaît un endroit où en prélever.

Néanmoins, le plus simple est d’en acheter. Surtout que le prix reste très modeste vis-à-vis de l’usage avec un arbre. Choisissez de l’argile en grès blanc ou de l’argile à cuire comme celle des potiers. Ces argiles sont généralement vendues en pain de 5 ou 10 kg. À moins d’avoir une forêt complète à « soigner », un pain de 5 kg est amplement suffisant. Et si vous connaissez un ami qui s’adonne à la poterie, demandez-lui en un peu…

Utiliser la terre d’argile en cataplasme

L’argile que vous utilisez pour soigner une cicatrice d’arbre en cataplasme doit être de consistance malléable. Attention qu’elle ne soit trop humide non plus pour adhérer à l’écorce par simple application manuelle.

Si elle a séché par un stockage au sec, ré-humidifiez légèrement avec de l’eau sans chlore (eau de pluie par exemple) afin d’atteindre la consistance d’une pâte à modeler ou d’un mastic.

Utiliser l’argile en badigeon

Le badigeon d’argile protège les jeunes arbres car il est un fortifiant et protecteur, dynamisant les arbres affaiblis. De plus, il asphyxie les larves d’insectes, comme celles du puceron lanigère, cachées sous les écorces.

Mais surtout, le badigeon d’argile prévient les maladies souvent récurrentes tous les ans, principalement avec les fruitiers de vergers. Ainsi, il prévient les attaques de chancre, les maladies cryptogamiques (moniliose ou pourriture brune due à Monilinia fructicola, tavelure, et d’autres).

Notez que ce traitement préventif ne dispense pas de vérifier l’état sanitaire en cours de saison et de compléter la prophylaxie.

À savoir

Une amélioration possible est un ajout de bouse de vache. Cette association argile + bouse de vache s’appelle l’onguent de Saint-Fiacre. La bouse de vache apporte un concentré de micro-organismes vivants essentiels pour la réparation (en toute protection) des écorces d’arbres.

Une forme d’argile particulière est l’argile blanche, connue sous le nom de Kaolin. Effectivement très riche en silice et autres minéraux, elle est une alternative à la terre d’argile des potiers, notamment pour un emploi en pulvérisation ou en badigeon.


©PetarPaunchev


Écrit par Jean-François Fortier | Jean-François intervient dans les domaines végétaux et animaliers, avec une vraie expertise en biologie.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *