mildiou de la tomate

Le mildiou de la tomate est l’une des maladies les plus dévastatrices tant elle peut être rapide et progressive.

Dès l’apparition de noir sur les feuilles, on peut d’ors et déjà penser au mildiou de la tomate.

Voici comment éviter le mildiou et éventuellement traiter contre cette maladie.

A lire aussi : bien cultiver la tomate

Conditions d’apparition du mildiou de la tomate :

Le mildiou de la tomate, de son nom scientifique Phytophthora infestans, est un champignon qui donne lieu à une maladie cryptogamique dévastatrice.

Comme tous les champignons, les conditions favorables de leur développement sont la conjugaison de 2 facteurs, la chaleur et l’humidité.

Une fois le pied de tomate touché, on commence à voir les feuilles noircir. Si on ne traite pas, tous les pieds de tomates peuvent être touchées en quelques jours et anéantir la récolte.

Eviter le mildiou de la tomate :

La première chose à faire pour éviter l’apparition du mildiou c’est d’avoir des pieds de tomates bien aérés. En faisant circuler l’air au maximum, vous garantissez un séchage plus rapide des feuilles.

Des pieds trop serrés créent aussi un confinement propice au développement du mildiou de la tomate. Le mildiou se propage sur les feuilles mouillées donc au plus elles resteront mouillées longtemps et au plus vous aurez de chances d’être touché par le mildiou.

Lors de l’arrosage, n’arrosez jamais le feuillage mais seulement au niveau du pied.

Enfin, évitez que les feuilles et les tomates ne touchent le sol. En effet, le sol est un très bon vecteur de maladies et de champignons comme le mildiou. En touchant le sol, vous favorisez l’apparition du mildiou.

Traiter le mildiou de la tomate :

mildiou tomateIl n’existe pas vraiment de traitement curatif pour le mildiou de la tomate mais en observant régulièrement vos plants, vous devriez pouvoir stopper le développement du mildiou.

Dès l’apparition de tâches noires ou brunes sur les feuilles, supprimez-les et détruisez-les de manière à ne garder aucune trace du champignon.

Utilisez un sécateur propre, idéalement stérilisé après chaque coupe, pour ne pas contaminer les plants encore sains.

Ensuite, traitez avec de la bouillie bordelaise et renouvelez l’opération régulièrement jusqu’à environ 15 jours avant la récolte des tomates.

Vous pouvez aussi pulvériser une solution à base de bicarbonate de soude à raison d’1 cuillère à soupe par litre d’eau et 1 cuillère à soupe de savon noir liquide.

A lire aussi : bien cultiver la tomate

  • nicole Langlois a écrit le 19 juin 2018 à 10 h 26 min

    Bonjour
    après huit jours d’absence mes tomates (52pieds sont atteintes par le mildiou mais pas juste un petit peu j’ai traiter à la bouille bordelaise combien de temps puis traiter avec du bicarbonate je veux les sauver!!!!!!si cela est encore possible

  • Thomas a écrit le 23 septembre 2017 à 10 h 35 min

    Comment utilisé l’urine humaine comme angrais pour la culture de tomates

  • AUDREY a écrit le 2 août 2017 à 16 h 36 min

    Bonjour,
    merci pour votre idée Jacques,
    de mon côté je fais ceci :
    je garde les gourmands en place,
    je mets de l’ortie entière dans le trou avant de mettre le plan
    je mets un peu de purin d’ortie 15 jours après la plantation
    et surtout du marc de café au pied de temps en temps et dans le trou
    avec cela, je n’ai le mildiou que très tardivement, vers fin aout début septembre,
    en 2017 (aout) tus pas de mildiou
    Cdt

  • JACQUES a écrit le 28 février 2017 à 19 h 00 min

    Bonjour Messieurs,

    Depuis des années,je n’utilise plus de bouillie bordelaise qui est polluante,,puisqu’elle laisse du cuivre dans le sol, qui coûte relativement cher, qui n’est que préventive, mais pas curative.
    Je dissous 6 à 7 g, soit une cuiller à café de bicarbonate de soude bio et deux cuilers à café de savon liquide bio pour les mains par litre d’eau.Je pulvérise cette solution sur les tomates, sur les tiges, les feuilles dessus et dessus ainsi que sur les fruits environ tous les dix jours. (Quand les plants sont secs et pas juste après une pluie). Si je constate une attaque, je pulvérise immédiatement …
    Cela ne coûte rien, c’est très propre et écologique..et c’est curatif. Je n’ai plus jamais perdu une seule tomate depuis 5 ans.
    Je peux vous envoyer des photos si vous le souhaitez.
    Bien amicalement.

  • kouakou kouadio jonas a écrit le 9 février 2017 à 3 h 00 min

    à la recherche d’informations sur la culture de la tomate.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Identification de tomate "cerise"
Posté par Floris le 04 novembre 2018

Punaises vertes sur tomates.Quel traitement efficace ?
Posté par yanh35 le 09 août 2018

Tomates : feuilles noircissent.Mildiou ? Comment traiter ?
Posté par Floris le 04 juin 2018

Mildiou de la vigne : traitement préventif et comment l'appliquer ?
Posté par filtendu le 11 septembre 2017