Bête comme chou !

choux histoire culture varietes

« On est dans les choux », « bête comme chou », ces expressions montrent combien ce légume fait partie de notre quotidien. Qui l’aurait cru ? Les différentes sortes de choux depuis le chou de Bruxelles jusqu’au chou-rave actuellement cultivés ont tous un ancêtre commun poussant sur les côtes de la Manche et de la mer du Nord !

1- Un ancêtre commun à tous les choux

Toutes les variétés de chou sont issues du chou sauvage Brassica oleracea, une vivace aux feuilles glauques plus ou moins lobées qui pousse sur les falaises ou dunes du littoral atlantique nord, notamment en Haute-Normandie. Ce berceau d’origine est d’une grande importance pour servir de réservoir génétique aux plantes de demain. L’homme aurait sélectionné des croisements naturels survenus près des habitations, intéressantes pour les feuilles (chou frisé, chou cabus, chou de Milan…), pour les fleurs ou les bourgeons (chou-fleur, brocolis, chou de Bruxelles), pour les racines (chou-navet, chou rave) ou encore pour l’aspect ornemental (choux frisés à cœur rose).

2- Les choux pommés

Ils possèdent une tige courte et des feuilles larges, arrondies imbriquées les une dans les autres de façon à former une pomme. Les choux pommés se divisent en 3 catégories :

  • les choux cabus proprement dits, à feuilles vertes et lisses
  • les choux rouges, également cabus, à feuilles rouges
  • les choux de Milan, à feuilles vert sombre et cloquées.

Les variétés se répartissent en 3 groupes :

  • les choux de printemps,
  • les choux d’été-automne
  • et les choux d’hiver.

chou de milanLes choux de Milan résistant mieux au froid que le cabus, sont plutôt cultivés en hiver mais on les retrouve aussi en culture d’été-automne comme ‘Concerto’ F1. Un excès de chaleur peut favoriser les altises, petits coléoptères noirs qui percent les feuilles. La sécheresse estivale produit aussi des pommes déformées ou petites. Les choux semés à l’automne montent parfois à graines au printemps avant de pommer. Ce phénomène s’accentue si les plants ont trop poussé avant les froids où sont surpris par des froids vifs. Evitez de semer trop tôt ou choisissez des variétés résistantes à la montée à graines.

Quand semer ?

Variétés de choux pommés (pour une récolte)

Périodes de semis

durée de culture

Choux de printemps (de mars à juillet)

– cabus ‘Cœur de Bœuf’ ; ‘Breco’ F1 sont les plus hâtifs

– cabus ‘Tête de Pierre’, ‘Moyen de la Halle’

Fin août-début septembre de l’année précédente ou « à chaud » en février pour variétés précoces.

– 8-9 mois,

– « semés à chaud » 3 mois)

Choux d’été-automne (d’août à novembre)

– cabus ‘Tête de Pierre’, ‘Quintal d’Alsace’ (pour choucroutes), de Milan ‘Concerto’ F1 (pour congélation) ou ‘Gros des Vertus’, cabus rouge ‘Tête Noire’

De mars à mai

4-5 mois

Choux d’hiver (de novembre à mars)

– de Milan ‘de Pontoise’ ou ‘Roi de l’hiver’

– cabus ‘Eton’ F1

Mai-juin

Mise en place définitive en juillet. Bien arroser + engrais coup de fouet après la reprise.

6-7 mois

Comment cultiver les choux ?

Les choux n’apprécient guère les sols acides qui favorisent la hernie du chou (flétrissement des feuilles). Ajoutez de la dolomie ou des cendres pour augmenter le pH. Ils préfèrent des sols consistants mais s’accommodent de tous sols frais au pH >6,5.

chou pommé vert et rougeLes choux pommés en particulier sont très gourmands en azote et ont pour cela tendance à épuiser le sol si vous ne veillez pas à le nourrir régulièrement.

Les étapes de la plantation du chou :

  1. Vu la durée importante de culture des choux, il est préférable de semer d’abord en pépinière puis de pratiquer une culture intercalaire de manière à mobiliser moins de place : salades, radis, oignons blancs, mâche, carotte…
  2. Apportez du fumier ou compost au labour d’automne (4-5 kg/m²) puis un engrais de fond (P + K) à raison de 100 g/m², 15 jours avant la plantation.
  3. Créez un lit de semence suffisamment ferme, arrosez et tenez le sol frais. Formez des sillons espacés de 10 cm et enterrez les graines de seulement 1 cm.
  4. Repiquer une première fois les plants en pépinière au stade de 2-3 feuilles permet de renforcer les racines. Espacez-les de 10 cm au fond d’un sillon de 12 cm de profondeur, en enterrant bien la tige pour qu’ils fassent de nouvelles racines.
  5. Lorsqu’ils forment 5-6 feuilles, (au bout d’environ 2 mois) la plantation définitive peut avoir lieu. Distancez alors les plants de 50-60 cm en tous sens.

Conseil malin

pieride chenille chou trouA l’arrivée du froid (novembre), les choux d’hiver peuvent être couchés sur place la tête tournée vers le nord ou bien être arrachés et mis en jauge contre un mur nord afin d’éviter les dégels brutaux. Couvrez-les de paille et surveillez les attaques de piérides (chenilles vertes ou jaune et noir).

3- Que dire des autres choux ?

Pour les autres choux, les cultures se ressemblent à quelques différences près :

  • Chou palmier frise noir de toscaneLes choux frisés très décoratifs comme ‘Noir de Toscane’, ne forment pas de pomme mais sont plus résistants au froid.
    Ils se consomment après l’action du gel, en récoltant feuilles par feuilles en partant du bas.
    Semez-les au printemps.
  • Choux de BruxellesLes choux de Bruxelles sont très rustiques et apprécient une bonne terre. Evitez cependant l’apport de fumier à l’automne précédant la culture qui fait démarrer les bourgeons destinés à pommer. Repiquez ou éclaircissez les plants à 6-8 cm avant de planter définitivement à 50-60 cm les plants munis de 6-7 feuilles. Epandez un engrais « coup de fouet » (sang desséché…) 1 mois après la plantation (50 g/m²).
    Pour aller plus loin : bien cultiver le chou de Bruxelles
  • chou fleurLes choux-fleurs sont plus exigeants et se cultivent en climats doux maritimes et pas trop secs (Bretagne, Nord, dans le Sud-Est en hiver). N’attendez pas plus de 5 semaines après le semis pour la plantation les mettre en place et pensez à échelonner les plantations. Arrosez régulièrement le sol pour limiter les attaques d’altises sur les feuilles.
    Pour aller plus loin : bien cultiver le chou fleur
  • brocoli culturePlus faciles à cultiver car ils ne craignent pas la chaleur, les brocolis réclament cependant des arrosages réguliers et un climat assez doux.
    Pour aller plus loin : bien cultiver le brocoli

Eva Deuffic


©Igordutina, ©Belchonock